Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteSaccages sociauxAnalyses - Réflexions
Dernière mise à jour :
lundi 21 avril 2014
Statistiques éditoriales :
19870 Articles
127 Brèves
25 Sites Web
678 Auteurs

Statistiques des visites :
2192 aujourd'hui
4262 hier
5466562 depuis le début
   
Brèves
Ils sont timbrés ces français !
mercredi 11 août

Fanantenana est malgache et, depuis trois ans, vit en Ardèche avec un Français. Chaque année elle doit faire renouveler son titre de séjour et acheter un timbre "travailleur étranger".

En 2008, elle a payé 55 euros pour ce timbre. 70 euros en 2009. Et 110 euros cette année, soit 100 % d’augmentation en trois ans.

France, terre d’accueil et de mesquineries avec ses étrangers.

 
Y a qu’à prendre l’escalier
vendredi 19 mars

Selon l’Observatoire des Inégalités, "55 % des élèves des classes préparatoires sont enfants de cadres supérieurs ou de professions libérales, tandis que 16 % ont des parents ouvriers, inactifs ou employés".

L’ascenseur social, c’est un peu comme celui des HLM : il est toujours en panne !

In Siné Hebdo N° 80

 
Les mutuelles santé à contribution
mardi 16 février
Pour 2010, certaines mesures de la loi de financement de la Sécurité Sociale vont particulièrement peser sur les cotisations des complémentaires santé : l’augmentation du forfait hospitalier, une taxe exceptionnelle liée à la grippe A et le maintien de l’augmentation de la taxe sur le chiffre d’affaires (3,4 %) décidée l’année dernière
 
L’Europe travaille...
jeudi 12 novembre

La Commission Européenne a adopté un plan d’action pour simplifier les formalités administratives sur la santé et la sécurité au travail.

Il consiste à "exempter certaines petites entreprises de l’obligation d’établir une évaluation des risques, réduire le nombre d’inspections sur les lieux de travail et inciter les États membres à ne respecter que les obligations minimales."

Ce détricotage en règle rapportera 650 millions d’euros aux patrons européens.

In Siné Hebdo N° 62 du 11 novembre 2009

 
Justice zélée
dimanche 27 septembre

Lors du proçès d’un sans-papiers, le 15 septembre, dans un tribunal de Versailles, le juge a fait coffrer les dix personnes en situation irrégulière venues soutenir le prévenu.

Pour la coordination 75 des sans papiers "une rafle organisée par un juge au sein même du palais de justice, c’est une grande première" !

Fière humanité !

In Siné hebdo

 
Articles publiés dans cette rubrique
dimanche 3 juillet 2005
par Agnès Maillard
Contrat nouvelle embauche Villepin : quel en est le ressort ?
Décryptage du CNE / Par Gérard Filoche
Sur quel ressort Villepin cherche-t-il à jouer avec son “CNE” ?
« Contrat nouvelle embauche » : une régression pour flatter les instincts les plus bas !
Le contrat Villepin sera rendu accessible le 1er septembre 2005 aux entreprises de moins de vingt salariés... Cela représente environ 98 % des entreprises et cela concerne 1 salarié sur trois (prés de 5 millions) ! Ce n’est pas rien ! D’autant que Villepin a ouvert la porte pour les autres. Le contrat « devra être évalué au fur et à mesure de sa mise en oeuvre, en liaison avec les partenaires sociaux. Nous verrons alors s’il y a lieu de l’adapter dans ses (...)

lire la suite de l'article
mercredi 24 avril 2013
Pauvres juges !
Par Philippe Bilger
Ce n’est pas parce que le constat perd de sa force en étant gâché par une interprétation au moins partiellement idéologique qu’il ne faut pas lui faire un sort. La misère de la Justice, en certains lieux, est indécente, scandaleuse. L’état du tribunal de grande instance de Nancy est indigne de notre démocratie et il paraît, à lire Clarisse Taron, première vice-présidente du Syndicat de la Magistrature, que "Nancy n’est pas une exception, c’est partout pareil". "Le bateau est en train de couler... c’est du grand n’importe quoi... la justice est nue". Ces réflexions résument, dans (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 septembre 2011
À Pôle Emploi, les radiations administratives ont augmenté de 25 %
Par Agnès Rousseaux
Depuis le mois de juin, Pôle Emploi a engagé la « dématérialisation » des courriers. Objectif officiel : « Contribuer au développement durable en limitant les envois de courriers papier ». Concrètement, les usagers sont invités à recourir exclusivement aux services en ligne. La plupart des documents sont alors transmis aux usagers, uniquement via leur « espace personnel » sur pole-emploi.fr et non plus par courrier postal : relevé de situation, convocation à entretien et rappel de convocation... Fournir un e-mail à Pôle Emploi enclenche obligatoirement l’ouverture de cet « espace (...)

lire la suite de l'article
mercredi 20 avril 2011
Pénalisation des clients de prostituées : quand les belles âmes se fourvoient
Par Lilian Mathieu La mission parlementaire d’information sur la prostitution présidée par la députée socialiste Danielle Bousquet n’avait pas encore rendu son rapport que l’on en connaissait déjà la principale recommandation : celle d’une pénalisation des clients, sur le modèle de la loi suédoise. Définissant la prostitution comme une violence contre les femmes, celle-ci fait de ceux qui la commettent, les hommes clients, des délinquants encourant jusqu’à six mois de prison. Les mouvements favorables à l’abolition de la prostitution et certains courants féministes en sont depuis plusieurs années les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 21 avril 2011
par Jean Dornac
Roselyne, des « filles » et des « gars »
Ce titre est celui que je donnerais volontiers au nouveau feuilleton voulu par l’UMP en général et Roselyne Bachelot en particulier. « Miss vaccins par millions » veut sauver la dignité des femmes, particulièrement des prostituées. On ne peut pas, pour autant, douter que Nicolas Sarkozy se trouve derrière ce projet de loi.
Il me semble qu’hormis quelques réactions fortes, comme celle de Philippe Caubère, trop peu de citoyens ont réagi et, donc, trop peu de nos contemporains comprennent le danger qui se trouve derrière ce projet de loi. Je vais tenter, ici, de vous expliquer mon point de vue de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 16 août 2007
par MONEDI Raymond
Comment créer des Entreprises... qui créent des Emplois !
Des entreprises ‘GAZELLES’ à la française
Le ‘Salon des Créateurs d’Entreprises’ qui se tenait au Palais des Congrès à Paris, vient de fermer ses portes. Et tous les comptes rendus qu’en font tous les médias sont dithyrambiques. Vous pensez, l’objectif que s’était fixé Jacques CHIRAC en 2 002, de créer un Million d’entreprises d’ici la fin de son quinquennat, vient tout juste d’être atteint. Formidable ! et tout le monde d’applaudir. Oui, c’est bien, mais où sont les ‘créations d’emplois’ correspondantes ? Où est la baisse du chômage que l’on devait logiquement en attendre ?
Des « Nano Entreprises » (...)

lire la suite de l'article
vendredi 20 avril 2007
par MONEDI Raymond
Après le ‘SMIC’, il faut créer le ‘SMAC’
Pour mettre un terme à des rémunérations, qui pètent les plombs !
Tout dans la vie à ses limites. Tout a un début et une fin. Il doit donc, en être de même pour tous systèmes de rémunérations financières. Il nous faut impérativement et avant qu’il ne soit trop tard, mettre des limites à des rétributions ‘abracadabrantesques’, qui deviennent de plus en plus aberrantes et inacceptables. Oui, il nous faut absolument fixer un niveau maximum à tous les revenus, que ce soit pour les Producteurs, les Profiteurs et autres Spéculateurs.
Parce que, sans qu’on le mesure vraiment, les rémunérations éhontées de ces (...)

