Altermonde-sans-frontières
Accueil du sitePolitique en FranceTenter la reconstruction
Dernière mise à jour :
dimanche 21 décembre 2014
Statistiques éditoriales :
21562 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
729 Auteurs

Statistiques des visites :
4933 aujourd'hui
8337 hier
6997202 depuis le début
   
Brèves
Article 35
samedi 14 avril
Déclaration des Droits de l’Homme
et du Citoyen du 24 juin 1793
 
Indignez-vous !
jeudi 16 juin
 
Annulation de la taxe carbone
mardi 29 décembre

PARIS — Le Conseil constitutionnel a annoncé ce mardi 29 décembre 2009 avoir annulé la taxe carbone qui devait entrer en vigueur le 1er janvier, estimant que la loi crée trop d’exemptions, ce qui est "contraire à l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique" et crée une inégalité face à l’impôt.

(dépêche AFP)

 
Arithmétique de base
jeudi 29 octobre

Éric Woerth, le ministre du Budget, s’est vanté, le 23 octobre, dans l’hémicycle, d’avoir supprimé 100 000 postes de fonctionnaires en trois ans, faisant ainsi économiser 3 milliards au Budget.

"Vous les avez immédiatement redonnés en baisse de TVA aux restaurateurs, qui eux n’ont créé que 6 000 emplois" , lui a répondu le député socialiste Henri Emmanuelli. "En définitive, on n’a donc pas économisé un centime, mais on a perdu 94 000 emplois."

Un raisonnement simple mais efficace !

In Le Canard Enchaîné N° 4644 du 28 octobre 2009

 
Ingrid Betancourt aux Droits de l’Homme ?
vendredi 11 juillet

Ingrid Betancourt en marche vers un Secrétariat d’État aux Droits de l’Homme ?

La rumeur se répand de plus en plus. Et si Nicolas Sarkozy, en difficulté sur les Droits de l’Homme notamment avec le dossier de la Chine, prenait un acte fort avec la nomination d’Ingrid Betancourt à une fonction de Secrétaire d’Etat ...

En Colombie, son parti avait pour nom "Oxygène". C’est justement ce que recherche le Chef de l’Etat en position trop défensive.

Ingrid Betancourt a su trouver les mots pour parler au coeur des Français lors de son retour et leur donner une embellie.

Pour de multiples raisons, le retour en Colombie est délicat.

C’est dans ce contexte que se multiplient les rumeurs de "négociations ministérielles" pour celle qui incarne la lutte pour les libertés et le courage dans la défense d’opinions.

exprimeo.fr

 
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 16 juin 2014
Fanélie Carrey-Conte : parce qu’il faut "faire mieux pour la justice sociale"
Par Hugo Desmasures
Les "frondeurs du PS" ? Ils seraient désormais près de 100. Pourtant, ce sont toujours les mêmes qui apparaissent sur les plateaux télés, dans les studios de radio et les colonnes des journaux. "Marianne" a décidé d’aller à la rencontre de ces autres élus, peu médiatiques, mais qui tiquent tout autant sur les orientations actuelles du gouvernement et du président. Parce que cette "fronde" a plusieurs visages et révèle, surtout, un PS en grave crise d’identité. Rencontre avec Fanélie Carrey-Conte, députée de Paris.
Une « frondeuse » Fanélie Carrey-Conte ? Elle préfère se dire, (...)

lire la suite de l'article
lundi 29 décembre 2008
par Raoul Marc Jennar
L’unité, oui. Mais comment ?
Je partage, comme tant d’autres, l’espoir de voir se construire ce que Pierre Bourdieu appelait une « gauche de gauche » qui, sans complexe, reconnaîtrait la réalité de la lutte des classes, dénoncerait le capitalisme comme responsable de l’exploitation des humains et de la nature et porterait un projet alternatif conduisant vers une société consacrant l’autogouvernement des humains en harmonie avec la nature.
J’ai, comme tant d’autres, souffert de l’échec rencontré lors de la tentative de donner au « non » de gauche au TCE une traduction politique. Un échec dont la responsabilité première revient au (...)

lire la suite de l'article
samedi 19 avril 2008
Contribution au débat sur la gauche de gauche
1 - Une accélération de la demande d’organisation
Elle repose sur trois phénomènes d’inégale importance :
La perspective d’affrontements avec une politique de droite qui se veut inchangée malgré le résultat calamiteux des municipales et cantonales. _ Ce qui est en cause, c’est la possibilité d’une situation difficilement rattrapable sur le plan d’un certain nombre de droits sociaux, des services publics, de la précarisation : des affrontements sociaux durs sont à envisager.
La domination du PS à gauche, confirmée lors de la dernière séquence électorale, avec un début de capacité d’organiser un champ (...)

lire la suite de l'article
jeudi 29 novembre 2007
par Daniel Deriot
Du côté de la gauche de la gauche, ça bouge...
Enfin... On le dit !... On s’interroge tout de même sur le lieu choisi... Le Caveau de la République... C’est une très ancienne institution... Habituellement ce sont des comiques qui s’y donnent en spectacle... Et là, on doit reconnaître que l’affiche n’était pas forcément triste... Donc on est impatient d’entendre les nouveaux sketches qui y ont été testés... (M.B.)
Constituée de multiples clubs, structures et mouvements, la gauche de la gauche tente de s’unifier. Au lendemain, des conflits sociaux, une rencontre prévue depuis quelques temps déjà, s’est déroulée samedi 24 novembre, à PARIS, au (...)

lire la suite de l'article
vendredi 5 octobre 2007
Droit de vote des étrangers
de Daniel Deriot
L’ACER vous propose une réunion d’information, avec Hervé ANDRES
ingénieur d’études au CNRS
une réflexion, discussion sur le droit de vote des résidents étrangers Lundi 8 octobre
de 20 heures à 22 heures,
40, rue de Malte 75011 Paris Hervé ANDRES a soutenu, en février, la première thèse française sur la question. Il fera un état des lieux et présentera une réflexion sur les enjeux théoriques fondamentaux du problème du droit de vote des étrangers. Cette présentation est centrée sur la France mais montre qu’au moins un tiers des 192 États du monde 192 étudiés ont une pratique du droit de vote des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 3 octobre 2007
La gauche bouge encore !...
La reconstruction, la réorientation, la refondation, la réorganisation, la rénovation sont en cours à gauche... En voici un nouvel exemple parmi d’autres... Espèrons que dans un futur que nous souhaitons proche, l’une ou l’autre de ces initiatives parviendra à un rassemblement large, un regroupement véritable, une renaissance viable, un retour concret d’une vraie gauche de justice sociale et de redistribution équitable des richesses potentielles de ce pays en faillite de tout... Idées, projets, environnement, développement, partage... Le tout tendant à l’intérêt général et non plus à celui de (...)

lire la suite de l'article
lundi 6 août 2007
par matthieu
Un minimum de service
La mise en place du service minimum dans les transports, ainsi que les mesures annexes, et les débats qui entourent cette nouvelle attaque du droit social, montre à quel point le gouvernement Sarkozy n’a plus peur de rien.
Pour le gouvernement, il est nécessaire de mettre en place ces nouvelles mesures car, lors des jours de grève, les usagers sont « pris en otage » (expression indécente) et les trains passent de manière aléatoire.
La vérité, c’est que 2,3 % des perturbations de trafic SNCF en 2006 sont dues à des mouvements sociaux (le reste sont des dysfonctionnements relevants de problèmes (...)

lire la suite de l'article
dimanche 5 août 2007
par matthieu
Gestion de flux
Prenant le relais de plusieurs années d’attaques patientes et subtiles contre ce que l’on appelle le « service public », Sarkozy a donné un coup d’accélérateur pour définitivement l’enterrer. Sarkozy, et avant lui les gouvernements de droite et de gauche, ont abandonné la République sociale, qui est une République collective et solidaire, au profit d’une République qui se contente de gérer des flux. Je prendrai les exemples des secteurs de l’énergie, des transports et de l’école pour commencer ce petit article. Et je finirai par quelques divagations plus générales.
Le secteur de l’énergie, anciennement (...)

lire la suite de l'article
lundi 9 juillet 2007
La Gauche d’après - Par Jean-Luc Mélenchon
reçu du bureau de Jean-Luc Mélenchon
Tribune intitulée "La gauche d’après" publiée par Jean-Luc Mélenchon dans le numéro du 30 juin de l’hebdomadaire Marianne.
Le PS doit changer ? Soit. Mais dans quel sens ? Les uns veulent disposer d’un outil de combat pour changer la vie. Les autres sont davantage préoccupés de « s’adapter » au monde « tel qu’il est ». Ainsi, avant de rénover mieux vaudrait clarifier. En commençant par l’essentiel : doit-on affronter ou accompagner la mondialisation libérale ? Ce n’est pas une question académique. Toute la social-démocratie internationale a répondu : elle accompagne. Elle finit par précéder. Le résultat est (...)

lire la suite de l'article
lundi 25 juin 2007
par Luc Douillard
Les sept gendarmes qui pleurent
Vendredi 22 juin 2007 dans « Ouest-France » (toutes éditions), reportage d’Agnès Clermont sur une initiative du capitaine de gendarmerie Philippe Bartolo, qui a convié Ronan Orio (psychiatre urgentiste au CHU de Nantes et à la cellule de crise du quai d’Orsay) à une formation de ses hommes à l’exercice de l’annonce de la mort d’un proche, après un accident ou une catastrophe. Test, jeux de simulation, de remémoration, plutôt.
« A la première session de formation, sept gendarmes ont fini en larmes ». Un démenti in vitro à ceux qui croient que les pandores n’ont pas de coeur.
Les conseils du psychiatre (...)

