Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteSaccages sociauxLes retraites
Dernière mise à jour :
jeudi 24 juillet 2014
Statistiques éditoriales :
20489 Articles
120 Brèves
25 Sites Web
1152 Auteurs

Statistiques des visites :
9217 aujourd'hui
15883 hier
6036414 depuis le début
   
Brèves
Ils sont timbrés ces français !
mercredi 11 août

Fanantenana est malgache et, depuis trois ans, vit en Ardèche avec un Français. Chaque année elle doit faire renouveler son titre de séjour et acheter un timbre "travailleur étranger".

En 2008, elle a payé 55 euros pour ce timbre. 70 euros en 2009. Et 110 euros cette année, soit 100 % d’augmentation en trois ans.

France, terre d’accueil et de mesquineries avec ses étrangers.

 
Y a qu’à prendre l’escalier
vendredi 19 mars

Selon l’Observatoire des Inégalités, "55 % des élèves des classes préparatoires sont enfants de cadres supérieurs ou de professions libérales, tandis que 16 % ont des parents ouvriers, inactifs ou employés".

L’ascenseur social, c’est un peu comme celui des HLM : il est toujours en panne !

In Siné Hebdo N° 80

 
Les mutuelles santé à contribution
mardi 16 février
Pour 2010, certaines mesures de la loi de financement de la Sécurité Sociale vont particulièrement peser sur les cotisations des complémentaires santé : l’augmentation du forfait hospitalier, une taxe exceptionnelle liée à la grippe A et le maintien de l’augmentation de la taxe sur le chiffre d’affaires (3,4 %) décidée l’année dernière
 
L’Europe travaille...
jeudi 12 novembre

La Commission Européenne a adopté un plan d’action pour simplifier les formalités administratives sur la santé et la sécurité au travail.

Il consiste à "exempter certaines petites entreprises de l’obligation d’établir une évaluation des risques, réduire le nombre d’inspections sur les lieux de travail et inciter les États membres à ne respecter que les obligations minimales."

Ce détricotage en règle rapportera 650 millions d’euros aux patrons européens.

In Siné Hebdo N° 62 du 11 novembre 2009

 
Justice zélée
dimanche 27 septembre

Lors du proçès d’un sans-papiers, le 15 septembre, dans un tribunal de Versailles, le juge a fait coffrer les dix personnes en situation irrégulière venues soutenir le prévenu.

Pour la coordination 75 des sans papiers "une rafle organisée par un juge au sein même du palais de justice, c’est une grande première" !

Fière humanité !

In Siné hebdo

 
Articles publiés dans cette rubrique
jeudi 1er mai 2014
C’est pas ma faute...
Par Bernard Gensane
Une publicité très choquante passe régulièrement sur nos antennes télévisées. Tout à fait dans l’air du temps d’un Solférinisme, non pas triomphant, mais médiocre et réactionnaire. Des personnes âgées répondent toutes la même chose à une question qui n’est pas posée dans le champ : "C’est pas ma faute". Nerveux, le montage fait croire que ces personnes sont interrogées au débotté, comme si elles étaient surprises dans la vraie vie. Ce qui crée un puissant effet de réel alors que nous avons affaire à des acteurs professionnels, des techniciens professionnels, des scènes répétées, de (...)

lire la suite de l'article
lundi 28 avril 2014
Plan d’économies : un geste pour les petites retraites autour de 1 000 euros
Le gouvernement travaille à un geste pour les petites retraites, situées "sans doute autour de 1 000 euros", afin de leur épargner les effets du gel des pensions annoncé dans le cadre du plan d’économies, a indiqué dimanche la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.
"Une mesure va être annoncée pour que ceux qui ont une retraite modeste ne soient pas impactés par la mesure de gel", a rappelé sur le plateau de France 3 la ministre des Affaires sociales et de la Santé, situant les petites retraites "sans doute autour de 1 000 euros". "Nous avons entendu la préoccupation exprimée par (...)

lire la suite de l'article
mercredi 25 décembre 2013
Retraites, le vrai débat
1 - Pourquoi le déficit des régimes de retraites s’est-il aggravé depuis 2010 ?
Les déficits annuels annoncés des caisses de retraites (14 milliards en 2012, autour de 20 en 2020) n’ont rien à voir avec la démographie, dont les projections n’ont pas changé depuis 2010. Ils sont dus à la crise et aux politiques d’austérité qui s’en sont suivies et qui bloquent l’activité, l’emploi et les cotisations sociales. Dans son rapport de décembre 2012, le Conseil d’Orientation des Retraites explique ainsi « la dégradation beaucoup plus rapide que prévu des comptes des régimes de retraite du fait de la chute des (...)