lire la suite de l'article
dimanche 8 avril 2007
par MONEDI Raymond
Le STRESS, …. le TRAVAIL SANS FIN, …. et les SUICIDES
Travailler Plus, pour Gagner Plus.... vite, sa place au cimetière
Il y a peu encore, la Régie Renault pouvait être considérée comme la « Formule 1 » des avancées sociales en France. Mais ces temps sont révolus et aujourd’hui, avec la « Pression Psychique » employée dans toutes les grandes Entreprises, chez Renault comme ailleurs, la mort rôde aux fins fonds des intellects ! Et maintenant et partout, la seule formule qui vaille est plutôt : « Cogitez plus, ou …. mourez ! ». D’ailleurs sur ce plan là, les Américains, souffrants du même mal, ont aussi une formule à eux, lapidaire mais très imagée : « Après (...)

lire la suite de l'article
lundi 23 avril 2007
Quel est le rôle d’un taux de chômage élevé ?
L’Humanité Dimanche, 12 avril 2007
Michel Husson, Economiste, Chercheur à l’IRES
Depuis qu’il a augmenté, dans les années 1980, le taux de chômage fonctionne comme un levier dans le rapport de forces entre salariés et employeurs, pour déconnecter les salaires de l’activité économique. Ça paraît machiavélique mais ça ne l’est pas complètement.
Par exemple, selon la fameuse théorie du NAIRU (Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment - NDLR), que l’on peut traduire par « taux de chômage d’équilibre », il y aurait un mécanisme diabolique selon lequel un chômage qui baisse trop déclenche l’inflation et, à sa suite, des pertes de marché et de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 25 octobre 2007
À Paris, le 16ème arrondissement a des pauvres particuliers...
... et lointains !... Ses oeuvres charitables méritent d’être connues !...
Les siens tous proches de miséreux ne l’intéressent guère... Ils sont ordinaires, crades et leurs uniformes ne sont pas de prestige ! Et puis leur guerre perpétuelle contre la mistoufle n’est pas aussi joliment mortelle que la vraie, la belle, la chouette, la sanguinaire... Celle à exercer contre son frère en humanité... Elle fait bien plus de dégâts remarquables... Mais pour la faire efficacement il faut de gros moyens financiers... À vot’bon coeur, m’sieurs-dames... Pour avoir les moyens de continuer en toute quiétude à exterminer en rond, en large et en travers... Contribuez à la guerre au Proche (...)

lire la suite de l'article
mercredi 24 octobre 2007
Fusion ANPE/Unedic...
... Anguille sous roche ou mammouth sous caillou ?
Par Stéphanie Longeras
Une équation à multiples inconnus Fusion ou infusion ? Le gouvernement confirme son projet de rénovation du service public de l’emploi par la fusion ANPE/Unedic avec présentation du projet de loi en décembre au Parlement pour une adoption début 2008. Au programme : économie d’échelle, privatisation du marché de l’insertion, fichage et gestion comptable des demandeurs d’emploi.
On le sait, c’est connu, éprouvé par les usagers de l’ANPE comme par les agents du Service public de l’Emploi : la recherche d’un travail relève du parcours du combattant. Au-delà de l’incapacité propre au (...)

lire la suite de l'article
jeudi 30 mars 2006
Se faire soigner sans se faire arrêter : un droit remis en cause
Médecins du Monde lance une pétition pour demander le retrait immédiat de la circulaire du 21 février 2006.
La circulaire ministérielle du 21 février 2006 [1], adressée aux préfets et procureurs, explique dans les moindres détails les modalités d’interpellation des personnes sans titre de séjour. Elle mentionne les lieux où peuvent être effectuées les interpellations : les hôpitaux, les blocs opératoires, les centres d’accueil pour toxicomanes, ou encore les salles d’attentes et halls d’accueil, les sièges d’associations, les foyers et centres d’hébergement.
Cette circulaire remet en cause les (...)

lire la suite de l'article
samedi 9 février 2008
Ah, l’Égalité !
Le Bureau International du Travail (BIT) vient de publier les résultats d’une vaste enquête sur la discrimination à l’embauche selon l’origine ethnique.
Plus de 2000 faux CV ont été envoyés au cours de l’année 2006 en réponse à des offres d’emploi sur de grandes villes, Paris, Lyon, Marseille, Lille, Nantes et Strasbourg.
Cette technique d’investigation, appelée testing, consiste à envoyer à une même offre de travail des CV identiques qui ne diffèrent que par la photographie et la consonance du nom.
Elle a concerné des secteurs d’activité comme la restauration, l’hôtellerie, les transports, le BTP, le (...)

lire la suite de l'article
mercredi 5 mars 2008
La pauvreté en France
La pauvreté dans les départements
La pauvreté varie en France selon les départements de 6 % à près de 19 %. Elle est plus forte au nord et au sud de la France.
La pauvreté touche plus particulièrement les départements du nord et ceux de l’extrême sud de la France où l’on compte entre 15 % et 19 % de pauvres (*). L’Ile-de-France, l’Alsace, la Savoie et la Haute-Savoie ont un taux inférieur à la moyenne nationale (de 6% à 9,5 %).
La pauvreté ne concerne pas les mêmes catégories de la population suivant les territoires. Dans le Nord, la pauvreté se concentre d’abord dans les grandes agglomérations. Dans les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 7 mars 2008
Le Revenu de Solidarité Active démarrera... après consultation
par Slovar
Voila qui devrait passionner (ou énerver) toutes les associations et tous ceux qui s’occupent ou se préoccupent de la grande précarité en France.
Martin Hirsch ouvre une phase de consultation publique de dix semaines sur le Revenu de solidarité active (RSA) à partir d’un livre vert, rendu public le 2 mars, sur un site dédié . Cette procédure permet au Gouvernement de soumettre au débat public plusieurs options sur une réforme.
Extrait de la présentation du livre vert
"Le livre vert rendu public le 2 mars 2008, est un livre ouvert, qui ne préjuge pas des décisions retenues, mais permet (...)

lire la suite de l'article
samedi 5 avril 2008
Qui s’intéresse vraiment aux inégalités ?
En dépit des déclarations d’intention, l’information sur les inégalités progresse très lentement. Ce qui arrange à la fois ceux qui nient la hausse des inégalités comme ceux qui l’exagèrent.
Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités
Les Français sont champions du monde de la belle phrase qui permet de briller en public. Par contre, dès qu’il s’agit de passer aux travaux pratiques et d’analyser des faits et des données, un seul mot d’ordre prévaut : "courage fuyons". Il en est ainsi des inégalités comme de bien d’autres sujets qui concernent la société française. Nombreux sont ceux qui (...)

lire la suite de l'article
vendredi 20 juin 2008
Médecine : les honoraires en roue libre
Un collectif d’associations de malades
met à jour l’explosion des dépassements
par Éric Favereau C’est le point le plus noir de la médecine libérale en France : les dépassements d’honoraires. Il y en a partout, de plus en plus. Et ils frappent en priorité les plus démunis, ceux qui n’ont pas de « bonnes mutuelles ». Roselyne Bachelot a déclaré, hier au micro de RMC, « son intention de fixer à 80 euros le montant minimum obligeant un médecin à informer préalablement par écrit son patient en cas de dépassement d’honoraires au-delà des tarifs remboursables ». « 80 euros… Comme si c’était cela le problème (...)

lire la suite de l'article
jeudi 7 janvier 2010
Communiqué de l’intersyndicale CGT/SUD/FO Emmaüs
Association Emmaüs : Les raisons de la colère
L’association Emmaüs ? Une petite entreprise qui ne connaît pas la crise : un matelas de plusieurs millions d’euros en guise de trésorerie, une réorganisation interne en territoires dont le coût s’élève à plus d’un million et demi d’euros. Soit ! La Société Anonyme Emmaüs se porte bien… Pour autant tout va-t-il pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’insertion ?
Dialogue social virtuel : on n’en veut plus !
Entre une délégation générale aux abonnés absents, une direction des ressources [pas toujours] humaines qui rêve de réécrire le code du travail à sa sauce et un conseil d’administration loin, très (...)

