Altermonde-sans-frontières
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 27 novembre 2014
Statistiques éditoriales :
21395 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
688 Auteurs

Statistiques des visites :
1182 aujourd'hui
5214 hier
6812306 depuis le début
   
Agenda
<<  Novembre 2014  >>
LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement prévu ce mois-ci
Brèves
Online
jeudi 14 août
 
LPO
lundi 23 juin
 
Corrida pouah !
lundi 23 juin

TORTURE

NI ART

NI CULTURE

 
Non au GMT
lundi 2 juin
 
Ecologie-radicale
mardi 12 février
 
Dans le fossé
vendredi 8 février

Jeudi 7 au soir, 2e jour de débats. Parti d’une loi mauvaise, le Sénat devrait se mettre d’accord demain en milieu de journée sur une authentique catastrophe. Merci à MM. Bizet ou Braye, fiers et décomplexés représentants de la plus archaïque tendance de l’UMP !

Que sont devenues les propositions issues du Grenelle ? En lieu et place de la garantie de pouvoir cultiver sans OGM, c’est la garantie de pouvoir cultiver avec qui est maintenant assurée… Un accord avait été trouvé sur la primauté de l’agriculture préexistante… L’agriculteur conventinnel ou bio devra se débrouiller seul avec sa contamination. Avancées historiques, principe de précaution et ouverture à la société civile sont passées à la trappe ; l’avis du Haut conseil sera rendu par son seul comité scientifique.

Dans ce contexte, le passage des amendements instituant un délit de fauchage ou celui autorisant la culture OGM dans les parcs nationaux tient de véritable provocation. On notera qu’aucune peine n’est prévue pour ceux qui veulent cultiver des OGM interdits, comme a menacé de le faire la FNSEA si la clause de sauvegarde était activée.

Face à cette avalanche d’amendements rétrogrades, l’extension de l’indemnisation à l’apiculture fait figure d’aumône. Sauf miracle de dernière minute, lors du vote final, la cause pro-OGM marquera demain en France un grand pas.

source : greenpeace

 

Toutes les brèves du site