lire la suite de l'article
dimanche 1er décembre 2013
La ville de Détroit en faillite : les retraités s’affolent
Par Bernard Gensane
En France, les libéraux dans l’opposition, les socio-libéraux au pouvoir et la CFDT, qui est toujours au pouvoir quelle que soit l’opposition, ne rêvent que d’une chose à propos des retraites : les privatiser par le biais de la capitalisation, des fonds de pension, des compagnies d’assurance et des banques. Il en va de même pour la santé, mais ceci est une autre histoire (en fait, la même).
Grâce aux Solfériniens (ohé, Filoche !) le régime des retraites français va être le plus dur d’Europe, celui des Grecs excepté. Les Espagnols partent en retraite à 65 ans, avec 37 annuités de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 13 septembre 2013
Retraite par répartition ou par capitalisation ?
Ceux qui n’ont pas le courage de lutter devraient au moins avoir la décence de se taire... (José Marti)
En France, avant 1945, les retraites étaient financées par capitalisation. Cependant, la guerre a fait chuter la valeur de l’épargne et ruiné les retraités. Les systèmes de retraite par répartition ont été instaurés sous l’impulsion du CNR, les ordonnances de 1945 créent la Sécurité Sociale et instaurent un régime par répartition pour remédier à cette situation de pauvreté des seniors.
L’idéologie capitaliste veut nous faire croire que notre retraite est le fruit de notre travail, et bien c’est faux ! Il (...)

lire la suite de l'article
mardi 10 septembre 2013
Retraites : déplacer le débat
Introduction d’un livre important : {L’enjeu des retraites}
Par Bernard Friot
L’affaire semble entendue et ne pas souffrir de débat : il y a un problème des retraites. Dans l’introduction de son indispensable livre, L’enjeu des retraites, Bernard Friot revient sur la construction même de ce « problème », et déconstruit la manière très particulière dont il est posé par l’actuel gouvernement, comme par le précédent, pour imposer des « réformes » qui s’apparentent à un démantèlement. Pour y résister, nous relayons également l’appel à manifester ce mardi 10 septembre 2013.
Un problème démographique, d’abord : avec le passage d’un actif pour un retraité à un pour deux d’ici (...)

lire la suite de l'article
mardi 10 septembre 2013
Réforme des retraites : Aujourd’hui mardi, c’est manifs...
Par Nicolas Salvi
C’est la première mobilisation sociale de la rentrée. Aujourd’hui mardi, 181 défilés et rassemblements sont prévus à travers le pays à l’appel de la CGT, FO, la FSU et Solidaires. Avec le soutien d’un collectif, « Pour nos retraites, on lutte ! », mêlant organisations syndicales associatives et politiques.
Tandis que les syndicats opposés à la réforme Ayrault sur les retraites s’activent pour mobiliser les salariés, le collectif « Pour nos retraites, on lutte ! » organisait, le 4 septembre, une conférence de presse au rond-point des Champs-Élysées. Le rassemblement devait avoir lieu devant (...)

lire la suite de l'article
lundi 2 septembre 2013
Les retraites expliquées à ma grand-mère
Par D.R.
Ça fait bien longtemps que je suis à la retraite, tu sais ! Je plains les jeunes d’aujourd’hui qui vont avoir bien du mal ! Tu crois vraiment qu’ils vont supprimer la retraite par répartition ?
Pas tout à fait. Margaret Thatcher a essayé de convaincre les ouvriers anglais de cotiser à des fonds de pension, mais ils n’y ont pas cru. Ceux qui pouvaient économiser ont acheté des maisons. Pour le capital, ce n’est pas le bon circuit. Cette tentative a convaincu les intellectuels du capital que, pour développer les fonds de pension, il faut maintenir, a minima, une retraite par répartition. (...)

lire la suite de l'article
dimanche 1er septembre 2013
François Hollande s’attaque aussi aux petites retraites
Cette question qui revient en ce 30 août 2013 dans la presse : qui va vraiment payer pour la réforme des retraites ? Libération a refait les comptes, et dénonce une manipulation...