lire la suite de l'article
mardi 9 septembre 2008
Le revenu de solidarité active, un outil de lutte contre la pauvreté ?
Le revenu de solidarité active va être mis en place en 2009. Il va améliorer le niveau de vie des travailleurs démunis, mais il constitue aussi une subvention aux emplois mal rémunérés. L’analyse de Pascale Delhaye, de l’Observatoire des inégalités.
Qu’est-ce que le Revenu de solidarité active ?
Le Revenu de solidarité active (RSA) est un complément de revenu destiné aux personnes démunies qui occupent ou reprennent un emploi. Il permet de combiner les revenus du travail et les revenus de la protection sociale. Il répond à deux objectifs : améliorer les revenus des travailleurs pauvres et inciter les (...)

lire la suite de l'article
dimanche 14 septembre 2008
par Daniel Deriot
Voyages à 19 euros ! Pas pour tous... Les exclus existent
SNCF... C’est plus possible ?
À grands coups d’annonces publicitaires sur les ondes radiophoniques, par affiches mais aussi de démarches par courriels, la S.N.C.F "fête la rentrée"à sa manière en vendant pas moins de 300 000 billets T.G.V à 19 euros ! Cette opération lançée le 4 septembre s’est achevée le 14 septembre dernier. Les billets étaient valables jusqu’en octobre... Inutile de dire que c’était la ruée...
Plutôt intéressante donc et bienvenue cette opération promotionelle en cette période de récession et de baisse du pouvoir d’achat. Quelques petites difficultés quand même, si vous ne possédez pas Internet, difficile d’obtenir (...)

lire la suite de l'article
lundi 23 mars 2009
Paris RSA
Le détail de la Régression Sociale Annoncée...
...la "note de mission" imposée aux travailleurs sociaux
Par Réseau Solidaire d’Allocataires
À Paris, il y a les citoyens, ceux qu’on informe et qu’on consulte : sur la plantation de choux ou de carottes sauvages dans les plates bandes, sur le choix de la couleur des sac poubelle, le parisien pourra donner son avis, sur internet ou dans les conseils de quartiers.
Et puis, il y a ces quelques centaines de milliers de traîne-misère tout juste bons à insérer : est ce qu’on consulte une pièce de la machine avant de l’insérer à sa place dans la machine ?
Alors le RSA entre en vigueur dans deux mois et demi : les 52 000 allocataires actuels du RMI sont concernés, (...)

lire la suite de l'article
lundi 19 janvier 2009
La création de Pôle emploi...
risque de ne pas être créatrice d’emploi pour le pôle !
Pôle emploi, le nouvel organisme chargé des demandeurs d’emploi, prévoit d’être réparti en 956 agences regroupant en un même lieu les tâches de l’ANPE et des Assedic d’ici à fin septembre. Des syndicats ont indiqué, vendredi 16 janvier, que cela entraînerait la suppression de 586 sites, soit 38 % de la totalité. La nouvelle carte des implantations de Pôle emploi n’est pas encore connue. Mais un projet de la direction donnant l’écart, région par région, entre le nombre de sites existant au 31 décembre 2008 et celui des sites mixtes prévu à la fin du troisième trimestre, a été communiqué aux (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 mai 2009
Martin Hirsch veut favoriser le retour à l’emploi
Par Nadia Agsous
C’est officiel ! Le Revenu Minimum d’Insertion qui a eu 20 ans le 1er décembre 2008, ne fera plus partie de notre société de chômage accru. Car dans le cadre du Grenelle de l’Insertion, le gouvernement a décidé son remplacement par le Revenu de Solidarité Active (RSA) en juin 2009. Pourquoi ? Parce que selon ses fossoyeurs, il ne correspond plus aux « réalités socio-économiques des années 2000 » et renforce « l’assistanat ». Afin de comprendre ce que fut ce minima social, retour sur un dispositif qui fut le compagnon d’un grand nombre de personnes en situation d’extrême pauvreté.
Un revenu (...)

lire la suite de l'article
mercredi 10 juin 2009
UNEDIC : je coûte cher, mais combien je rapporte ?
2 ans de chômage et d’"accompagnement vers l’emploi" un bilan
Par Réseau Solidaire d’Allocataires
« J’coûte cher ! » disait le titre d’une chanson. À part que dans la chanson, la femme profite au moins des fruits de ces dépenses. C’est aussi ce que beaucoup de jaloux reprochent aux chômeurs, même si ceux-ci ne voient pas ce que ces dépenses leur apportent. En quoi coûtent-ils cher à l’Unédic ? Serait-ce cette mirobolante allocation chômage que tant de gens nous envient ? Ou plutôt le prix de chaque prestation où Pôle emploi et autres envoient le chômeur ?
Et pourquoi ces organismes tiennent-ils tant à (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 juin 2009
"L’Uteq est une police offensive"...
Par Benjamin épicier-ter... "Uteq", le nom pourrait faire croire à quelque obscur groupe de para-militaires colombien, non, rassurez-vous il ne s’agit que des "Unités TErritoriales de Quartiers" à pied d’oeuvre depuis quelques jours, notamment à Villiers-le-Bel.
Un article suit... Il se passerait de commentaire si il n’y avait cet océan d’étrangeté entre nous-autres lecteurs avisés et les situations dont il s’agit.
Pour avoir été quelques instants témoin du contexte de l’arrivée de ces nouvelles brigades "de proximité" à Villiers-le -Bel, du niveau de défiance qui existait déjà, avant l’arrivée de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 9 septembre 2009
Pôle emploi lessivé par l’État, essoré par le privé
Par Napakatbra L’État et le Medef assèchent les caisses de l’assurance chômage, qui se retrouve dans l’impossibilité matérielle de mener sa mission à bien. Qu’à cela ne tienne, les chômeurs seront confiés à des opérateurs privés, pour un coût 7 à 10 fois plus élevé et des résultats... catastrophiques. Ce qu’on appelle : "Un plan qui se déroule sans accroc"...
L’assurance chômage n’est jamais qu’une assurance. Lorsqu’une tempête foudroie une région, les assureurs mettent la main à la poche pour indemniser les populations touchées, quitte à augmenter les cotisations l’année suivante. C’est le principe. Dans (...)

lire la suite de l'article
mardi 15 septembre 2009
par Yann Fiévet
Le travail sous la toise de la crise du capitalisme
Par Yann Fiévet La crise du capitalisme – dont l’origine est bien antérieure à l’effondrement récent de la finance internationale - devrait être le prétexte de remises en cause tant théoriques que pratiques afin de commencer à construire une société plus juste et plus écologique. En ces temps de basses eaux du mouvement social c’est au contraire l’exacerbation des causes du « malheur » capitaliste qui l’emporte. La question du travail est à cet égard l’un des exemples les plus significatifs de la soumission des individus à des impératifs qui leur échappent. Nous refusons d’accepter l’idée que le (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 janvier 2010
Réseau Solidaire d’Allocataires
Au temps jadis, nous avions des droits collectifs. Dans notre pays riche, deux cents ans de luttes avaient amené les riches apeurés à concéder aux pauvres quelques miettes, le droit à une retraite, à la prise en charge des dépenses de santé, à un revenu minimum en cas de perte ou d’absence d’emploi. Les pauvres défendaient ces droits collectivement, même quand ils n’en bénéficiaient pas personnellement.
Et puis les pauvres ont oublié leur Histoire et les riches ont imposé leur Fable : la plupart des pauvres se sont mis dans la tête que les droits ne servaient qu’aux autres. Et les riches ont inventé (...)

