Altermonde-sans-frontières
Accueil du site
Dernière mise à jour :
vendredi 25 avril 2014
Statistiques éditoriales :
19898 Articles
127 Brèves
25 Sites Web
672 Auteurs

Statistiques des visites :
783 aujourd'hui
4388 hier
5482614 depuis le début
   
Agenda
<<  Avril 2014  >>
LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement prévu ce mois-ci
Brèves
Ecologie-radicale
mardi 12 février
 
Corrida pouah !
lundi 11 février
 
Palestine vaincra
dimanche 10 février
 
On line
mercredi 14 novembre
 
Notre Dame des Landes
vendredi 26 octobre
 
Auteur : Marine
Articles de cet auteur
samedi 25 mars 2006
Les champs du silence
de Majed BAMYA
Je vous propose un magnifique recueil de poèmes d’un très jeune palestinien (20 ans) qui mêle sensibilité, courage et extrême maturité. Ce livre ne se lit pas. Il s’écoute... Les mots respirent, le silence gémit, la pudeur murmure... Ecoutons-le.
Marine
Extrait de : Silence
...
Silence,
Je ne connais que le son de tes pas,
Le tombeau que tu creuses en dessous de mes pas.
Silence,
Tu as tout tué,
Mon enfance et mes sourires,
Mon innocence et mes délires,
Le rêve et l’espoir
Qui m’ont permis de croire.
Silence,
Est-ce que j’ai cessé d’appeler, de crier, de hurler
Ou est-ce toi qui a cessé de (...)

lire la suite de l'article
samedi 21 janvier 2006
L’ESPOIR RECOMPENSE
Pour ouvrir cette journée, commençons par la beauté, la tendresse et l’espérance... Oui, un nouveau monde est possible, puisse la poésie être sa plus belle fleur...
Jean Dornac
par Marine
Dans l’enchanteresse lignée
D’écrits récemment publiés,
La preuve, vais oser apporter
D’un espoir bien récompensé.
Pour trouver l’amour partagé,
Combien de chemins à croiser
Et de traverses à emprunter,
L’espoir en écharpe porté.
De décennies en décennies,
Oh que oui, j’ai perdu ma vie !
Dans des amours infinies
Qui n’ont jamais aboutis.
Parfois grand fut le désespoir,
Surtout quand survenait le soir ;
De terreaux (...)

lire la suite de l'article
samedi 7 janvier 2006
Indonésie : le cri étouffé des femmes...
Des pans entiers de la population subissent encore les conséquences du tsunami, mais les femmes, si on y regarde de plus près, sont les tristes victimes d’une société cruelle, égoïste et sans partage. Ces femmes crient leur misère, mais si bas, qu’on ne les entend pas.
Le tsunami, une horreur sans nom. Les familles décimées. Les vies brisées. Plus d’enfants. Plus de mari. Plus de toit, partout des gravats. Les femmes errent dans leur solitude.
L’après-tsunami, le deuxième drame. Pas de travail. Pas de quoi manger. Un avenir fait d’esclavage, de violence, de discriminations. Les femmes n’ont plus (...)

lire la suite de l'article
samedi 24 décembre 2005
« Les roupillons dorés de la République »
tiré du Canard enchaîné, du 21.12.05, titre original "Entre adultes qu’ont cent ans" de JFJ.
A l’Académie française, une porte s’ouvre, des tambours crépitent, la foule se lève : près de quarante petits hommes verts descendent lentement les marches de l’amphithéâtre qui, sur trois quarts de cercle, occupe l’espace situé sous la Coupole. Voilà le spectacle grandiose qui s’offre au spectateur d’une cérémonie qui, comme dirait Sarkozy "fait honneur à l’intelligence française", ou, en d’autres termes, voilà comment les deniers de la république servent à soutenir les roupillons dorés de ces petits bons hommes. (...)

lire la suite de l'article