"La grosse manip", c’est le gros titre de Libération... Le quotidien rappelle l’une des promesses de François Hollande : ne pas toucher aux petites pensions. Pourtant, selon Libé, tous les retraités, même les plus modestes, même les bénéficiaires du minimum vieillesse, seront concernés et vont bel et bien perdre du pouvoir d’achat.
Explication : le décalage de la date de revalorisation des pensions. Date déjà reportée (...)

lire la suite de l'article
vendredi 30 août 2013
La "méforme" des retraites
Par fransoisdesbois
Partons d’un exemple, d’un citoyen lambda, dans la glaise jusqu’au cou, assommé de taxes et d’impôts sans cesse en augmentation. Partons de ce point précis où le ras le bol gronde, partons de cette goutte d’eau qui va faire déborder le vase, cette pseudo réforme des retraites. Partons de cette nausée qui nous vient avec les relents de la peste brune venant exploiter le mal être, le mal vivre, en attisant la haine, en exacerbant le racisme, en accusant l’immigration d’être la source de tous nos maux. Partons donc de leurs fausses solutions proposées alors qu’ils ne sont que des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 28 août 2013
Retraites : ne pas augmenter la durée de cotisation
Par Yves Faucoup
Le gouvernement a annoncé qu’il ne prolongerait pas l’âge de départ à la retraite, mais sans exclure une augmentation de la durée de cotisation. D’ailleurs, François Hollande, dans l’émission Capital sur M6, le 16 juin dernier, n’avait pas exclu 44 ans de cotisation : « mais pas tout de suite, pour 2025, ou 2030 ». Ce qu’étrangement les médias ne rappellent pas, se contentant de dire que ce sont les propositions du rapport Moreau. À ce sujet, sur un dossier complexe tel que celui des retraites, on voit bien que les journalistes ont un peu de mal à s’y retrouver. Comme cette présentatrice (...)

lire la suite de l'article
dimanche 11 août 2013
face au rapport Moreau, une réforme socialement efficace est-elle possible ?
Des propositions alternatives pour le financement des retraites
Par Catherine Mills, Maître de Conférences honoraire à l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne, et Frédéric Rauch, Rédacteur en chef de la revue Économie et Politique.
Projet de loi fin août et débat parlementaire achevé mi-octobre, le gouvernement a choisi la précipitation. Il espère ainsi juguler le mouvement social et tuer le débat public. Pourtant, la catastrophe démographique n’aura pas lieu. Avec un taux de fécondité de 2,1 enfants par femme, l’augmentation du nombre de retraités est compensée par l’arrivée d’actifs sur le marché du travail. De même, en deçà des prévisions et des déficits passés, le (...)

lire la suite de l'article
jeudi 8 août 2013
Les retraités, modèles d’une nouvelle production de valeur économique
Par Bernard Friot
Les retraités le disent : « je n’ai jamais autant travaillé », « je n’ai jamais été aussi heureux de travailler ». Cela veut‑il dire qu’ils sont utiles, ou qu’ils sont productifs ? Leurs pensions sont‑elles un salaire exprimant leur contribution à la production de valeur économique, ou un revenu différé de leur participation passée à cette production ? Qu’est‑ce que travailler ? Est‑ce avoir un emploi sur un marché du travail et produire de la valeur pour un actionnaire dans une entreprise dont on n’est pas propriétaire, ou est‑ce, comme ces retraités heureux au travail, avoir un salaire à vie (...)

lire la suite de l'article
mercredi 17 juillet 2013
62=92 ? ou de quelques questions taboues dans le débat sur les retraites
Par Marie Duru-Bellat
Dans le débat sur les retraites (qui aura peut-être lieu), il est à craindre que les aspects comptables soient les seuls à être considérés : l’objectif essentiel semble plus d’assurer la viabilité financière du système – ce qui n’a évidemment pas un caractère accessoire - que de mettre sur la table des questions « sociétales » plus larges, délicates et même parfois tabou, sur les rapports entre générations, la satisfaction au travail et la façon dont nous faisons face à l’allongement de la vie.
Ce qui peut le faire craindre, c’est cet argument présenté comme imparable à la fois par nos (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 juillet 2013
Un salaire à vie. Pourquoi ?
Par Bernard Friot
La retraite n’est pas une libération du travail mais une seconde carrière libérée de l’emploi. La pension de retraite a été construite avec comme objectif syndical la continuation à vie du salaire atteint à 55 ans. Le modèle a été le régime de la fonction publique, étendu à l’EDF (où on parle de « salaire d’inactivité »), à la SNCF et aux autres entreprises publiques.
Une conquête révolutionnaire Ainsi, au début des années 1990, le taux de remplacement du dernier salaire net dans la première pension nette était dans le privé en moyenne de 84 % pour une carrière de 37,5 ans. L’objectif de la (...)