lire la suite de l'article
vendredi 22 janvier 2010
Casse-toi pôv’ pauvre
Par Thierry Pelletier
Déjà privés d’espace privé, les SDF se font aussi chasser de la voie publique. Des concepteurs de mobilier urbain assument. Les affaires sont les affaires.
Des herses, des piques, des bancs publics supprimés ou pourvus de séparateurs, des galets, des fausses décorations, des plans inclinés, des barres surélevées en travers des bouches d’aération… Pouvoirs publics, administrations, commerces et copropriétés rivalisent d’ingéniosité pour interdire places, gares, recoins, porches et rebords de devantures au repos des errants.
Arnaud Elfort et Guillaume Schaller, plasticiens du collectif (...)

lire la suite de l'article
dimanche 31 janvier 2010
Trajectoire emploi
Pôle emploi et le placement privé : un précaire, ça peut rapporter gros
Le placement privé des chômeurs est désormais installé dans le paysage. Sa réalité concrète a été évoquée lors des premières collaborations du Pôle Emploi avec de grandes entreprises du secteur : Ingeus, Altedia et autres agences d’intérim. Très peu depuis finalement. Hormis dans les dénonciations presque rituelles des syndicats du Pôle Emploi, dénonciations ambiguës au possible : le placement serait une mauvaise chose parce que le vieux modèle du contrôle public des chômeurs en serait presque une bonne.
La nostalgie de l’ANPE est moins répandue chez les chômeurs et précaires, elle est de toute façon (...)

lire la suite de l'article
mercredi 3 février 2010
Rapport de la "Fondation Abbé Pierre" sur l’état du mal-logement :
Les pouvoirs publics « inexcusables »
Photo Fred Dufour/AFP
Par Xavier Frison
Quinze années, quinze bilans, quinze constats similaires : selon le dernier rapport sur le mal-logement de la Fondation Abbé Pierre, qui fait autorité sur la question, les Français subissent une crise du logement « dont on ne voit pas le terme ». 3,5 millions d’entre eux sont directement concernés par le problème mais les difficultés liées aux prix délirants de l’immobilier et au manque chronique d’habitat social restent sous-estimées par les pouvoirs publics. « Le volontarisme politique manque cruellement », déplore une fois de plus la Fondation Abbé Pierre, qui (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 février 2010
Énergies
Le compteur électrique « intelligent » : outil écolo ou mouchard social ?
Par Sophie Chapelle
Prévu pour remplacer nos bons vieux compteurs électriques d’ici 2017, le compteur dit « intelligent » - nommé linky - sème le trouble au niveau européen. Cette nouvelle technologie devrait faciliter les économies d’énergie et donc lutter contre le réchauffement climatique. Mais derrière ce boîtier numérique jaune se profilent des enjeux financiers colossaux et de possibles régressions sociales.
« Il fait peur aux techniciens, vous savez ». « Il » c’est le « linky », un nouveau compteur qui pourrait remplacer d’ici 2017 les 35 millions de compteurs électriques actuellement en (...)

lire la suite de l'article
mercredi 24 février 2010
Chômage : à quand la mobilisation générale ?
Par Guillaume Duval
L’augmentation du chômage appelle des réponses sociales pour mieux indemniser les chômeurs en fin de droits. Et également des politiques de partage du travail et de création d’emplois publics.
Suite au Sommet social qui s’est tenu le 15 février dernier à l’Élysée, le premier sujet négocié dès cette semaine entre gouvernement et partenaires sociaux concerne les chômeurs en fin de droits. Un million de personnes devraient en effet cesser cette année de percevoir une assurance chômage et 600 000 d’entre elles ne recevront alors plus rien : ni allocation de solidarité spécifique (ASS) ni (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 mars 2010
Paris RSA : un SDF propre est un SDF suspect
Contrôles CAF= Mort Sociale
Par Réseau Solidaire d’Allocataires
Pourquoi lutter pour arracher à tout prix les rapports établis suite aux contrôles de la CAF ? Pourquoi, surtout la résistance est-elle aussi grande de la part de l’institution CAF, pour les fournir aux allocataires ? La réponse est dans les rapports eux-mêmes. Le concept de « fraude » est une arme politique, pour détruire les droits qui nous restent. Mais les politiques aux commandes, savent encore rester mesurés dans leurs propos, créer patiemment une définition du « fraudeur » extensible à l’infini, mais couplée à un éloge du « bon pauvre », travailleur, modeste (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 avril 2010
Chômeurs en fin de droits : un vrai-faux plan
Par Fanny Doumayrou Laurent Wauquiez a sillonné les médias pour rendre hommage aux syndicats, qualifiant l’accord qu’ils ont conclu de « très généreux ». Zoom sur un leurre avec déceptions à la clé.
Le gouvernement et les signataires de l’accord intitulé « plan rebond pour l’emploi » (PRPE) - cliquez ici pour lire son contenu en pdf - se vantent d’avoir trouvé une solution pour chaque chômeur en fin de droits. Mais les mesures du plan se révèlent floues, soumises à conditions, voire hypothétiques. Ces prochains mois, la déception risque d’être énorme parmi les chômeurs qui arriveront au bout de leurs (...)

lire la suite de l'article
vendredi 30 avril 2010
La question sociale en Europe
Par Ignacio Ramonet
Sous le slogan "Halte à la pauvreté !", la Commission européenne a déclaré 2010 "Année de la pauvreté et de l’exclusion sociale". Il était temps, car il y a, au sein de l’Europe des Vingt-sept, quelque 85 millions de pauvres ... Un Européen sur six vit dans le besoin . Et la situation continue de se dégrader à mesure que s’élargit l’onde expansive de l’explosion de la crise. La question sociale vient se replacer au coeur du débat. La colère populaire se manifeste contre les Plans d’austérité en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Irlande, en Islande, etc. Des grèves et des protestations (...)

lire la suite de l'article
mardi 8 juin 2010
Quand les caissières encaissent
Par Irène Kaufer
Derrière la caisse des supermarchés, l’homme invisible est une femme surexploitée. Elle est priée de ne rien en faire apparaître et est mal payée pour cela.
« Une caissière doit être souriante et avoir une certaine courtoisie. Elle doit à la fois être rapide, méthodique et capable d’une certaine attention pour limiter le plus possible les erreurs de caisse. (...) Elle doit réaliser un certain rendement, généralement évalué par les sommes qu’elle a enregistrées et le nombre de clients reçus à l’heure. Ces chiffres sont comparés avec ceux de ses collègues (...). Dans les hypermarchés le rythme (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 mai 2010
Pôle emploi : le "suivi mensuel personnalisé" est enterré
Pôle Emploi déclare forfait : le suivi mensuel des chômeurs, devenu inapplicable, va être remplacé dès le mois prochain par une formule allégée.
Avant l’instauration du « suivi mensuel personnalisé » (SMP) en 2006, le rythme de base des entretiens avec l’ANPE était semestriel et pouvait être modulé selon les cas. Jugé insuffisant selon un gouvernement en guerre contre les chômeurs, accusés d’être des fainéants responsables de leur situation, ce suivi a été porté à une fréquence mensuelle obligatoire dès le 4ème mois de chômage.
À sa mise en place, le SMP ne fit pas l’unanimité. Côté demandeurs d’emploi, si un (...)

lire la suite de l'article
mercredi 1er septembre 2010
Le chômage de longue durée explose
Par Clotilde Mathieu
En juillet, si le nombre d’inscrits à Pôle emploi sans activité a baissé, le nombre total de chômeurs, incluant ceux qui ont travaillé ne serait-ce qu’une seule heure, a augmenté.
Comme à chaque publication statistique, Christine Lagarde, ministre de l’Économie, sélectionne l’information. Mercredi soir, l’hôte de Bercy n’avait de commentaire que pour la seule catégorie A (demandeurs d’emploi sans aucune activité et à la recherche de tout type de contrat) dont l’évolution est positive pour le mois de juillet. « Deux mois de recul, ça commence à devenir du tendanciel. C’est l’indication (...)

