Un journaliste usaméricain démontre l’intervention des USA en Bolivie

samedi 25 octobre 2008
popularité : 1%

La Paz, ABN – samedi dernier, le journaliste et chercheur usaméricain Jeremy Bigwood a présenté une série de preuves et de documents qui démontrent que le gouvernement US était intervenu en diverses occasions en Bolivie, avec la claire intention de déstabiliser le gouvernement légitime du président Evo Morales Ayma.

En se servant des outils que lui offre un pouvoir économique aujourd’hui mis en cause, le gouvernement usaméricain a tenté de déstabiliser et de faire disparaître Evo Morales de la scène politique, en agissant au travers de son Département d’État, de l’Agence US pour le Développement International (USAID) et du Fond National pour la Démocratie (NED).

Au cours d’une conférence de presse, , Bigwood a présenté 6 documents obtenus en invoquant la Loi pour la Liberté de l’Information de son pays, lesquels démontrent l’interventionnisme alarmant de Washington en Bolivie au travers de l’USAID, du NED et du Département d’État.

Le journaliste condamne le fait que le gouvernement de son pays a considéré depuis le début les années 90, l’ex-dirigeant cocalero (1) « comme une menace pour les plans des USA dans l’hémisphère ».

Le premier document présenté par notre journaliste investigateur est une lettre de l’ambassade des USA, datée du 25 novembre 2001 et adressée au président bolivien de l’époque, Jorge Quiroga Ramírez, qui est maintenant à la tête de la principale force d’opposition : Poder Democratico y Social (Podemos) [Pouvoir Démocratique et Social]. Dans cette lettre, le gouvernement usaméricain signale que« Quiroga Ramírez ne s’était pas suffisamment manifesté contre Evo Morales » quand celui-ci était le dirigeant du comité de coordination des six fédérations du tropique de Cochabamba.

Un autre document montré par l’investigateur montre qu’en 2004 des sommes d’argent du Fond National pour la Démocratie (NED) avait été versées à la Chambre d’Industrie et de Commerce de Santa Cruz (CAINCO).

Avec ces subventions d’environ 128.825 dollars, selon Bigwood, la CAINCO avait réalisé divers séminaires afin de développer une campagne pour la défense de la population et qu’elle obtienne un aide sociale.

« Ceci démontre que les fonds US sont destinés à affecter directement la Bolivie, son opinion publique et à sa législation interne », a affirmé Bigwood.

En outre, a-t-il ajouté, la NED et l’USAID ont impulsé en 2006 la réalisation de différents forums sur le thème de l’autonomie et de la décentralisation, principalement à Santa Cruz, qui est le département où l’esprit de division et de séparatisme est le plus exacerbé, suivis de Beni, Tarija et depuis peu le Pando , les quatre formant ce que l’on appelle la media luna (la demi-lune).

« C’est une évidence flagrante, qu’à travers leurs divers organismes– et spécialement l’USAID - le gouvernement US, a conspiré, et continue à le faire, contre le gouvernement de la Bolivie », a affirmé Bigwood.

Bigwood est journaliste, photographe et reporter d’investigation. Il a travaillé au Times, à Newsweek, News and World Report, ainsi que dans la presse écrite : Village Voice, Caretas del Perú et l’American Journalism Review.

(1) Bigwood a confirmé que la documentation vient de source gouvernementale, obtenue grâce à l’aide d’officiers de l’armée usaméricaine « qui sont en désaccord avec la politique hostile de leur pays vis-à-vis de la Bolivie ».

Traduction : Esteban G révisé par Fausto Giudice
Source : Periodista estadounidense demuestra intervención de EEUU en Bolivia
tlaxcala.es


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois