Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteRépressions tous azimutsCrimes militaires
Dernière mise à jour :
jeudi 24 juillet 2014
Statistiques éditoriales :
20489 Articles
120 Brèves
25 Sites Web
1152 Auteurs

Statistiques des visites :
10594 aujourd'hui
15883 hier
6037791 depuis le début
   
Brèves
Corrida pouah !
lundi 11 février
 
Danger LOPPSI 2
samedi 18 décembre
 
La liberté selon Israël
jeudi 16 octobre

Mahmud Hams, photographe palestinien de l’AFP, auteur d’un extraordinaire cliché montrant un missile tiré sur un groupe de maisons dans la bande de Gaza, n’a pu inaugurer l’exposition consacrée à son travail.

Malgré le visa délivré par l’ambassade de France en Israël et les certificats attestant que son voyage était pris en charge par l’AFP et la ville de Bayeux, il n’a pas été autorisé par les autorités israéliennes à quitter la bande de Gaza où il réside.

R.B. for NouvelObs

 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 10 juin 2011
50 ans d’Agent Orange
50ème anniversaire du premier épandage d’ « Agent Orange » au Viêt Nam
par André Bouny
Durant la guerre américaine au Viêt Nam, le premier épandage d’agent chimique se déroula le jeudi 10 août 1961, dans la province de Kontum, située au centre du pays. Il s’agissait d’un ultime test. Prélude à l’Operation Ranch Hand qui débutera cinq mois plus tard : la plus grande guerre chimique de toute l’Histoire de l’humanité. L’Agent Orange avait pour but la destruction de la forêt tropicale afin d’empêcher les indépendantistes vietnamiens de se cacher et d’évoluer sous son couvert végétal, mais aussi anéantir et empoisonner les ressources vivrières dans le but d’affamer les combattants et (...)

lire la suite de l'article
lundi 20 février 2006
par Franca Maï
ABU GHRAIB
...Ce sont les livres d’Histoire qui inventent cela pour faire peur aux enfants. L’homme n’est pas un animal, il possède un cerveau pour penser et un coeur pour aimer. Ce n’est pas lui qui tend un entonnoir dans la bouche des prisonniers avec un tuyau et qui leur tape dessus en défonçant des crânes, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Ce n’est pas lui. Ce ne sont pas ses mains. Ce n’est pas lui qui torture à l’électricité et viole des adolescentes dans des villages d’harmonie. Ce n’est pas lui qui place des grenades dans le ventre ouvert des femmes pour qu’elles explosent en feux follets. Ce n’est pas lui, ce (...)

lire la suite de l'article