lire la suite de l'article
mardi 20 décembre 2011
Hébergement d’urgence : 5 millions d’euros en sommeil
Par Ellen Salvi
Couvertures chauffantes ou gilets pare-balles ? Le 2 décembre à l’Assemblée nationale, en séance plénière sur le projet de loi de finances rectificative pour 2011, la ministre du budget, Valérie Pécresse, dépose sous le n° 439 un amendement pour le moins surprenant. « Il s’agit de soutenir les communes pour l’acquisition de gilets pare-balles destinés à équiper les polices municipales », explique-t-elle. Comment ? En prélevant 2 millions d’euros sur les excédents du Fonds d’aide au relogement d’urgence (Faru). Stupéfaction au Palais-Bourbon. Même le rapporteur UMP Gilles Carrez (...)

lire la suite de l'article
dimanche 19 septembre 2010
Loi LOPPSI concernant le logement
(Loi d’Orientation et de Programmation Pour la Sécurité Intérieure)
France, Loi LOPPSI : Le Gouvernement demande la pénalisation et l’expulsion expéditive et arbitraire des squatters, des occupants de bidonvilles ou d’un « habitat choisi »... Mais où iront ces gens ??? Mystère !
Nous découvrons l’article 32 ter A de la loi LOPPSI, en cours d’examen au Sénat (du mardi 7 au jeudi 9 sept ), complété par un amendement gouvernemental (n° 404, voir en bas de page) dans lequel est prévue la mise en place d’une procédure expéditive et arbitraire diligentée par le Préfet pour expulser les squatters de logements, de locaux et de terrains. Il écarte l’intervention du juge, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 novembre 2010
Crise du mal-logement : l’État se désengage
Par Noëlle Guillon & Xavier Frison
Pour le collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des sans-abris et mal-logés, les promesses du gouvernement en matière de logement des plus modestes n’ont pas été tenues. Politis était au rendez-vous donné par les 31 associations membres du collectif, vendredi 5 novembre sur le Pont des Arts, au coeur de Paris.
À l’approche de l’hiver, on attend toujours la mise en place du « chantier national prioritaire » sur le logement, promis par François Fillon en janvier 2008. À l’époque, « plus personne » ne devait être « contraint de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 17 décembre 2010
Salaire de quoi ?
Par Jean-Michel Roustand
Il y a longtemps que les supporters ne peuvent plus se faire une idée de ce qu’empochent leurs champions préférés. Quand les revenus de certains se comparent aux PIB des pays les plus pauvres, la géographie ne sert à rien.
Même la brièveté des carrières sportives ne rend guère les choses plus compréhensibles. Et ce ne sont pas les quelques éléments de comparaison fournis hier par le gouvernement et le monde de la finance qui peuvent aider à imaginer ce qu’est un haut salaire. D’une part, le gouvernement a annoncé que le smic ne bénéficierait d’aucun coup de pouce et augmenterait (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 avril 2011
Vivre avec 800 euros par mois quand les banques enfument le monde
Par Jean Matouk, Économiste
Lundi 11 avril, France Inter reçoit, dans sa matinale, Christine Lagarde. Il s’agit d’un entretien suivi, comme à l’accoutumée, de questions d’auditeurs. Une retraitée expose : elle essaie de vivre avec 800 euros par mois et en réalité, sans les fortes privations qu’elle s’inflige, cette somme ne lui permettrait de vivre que quinze jours. Réponse de la ministre : « Le gouvernement a tout a fait conscience de votre problème et c’est pour cela qu’il a décidé d’augmenter de 2 % les pensions de minimum vieillesse. » En fait, le gouvernement a augmenté le minimum vieillesse (...)

lire la suite de l'article
dimanche 1er mai 2011
Fausse embellie sur le front de l’emploi
Par Fa. Ab.
Le chômage a baissé de -0,8% (21 000 personnes) en mars pour les demandeurs d’emploi de catégorie A, mais a augmenté de +0,1% pour les catégories A, B et C (soit 4 700 personnes supplémentaires), selon le communiqué de la Dares publié mercredi 27 avril par le ministère en charge de l’Emploi. Globalement, le nombre des demandeurs d’emploi de moins de 25 ans recule de -1,3%, tandis que celui des plus de 50 ans augmente de +0,4%. Le nombre de chômeurs de plus de cinquante ans augmente de +13% en un an. En France hexagonale, le nombre de demandeurs des catégories A, B, C inscrits depuis un (...)

lire la suite de l'article
lundi 9 mai 2011
Un surloyer pour les riches vivant en HLM
Par Simon Cottin-Marx
La droite a voté une loi imposant un surloyer de solidarité aux personnes riches locataires d’un logement social. Les élus locaux de gauche empêchent son application au nom de la mixité sociale. Solidarité Vs Mixité sociale ?
Pour une fois qu’une alternative était proposée par la droite, d’autant plus par l’ex-ministre du logement Christine Boutin, il ne faut pas laisser passer l’occasion. Après quelques mesures anti-sociales comme la baisse du budget du ministère du logement et la vente des logements sociaux, la mère Boutin avait prévu, par la loi du 25 mars 2009, l’application (...)

lire la suite de l'article
mardi 10 mai 2011
RSA : Laurent Wauquiez veut imposer des contreparties aux bénéficiaires
Le ministre Laurent Wauquiez (UMP) a indiqué dimanche que son groupe "la Droite sociale" déposerait "dans les 10 jours" à l’Assemblée une proposition de loi pour contraindre les bénéficiaires du RSA à "assumer" cinq heures hebdomadaires de "service social".
Invité de l’émission BFMTV 2012-Le Point-RMC, le ministre des Affaires européennes a dénoncé les "dérives de l’assistanat" comme "le cancer de la société française", et formulé "trois propositions". Il a émis l’hypothèse "de plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75% du Smic, pas plus". "Aujourd’hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les (...)

lire la suite de l'article
mardi 7 juin 2011
Il faut revaloriser le Smic !
Gérard Filoche nous rappelle que c’est dans les pays où les salaires sont les plus bas que les durées du travail et le taux de chômage sont les plus élevés.
Évidemment, la prime de 1.000 euros de Sarkozy, c’est de la fumée : la voilà réservée, sur la base du volontariat patronal, aux entreprises de plus de 50 salariés qui versent des dividendes à leurs actionnaires, soumise à négociation et défiscalisée, non soumise à cotisations sociales, donc payée en partie par les impôts des salariés. Or, seules 3 % des entreprises françaises ont plus de 50 salariés et 1/3 de celles-ci versent des dividendes. Environ 1,5 (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 août 2011
C’est l’hôpital qui se moque de la charité (pas des assurés)...
Par Napakatbra
N’en déplaise à notre Robin des lois national, Thierry Mariani, hôpitaux et professionnels de santé représentent la quasi-totalité des fraudes aux prestations sociales de l’assurance-maladie ! Les fraudes sociales ? Evaluées entre 10 et 18 milliards d’euros, selon un rapport de la Mission d’Évaluation et de Contrôle des lois de financement de la Sécurité Sociale (MECSS), publié en juin dernier. La faute aux resquilleurs venus d’ailleurs qu’il faut ficher à tout prix ? Que nenni, les "fraudes sociales" sont majoritairement commises par les entreprises (fraude aux cotisations), pour (...)

lire la suite de l'article
jeudi 1er septembre 2011
Finies les vacances...
« Le salarié est un ennemi à fragiliser et à isoler »
Propos recueillis par Nadia Djabali
Terminé les congés payés. Employés, cadres et ouvriers regagnent bureaux et ateliers. Enfoui sous les courbes de croissance et les baromètres « qualité » du capitalisme financier, leur travail est de plus en plus souvent individualisé, chronométré, chiffré. Une perte de sens source de souffrance. La sociologue Danièle Linhart décrypte cette guerre sourde menée contre les salariés. Comment en sortir ? Reparler du travail et de ses contraintes, de la manière d’assurer au mieux la production, de satisfaire un client, de soigner un patient, pour redonner du pouvoir aux (...)