lire la suite de l'article
samedi 23 juin 2007
par Patrick Mignard
La gauche ne fait plus, et ne fera plus le printemps (2)
Matière à réflexion
Tous les acquis sociaux qui ont fondé la légitimité historique de la « Gauche » sont en voie de disparition, et elle est incapable de les sauver. Comme elle s’est convertie, pour sa partie PS, au système d’économie de marché, et comme elle n’a aucune stratégie pour la dépasser dans sa partie « Gauche de gauche », on peut se demander ce qui signifie le discours de gauche.
Un « discours de gauche » c’est facile à tenir… mais ensuite ?
QU’EST-CE , AUJOURD’HUI, QU UN « DISCOURS DE GAUCHE » ?
Ne nous méprenons pas, un discours politique (au sens traditionnel du terme) ne peut, aujourd’hui, que se fonder sur des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 20 juin 2007
par Patrick Mignard
À propos du texte sur la « Gauche Nouvelle » : pour une « Gauche Nouvelle »
du samedi 16 juin 2007 par Raoul Marc JENNAR
Il ne s’agit pas pour moi, qui ne représente rien, et n’appartient à aucune organisation politique, de « démolir » un texte qui a au moins le mérite d’exister, mais d’en faire une critique positive au sens de l’analyse. Dans ces commentaires je n’engage que moi et si, la forme peut apparaître « professorale », elle n’est pas là dans un but de « donner des leçons » car comme toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à ces questions je suis en recherche de la bonne voie. La brièveté des commentaires doit faciliter la lecture. Je reviendrai plus tard sur certains (...)

lire la suite de l'article
mardi 19 juin 2007
par René Balme
Législatives : 11ème circonscription du Rhône
Déclaration de René BALME au soir du 2ème tour des élections législatives.
Les électrices et les électeurs grignerots ne se sont pas laissés entraîner, localement, dans l’aventure UMP. Ils ont écarté Georges Fenech et la droite UMP locale en plaçant la gauche et son candidat Jean-François Gagneur largement en tête.
Sur Grigny, le sursaut républicain que l’on pouvait attendre s’est produit. L’intelligence collective que nous fédérons et mettons en avant, notamment dans la démarche participative a eu tôt fait d’analyser la situation. Les citoyennes et les citoyens ne se sont pas laissés berner.
Avec presque 58% (...)

lire la suite de l'article
samedi 16 juin 2007
par Raoul Marc Jennar
POUR UNE « GAUCHE NOUVELLE »
1. SUR LES CENDRES DU 29 MAI
L’extraordinaire audience rencontrée par les promoteurs d’un « non de gauche au TCE » pendant la campagne référendaire, le triomphe du « non » ont fait naître une immense espérance : donner à cette victoire une traduction politique, être au rendez-vous que l’Histoire nous donnait après une défaite majeure des libéraux de droite ET de gauche. Maintenant que de cette espérance il ne reste plus que des cendres, il faut en tirer les conséquences.
Première question : cette espérance était-elle fondée ?
Sans doute, tout projet qui entend changer le système comporte sa part d’utopie. (...)

lire la suite de l'article
samedi 16 juin 2007
par Patrick Mignard
La gauche ne fait plus, et ne fera plus le printemps (1)
Matière à réflexion
L’a-t-elle fait d’ailleurs une fois dans son histoire ? Oui, on peut dire qu’elle l’a fait du moins dans les têtes et dans les cœurs, mais certainement pas dans le changement des rapports sociaux. Ces expériences qui font partie de sa légende sont entrain de « tourné au vinaigre ».
Qu’en reste-t-il véritablement aujourd’hui ? Rien ou pas grand-chose, une nostalgie dont on ne sait plus très bien s’il faut en rire ou en pleurer.
La Gauche a peut-être fait le printemps, mais elle n’a jamais tenu jusqu’à l’été.
Si l’Histoire ne se reproduit que sous forme de farce, c’est à un véritable opéra-bouffe que nous (...)

lire la suite de l'article
lundi 11 juin 2007
POUR UN ESPACE LARGE DE LA GAUCHE DE TRANSFORMATION SOCIALE !
reçu de Gwel@n
Vous trouverez ci-dessous la contribution des Alternatifs pour la réunion des collectifs antilibéraux et comités Bové des 23 et 24 juin à Saint Denis. Elle articule, après une analyse sommaire du champ de la gauche de transformation sociale, construction de cadres unitaires larges, coopérations entre courants et organisations antilbéraux, construction du courant alternatif, écologiste, autogestionnaire, et engagement pour un espace large de la gauche de transformation sociale a partir des Assises de l’automne. Jean Jacques Boislaroussie
REUNION NATIONALE DES COLLECTIFS ANTILIBERAUX CONTRIBUTION (...)

lire la suite de l'article
lundi 7 août 2006
par matthieu
La République monarchique
Esquisse de réponses pour une alternative sociale
Esquisse estivale : le lecteur voudra bien excuser mes imprécisions, ce petit texte n’ayant pour but que de proposer une petite impulsion
L’activisme du président Sarkozy, ses actions concrètes, son discours médiatique sans complexe, la destruction du PS, le silence de l’opposition sociale… et j’en passe… Depuis qu’il est arrivé à la présidence de la République, Sarkozy a surfé sur les institutions de la cinquième République pour mettre en place son système de défense du capitalisme et d’accélération du capitalisme libéral. Il n’y a désormais plus aucun doute, ou disons plutôt que les derniers naïfs, (...)

lire la suite de l'article