lire la suite de l'article
vendredi 2 septembre 2011
par Samuel Moleaud
Impôts et fiscalité : comment les riches détruisent l’État
Par Samuel Moleaud
Les entreprises croulent sous les charges, les gens sont bombardés d’impôts et de prélèvements, l’État leur pompe tout ce qu’ils gagnent. Le pouvoir d’achat baisse ainsi que se freine la croissance économique, la dette publique devient insoutenable et donc l’État ne peut plus s’occuper du secteur public. Il doit faire face à une crise de la dette, et doit geler ses dépenses publiques. Il faut que cela change, et il revient à chaque citoyen de se serrer la ceinture pour sortir de la crise. La solution est de rembourser la dette et de réduire le volume des dépenses publiques. Dans les (...)

lire la suite de l'article
mercredi 23 novembre 2011
La chasse au ZABU
Le bateleur Sarkozy gesticule contre la fraude aux prestations sociales
Par Raymond Mari
Le ZABU est un animal mythique dont les ravages sont bien connus. Il rampe dans l’ombre et s’attaque à la cohésion sociale. Il dégage une odeur nauséabonde de calomnie. Ces effluves hallucinogènes étourdissent les hommes, estompent les réalités et érigent des fictions vis-à-vis desquelles se focalise l’insatisfaction de la foule. Le ZABU ne se chasse que sur les terres du voisin. En meute. Au sein de laquelle on peut échapper à ses propres responsabilités et, dans la dénonciation et la poursuite du bouc émissaire, rejoindre le groupe des justes et des responsables. La chasse au ZABU (...)

lire la suite de l'article
jeudi 1er mars 2012
par Agnès Maillard
TOTAL domination
Par Agnès Maillard
Il s’agit du vestibule discrètement sécurisé d’une de ces nombreuses bijouteries de centre-métropole qui se sont récemment métamorphosées en centrales de rachat d’or.
Il a la petite soixantaine burinée dans une mise simple, passe-partout : un jean de supermarché, des pompes de marche et une parka à peine suffisante pour lutter contre le froid mordant qui règne en maître sur les trottoirs verglacés de la ville. Il est déjà en pleine négociation quand nous arrivons par le sas calfeutré. On se range dans un coin, discrètement, mais en fait, il ne nous voit pas. Tout ce qu’il voit, c’est (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 mars 2012
Loin de décoller, le RSA-jeunes recule
Par Jean-Noël Escudié
Les dernières statistiques de la Cnaf montrent que le RSA-jeunes enregistre un recul du nombre de ses bénéficiaires. Un recul lié aux conditions d’accès très restrictives à cette nouvelle prestation.
En septembre 2009, lors de l’annonce de la prochaine mise en place d’un RSA-jeunes (revenu de solidarité active), Nicolas Sarkozy avait évoqué le chiffre de 160.000 moins de 25 ans concernés. Puis, au moment de la mise en place de cette nouvelle prestation, le 1er septembre 2010, le gouvernement avait tablé sur des chiffres a priori plus réalistes, avec un objectif d’environ 15.000 (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 mars 2012
Déshabiller Pierre pour habiller Paul
Propos recueillis par Serge Payrau
Contrairement à ce que voudrait faire croire Nicolas Sarkozy, la formation ne garantit pas un emploi. De nombreux cadres, très qualifiés, sont ainsi au chômage en Paca. Du côté du Fongecif, organisme paritaire qui finance la formation continue des salariés du privé, tout comme chez les salariés de l’Afpa, on juge contre-productives les propositions de Nicolas Sarkozy.
« Que l’on arrête de nous considérer comme une vache à lait. Ces propositions reviennent ni plus ni moins qu’à nous pomper les milliards d’euros de la formation professionnelle » : Régis Torreilles, (...)

lire la suite de l'article
lundi 16 juillet 2012
RSA : près de la moitié des bénéficiaires potentiels ne le demande pas
"Près de la moitié" des bénéficiaires potentiels du Revenu de Solidarité Active (RSA) ne le demande pas, souvent par méconnaissance du dispositif qui a remplacé il y a trois ans le Revenu Minimum d’Insertion (RMI), selon la Caisse Nationale des Allocations Familiales (Cnaf).
Le RSA a deux volets : il constitue soit un revenu minimum pour les personnes sans ressources comme le faisait le RMI ("RSA socle"), soit il complète un petit salaire ("RSA activité"). Fin 2010, le taux de "non-recours" au "RSA socle" était de 35 % en moyenne, relève cette étude publiée vendredi par la Cnaf, tandis que le taux (...)

lire la suite de l'article
vendredi 28 septembre 2012
Comment y voir clair dans un pays "socialiste"...
...sur le prix de remboursement des lunettes par la Sécu ?
Par Claude-Marie Vadrot
L’âge venant et venu, je me suis trouvé dans l’obligation de changer des lunettes vieilles de quelques années. Car maintenant, sans verres correcteurs, non seulement le clavier de mon ordinateur ressemble à un gros pâté mais en plus j’ai du mal à distinguer au loin, une mésange bleue d’un balbuzard pêcheur ou d’un radar automatique.
Donc consultation dans un centre médical et lunettes. Puis demande de remboursement avec surprise à la clé. Les verres que j’ai payé 250 euros pièce (j’ai deux yeux, un luxe) me sont remboursés 6,22 euros (chaque, j’ai toujours deux yeux) pour un taux de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 octobre 2012
Cri d’alarme des associations devant la suppression annoncée de l’aide alimentaire européenne
Par Jean-Baptiste François
Les quatre organisations françaises habilitées à distribuer l’aide alimentaire du Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) défendent un maintien du dispositif. Celui-ci, qui profite à 80 millions d’Européens, est en effet appelé à disparaître d’ici à la fin 2013, et rien n’a été prévu pour le remplacer.
Le compte à rebours a commencé pour les Restos du Cœur, la Croix-Rouge, le Secours Populaire et le réseau des banques alimentaires. L’aide communautaire qui finance une grande partie des repas distribués par leurs soins en France, dans le cadre de la Politique Agricole Commune (...)

lire la suite de l'article
mardi 30 octobre 2012
Après les « pigeons », les gros poissons...
Sous Sarkozy, le grand patronat était exaucé sans avoir besoin de médiatiser ses revendications. Aujourd’hui, tous les moyens sont bons pour faire pression sur le nouveau gouvernement. Nous l’avions plus d’une fois noté : le programme de l’UMP était celui du Medef, et les désaccords parfois affichés ne servaient qu’à amuser la galerie.
Maintenant que Nicolas Sarkozy arrondit ses fins de mois autrement et que François Hollande a repris le flambeau, pour le patronat, imposer ses desiderata semble moins aisé (quoique !) tandis que l’UMP songe à descendre dans la rue... C’est pourquoi certains (...)

lire la suite de l'article
lundi 10 décembre 2012
La fiction des emplois vacants
Par Véronique Radier
L’idée que, malgré l’explosion du chômage, des milliers de postes resteraient inoccupés faute de candidats suffisamment formés resurgit. Elle est fausse. Beaucoup de gens en sont persuadés : il y aurait en France, malgré plus de 3 millions de chômeurs, des tas d’emplois à prendre. Des chiffres circulent. Ces jobs vacants seraient entre 400 000 et 600 000.
« C’est une idée tellement tentante… et puis elle paraît simple, évidente », note Jean-Louis Zanda, chercheur à Pôle Emploi. Pour la défendre, on trouve d’abord les pourfendeurs de l’État-providence et de l’assistanat. Bien des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 décembre 2012
Église et mal-logés : quand la droite fait barrage à Paris
Par Renaud Ceccotti
Ce devait être l’un des plus grands chantiers de la capitale. En 2006, alors que l’immense site de plus d’un hectare appartenant aux Petites sœurs des pauvres était à l’abandon depuis une dizaine d’années déjà, la congrégation religieuse bretonne de Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine, décide de mettre en vente, faute de moyens financiers et humains pour le garder en service, son hospice qui s’étend de la rue de Varize au boulevard Murat, dans le XVIème arrondissement. En tout, ce sont 10 214 m² dont un immense bâtiment de quatre étages, une grande chapelle et un parc à la mesure des lieux, (...)

lire la suite de l'article
mardi 26 mars 2013
La complainte du DG de Pôle Emploi
« Arrêtons de caricaturer injustement Pôle emploi ! » s’élève-t-il dans une tribune au Monde publiée vendredi. Selon lui, « les critiques systématiques mettent en danger les agents ». Vraiment ?
D’abord, pour vous faire une idée, lire sa tribune. Ou alors, si vous avez la flemme, ce résumé de Libé. Un patron qui défend l’honneur de son personnel et lui rend hommage, c’est toujours sympa. Et il a raison : nombre d’entre eux font de leur mieux malgré le contexte actuel. Pourtant, ils ne sont pas franchement aidés ! Et Jean Bassères, par ses décisions en tant que successeur de Christian Charpy, contribue (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 mai 2013
Les plus pauvres à la cantine de la rue
Par Christophe Abramovsky
La pauvreté ne cesse de s’accroître en France et les soupes populaires, restaurants sociaux et autres restos du cœur ne désemplissent pas. Au-delà d’une simple aide alimentaire, les repas distribués dans la rue et dans les structures d’aide, par les associations et la Ville, permettent aussi de conserver le lien social indispensable. Reportage dans les rues de Toulouse.
Dimanche soir, 18h30. La gare de Toulouse Matabiau s’agite de valises, sacs à dos et autres bagages encombrants. Des voyageurs emmitouflés sont avalés par les couloirs du métro, d’autres plus téméraires (...)

lire la suite de l'article
dimanche 23 juin 2013
Emplois vacants : l’enfumage continue
Par Yves Barraud
Les majorités se succèdent, mais les bons vieux enfumages prospèrent… sous la houlette du Medef. Depuis dix ans, un chiffre revient sur la table. Il varie d’une année sur l’autre. Parfois 300.000, parfois 500.000 ou 700.000… Il s’agit du chiffre des emplois soi-disant non pourvus. Décryptage d’un enfumage en « bande organisée ».
Et le Medef et le gouvernement de pleurnicher, chaque année, constatant que des centaines de milliers d’emplois ne trouvent pas preneurs. L’annonce de tous ces jobs non pourvus tombe toujours pile-poil quand l’Insee prévoit une forte dégradation du marché du (...)

lire la suite de l'article
samedi 16 novembre 2013
TVA : tout va augmenter
Par Jean-Luc Mélenchon
Le 1er janvier prochain, tout va augmenter. Les chaussures, les vêtements, l’abonnement internet et téléphone, la consommation d’électricité, les transports en commun, la collecte des ordures ménagères… La liste est interminable. Le responsable, c’est François Hollande. Il a décidé d’augmenter la TVA. Le taux principal passera à 20 %. Et le taux intermédiaire passera de 7 % à 10 %. Sarkozy l’avait déjà fait passer de 5 % à 7 %. Avec Hollande, au total, ce sera donc un doublement de ce taux en trois ans !
Au total, le gouvernement va ponctionner 7 milliards d’euros dans les poches du (...)

lire la suite de l'article
lundi 25 novembre 2013
La révolte des SDF
Le nombre d’exclus augmente jour après jour, et les médias et nos politiques continuent à nous vendre les vertus du système dans lequel nous nous enfonçons inexorablement. Malgré la paupérisation d’une grande partie de la population, chacun accepte son sort, il n’y a pas de révolte significative. Talleyrand disait « les mécontents, ce sont les pauvres qui réfléchissent », faut croire que « l’abrutissement » programmé via la télévision et les bonnes paroles des « people » issus du star-system font que les pauvres ont arrêté de réfléchir !
Nombres d’attaques menées contre les salariés, les familles, les retraités (...)

lire la suite de l'article
mardi 26 novembre 2013
L’arrogance du show-biz
Par Robert Gil
Quelle est la légitimité de Florent Pagny pour dire à Philippe Poutou lors de l’émission « on n’est pas couché » : « travailler 32 heures, ce n’est pas possible pour tout le monde, moi je fais beaucoup plus ! » Ce monsieur fait donc plus que 32 heures par semaine, mais 32 heures de quoi ? D’écrire des chansons, de jouer avec des musiciens, de passer à la télévision ou de donner des concerts ? Bref de faire sa passion. De nombreux français s’ils pouvaient vivre grassement de leur passion feraient plus de 35 heures par semaine. Mais est-ce que Florent Pagny sait ce que c’est de travailler pour (...)

lire la suite de l'article
jeudi 12 décembre 2013
Les derniers mots d’un condamné
Par Franck Johannes
Il a glissé un magnétophone dans son blouson et est allé à ses derniers rendez-vous : son conseiller d’insertion et de probation, la responsable de sa formation professionnelle, son juge d’application des peines. Discussions banales. Olivier M., un peu embarrassé, un peu mal à l’aise, a répondu du bout des lèvres, assuré que son régime de semi-liberté se passait bien et mesuré en silence dans quelle impasse il se trouvait. Il suivait une formation de comptable le jour, rentrait en prison le soir. Il avait acheté un jeu de cartes pour tuer le temps. Et puis il a envoyé les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 20 décembre 2013
Droit de mourir dans la dignité : assez tergiversé, il faut légiférer !
Les années passent et les Français sont toujours très majoritairement en faveur d’une dépénalisation de l’euthanasie. En mai 2012, François Hollande s’est fait élire sur un programme de 60 engagements dont un (l’engagement 21) disait : “Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable (...) puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité“.
Les années passent et les “affaires” se succèdent tandis que perdurent les souffrances des mourants que la médecine ne peut plus soulager. (...)

lire la suite de l'article
lundi 30 décembre 2013
Syndicalisme rassemblé = syndicalisme jaune
Par le Front Syndical de Classe
L’alliance privilégiée avec la CFDT est au cœur de cette orientation. On ne peut plus nier cette évidence ! Or, les principaux faits sont là :
• Déjà en 1995 Nicole Notat (depuis confortablement reclassée, comme Chérèque et bien d’autres) soutenait la réforme Juppé des retraites.
• La CFDT procède à un retournement de veste en rase campagne au moment de la bataille des retraites en 2003.
• En 2010 elle freine le mouvement des quatre fers.
• Elle approuve en 2012 les moyens donnés au patronat de flexibiliser davantage les travailleurs et de les priver de moyens de défense face (...)

lire la suite de l'article
mercredi 1er janvier 2014
Pauvreté : les associations demandent un "choc de solidarité"
La lutte contre la pauvreté et le mal-logement doivent être une priorité des politiques publiques en 2014, a demandé au président de la République un collectif d’associations en appelant à un "choc de solidarité". En 2013, "Tout le monde n’a pas été en mesure de faire entendre sa voix", a regretté Christophe Robert, directeur général adjoint de la Fondation Abbé-Pierre lors d’une conférence de presse organisée par un collectif de 34 associations venant en aide aux sans-abri et mal logés. "Notre premier vœu c’est qu’ils soient écoutés et entendus par le président de la République", a poursuivi Christophe (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 janvier 2014
L’impossible partage
Parfois, à l’occasion de grandes envolées médiatiques, certains hommes politiques de gauche, mais aussi de droite, déclarent : « il faut un partage équitable des richesses » ! Mais ces effets d’annonce restent toujours sans lendemain. Pourquoi ? Parce que cette mesure touche de plein fouet les fondements même du système capitaliste, et les hommes que nous élisons sont les garants de ce système.
Évidemment le Medef à chaque fois tempère l’enthousiasme, car pour le syndicat patronal : « les profits des entreprises ne sont pas négociables, seul l’actionnaire peut décider du montant de ses dividendes ». (...)

lire la suite de l'article
dimanche 5 janvier 2014
Radiés ou irradiés ?
Par tgb
Et ben voilà, suffisait d’y penser, des SDF japonais recrutés pour nettoyer Fukushima… Des crèves la dalle, taillables et corvéables à merci pour curer les chiottes du productivisme. Des morts en sursis qui nous feront la grâce de ne pas toucher leur retraite, pour torcher radioactivement l’ultralibéralisme.
D’où l’intérêt de posséder et d’entretenir un vaste réservoir de miséreux, de pauvres gens prêts à mourir demain pour ne pas crever aujourd’hui : Sdf, sans papiers, chômeurs, précaires, travailleurs (en pièces) détachés, personnes surendettées, prisonniers politiques ou de droit commun, esclaves (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 janvier 2014
La révolte des SDF
Par Robert Gil
Le nombre d’exclus augmente jour après jour, et les médias et nos politiques continuent à nous vendre les vertus du système dans lequel nous nous enfonçons inexorablement. Malgré la paupérisation d’une grande partie de la population, chacun accepte son sort, il n’y a pas de révolte significative. Talleyrand disait « les mécontents, ce sont les pauvres qui réfléchissent », faut croire que « l’abrutissement » programmé via la télévision et les bonnes paroles des « peoples » issus du star système font que les pauvres ont arrêté de réfléchir !
Nombres d’attaques menées contre les salariés, les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 16 janvier 2014
La République ne doit pas se plier aux entreprises mais les contraindre
Par Gérard Filoche
« L’entreprise, ce n’est pas un lieu d’exploitation, ce n’est pas un lieu d’accumulation de profits, de richesses » affirmait, de façon assez étonnante et hardie, le ministre du budget, Bernard Cazeneuve sur BFMTV le 6 janvier 2014.
C’est ce qu’il faudra dire aux 5 millions de chômeurs expulsés du travail, le plus souvent par des entreprises dont les seules « difficultés » sont de rechercher à faire davantage de bénéfices, vu que le nombre des licenciements boursiers abusifs ne cesse d’augmenter. Que Bernard Cazeneuve aille dire ça chez LFoundry, La Redoute, Goodyear, PSA, Michelin, Doux, (...)

lire la suite de l'article
mardi 11 février 2014
La fumisterie du million d’emplois promis par le Medef
Par Y. B.
L’offre est alléchante. En échange de nouvelles exonérations et autres petites gâteries accordées aux patrons, le Medef promet de créer 1 million d’emplois nets en 5 ans. Le pactole ! Pour inciter les entreprises françaises à créer 1 million d’emplois nets, le gouvernement social-démocrate devra consentir quelques efforts. En matière de cadeaux au patronat, il n’en est plus à ça près, nous direz-vous. Les recettes pour remporter le jackpot sont prévisibles : Baisse des charges (qui dans la terminologie du Medef signifie cotisations sociales), simplifications administratives, flexibilité, le tout (...)

lire la suite de l'article
vendredi 28 février 2014
Chômage Janvier 2014 : Les crânes d’œuf positivent la hausse
Michel Sapin est aux anges. À défaut d’avoir inversé la courbe du chômage fin 2013, une tendance se confirme : la Baisse de la Hausse. Grande Avancée !
Ah ça, on peut dire qu’ils en font des efforts, les crânes d’œuf du ministère du Travail, pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes depuis plusieurs mois. Quand le chiffre du chômage est bon (exceptionnellement), ils pérorent sur cette seule donnée. Quand il est médiocre (légère hausse des chômeurs de catégorie A), ils mettent en exergue leur fameuse "stabilisation de l’augmentation". Quand il est franchement mauvais, nos experts le replacent (...)

lire la suite de l'article
lundi 3 mars 2014
Précarité énergétique : quand votre maison vous rend malade
Par Nolwenn Weiler
Quatre millions de logements en France sont des « passoires thermiques ». Ces logements impossibles à chauffer rendent leurs habitants malades, compliquant la vie quotidienne de personnes souvent précaires. Le lien entre précarité énergétique et santé a fait l’objet de deux études, aujourd’hui reprises par la Fondation Abbé Pierre. Des mesures viennent d’être proposées par le gouvernement dans le cadre du Plan de rénovation énergétique des logements. Pour venir à bout, enfin, de ce grave problème sanitaire ?
Quand survient l’hiver, les marmots reniflent et se mouchent davantage. Mais si (...)

lire la suite de l'article
vendredi 21 mars 2014
Sarkozy a été battu, mais le MEDEF voit mal ce que ça change
Plus de 9 millions de chômeurs en France
Par Francis Journot
Le chômage en France atteint aujourd’hui un niveau inégalé. Mais la classe politique se focalise sur la courbe du chômage de la catégorie A de Pôle Emploi qui pourtant, selon plusieurs études, ne représenterait que le tiers du nombre réel de demandeurs d’emploi. Il nous faut aujourd’hui affronter la réalité des chiffres pour enfin penser des solutions à la mesure de ce fléau. Le nombre de chômeurs pourrait, au rythme ininterrompu des fermetures d’usines, encore augmenter et à terme, compromettre, faute de cotisants, jusqu’à l’existence même de notre protection sociale. Peut-être s’avère (...)

lire la suite de l'article
vendredi 18 avril 2014
Associations citoyennes
Le plan de Manuel Valls va détruire des dizaines de milliers d’emplois dans le secteur associatif
Le premier ministre a annoncé mercredi 16 avril la réduction des dépenses publiques de cinquante milliards d’euros en trois ans et de onze milliards de la dotation de l’État aux collectivités d’ici 2017 (soit trois milliards par an). Ces décisions auraient pour conséquence, si elles sont appliquées, la disparition de très nombreuses associations et de dizaines de milliers d’emplois associatifs. La diminution du montant des dotations publiques constitue en effet la principale variable d’ajustement laissée aux collectivités territoriales pour compenser la perte de leurs ressources tout en maintenant les (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 avril 2014
Les cotisations sociales font partie de mon salaire !
Les salaires et les cotisations sociales sont primordiaux pour vivre, se soigner, élever sa famille et bien vieillir. Chaque augmentation de salaire gagnée améliore l’économie du pays, la protection sociale et le bien vivre ensemble. Il est bon de rappeler que le salaire ne se limite pas à ce qui est viré chaque mois sur votre compte en banque (le salaire net), mais inclut aussi les cotisations sociales (part salariale et patronale). Les cotisations dites « patronales » sont de l’argent que l’entreprise vous doit au titre de votre travail, comme votre salaire.
Les cotisations sociales ouvrent des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 29 juillet 2009
8 millions de Français sous le seuil de pauvreté
La moitié des Français disposent de moins de 1.500 euros par mois
Alors que Nicolas Sarkozy a lancé le chantier du partage de la valeur et des richesses, l’Insee a publié hier les premiers résultats de l’enquête Revenus fiscaux et sociaux 2007, qui apportent des éléments complémentaires au débat. En 2007, le niveau de vie médian par unité de consommation d’un ménage français a progressé de 2,1 % en euros constants, à 18.170 euros sur l’année et 1.510 euros mensuels. Cela signifie que 50 % des Français se situent au-dessus et 50 % en dessous de ce seuil. Entre 2005 et 2006, le niveau de vie médian avait (...)

lire la suite de l'article
jeudi 4 mars 2010
500.000 pauvres de plus à cause de la crise ?
Par Mathieu Magnaudeix
Pour la première fois, une étude économique tente d’évaluer l’impact à long terme de la crise sur le chômage et sur la hausse du nombre de pauvres. On attendait cette étude depuis plusieurs mois. Certes, il ne fallait pas être grand clerc pour émettre l’hypothèse que vu sa brutalité et son ampleur, la crise actuelle allait être dévastatrice, le chômage allait se poursuivre, la pauvreté gagner du terrain. Mais grâce à l’Observatoire français des conjonctures économiques (Sciences Po Paris), il est désormais possible d’évaluer plus précisément les conséquences prévisibles de la crise (...)

lire la suite de l'article