lire la suite de l'article
mardi 25 juin 2013
43 ans de cotisations : Le cheval de troie de la capitalisation retraite !
par J-C Slovar
Le Medef veut absolument repousser l’âge légal de la retraite à 65 ans et allonger la durée de cotisation à 43 ans. Ce qui, compte tenu de l’âge du premier emploi, reviendrait à condamner les salariés à partir à 70 ans ou cotiser 47 ans ! Même si Laurence Parisot vit ses dernières semaines de présidente du Medef, c’est elle qui représente l’organisation patronale reçue par Jean-Marc Ayrault, dans le cadre de la préparation de la conférence sociale des 20 et 21 juin.
Conférence au cours de laquelle sera évoqué, entre autre, l’avenir des régimes de retraite. Égale à elle même, elle a (...)

lire la suite de l'article
lundi 24 juin 2013
Petite histoire des retraites du Moyen-Age à nos jours
Par Robert Gil
Le repos des anciens après une longue période de travail a longtemps reposé sur la solidarité intergénérationnelle. Au moyen âge cela existait sous forme de corporation et d’une société d’entraide mutuelle. Sous l’Ancien Régime 0,1 % de la population recevaient une rente de la part du roi, prélevée sur le trésor royal. Fondée par Colbert, les marins, sous Louis XIV, furent les premiers à obtenir une compensation en période d’inactivité par une retraite par répartition, unique au monde ; quant au privé, les sociétés de secours mutuels furent créées en 1804 pour les ouvriers.
La première caisse (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 juin 2013
Rapport Moreau : L’UFAL dénonce une nouvelle réforme des retraites...
...qui aggravera les conditions de vie des salariés et des retraités
La Commission pour l’avenir des retraites remettra son rapport dans les prochains jours au Gouvernement. Le texte de la Commission présidée par Yannick Moreau servira de base à la nouvelle réforme des retraites menée avant la fin de l’année. L’UFAL est fermement opposée à tout projet qui aggraverait encore les conditions de vie des retraités et des salariés âgés, déjà fortement détériorées par les réformes de 2003 et 2010.
Or, moins de trois ans après la loi Woerth qui avait conduit à un recul de 2 ans de l’âge légal de départ en retraite, de nouvelles mesures de régression sociale sont annoncées, sous (...)

lire la suite de l'article
vendredi 14 juin 2013
Réforme des retraites : ce que le PS défendait en 2010
Par Lénaïg Bredoux & Rachida El Azzouzi
Ce sont des clichés que les photographes ne pourront plus saisir dans les mois qui viennent. Lors du mouvement social qui a secoué la France à l’automne 2010, on y voyait les principaux responsables socialistes – Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Harlem Désir, Benoît Hamon, Claude Bartolone – défiler bras dessus, bras dessous, avec Jean-Luc Mélenchon ou Cécile Duflot, au milieu d’une marée de salariés.
C’était alors un non catégorique : non à la réforme des retraites du gouvernement Fillon, qui recule l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans (...)

lire la suite de l'article
jeudi 29 décembre 2011
Réforme des retraites
Retour sur « l’escroquerie » de la pénibilité !
Par Slovar
Selon Les Échos, moins de 500 salariés ont pu partir en retraite à 60 ans pour cause de taux d’incapacité permanente d’au moins 10 %. On est très loin des affirmations d’Éric Woerth sur le le problème des salariés ayant eu une vie professionnelle très usante !
Souvenez-vous, c’était en mai 2010, Eric Woerth épaulé par Raymond Soubie, alors conseiller du Président, nommé entre temps au Conseil économique et social préparait les français au passage à 62 ans de l’âge légal de la retraite. Inquiets de la réaction des salariés, nos deux spécialistes brandissaient une contrepartie majeure : la prise en (...)

lire la suite de l'article
dimanche 21 novembre 2010
Et maintenant, les retraites complémentaires
Les négociations sur les régimes de retraite complémentaire du secteur privé devraient commencer le 25 novembre. Elles arrivent à un moment crucial de la lutte contre la refonte néolibérale de nos retraites et constituent un enjeu d’importance.
L’histoire
Les retraites des salariés du secteur privé sont versées par le régime de base de la Sécurité sociale et par les régimes de retraites complémentaires (l’AGIRC pur les cadres et l’ARRCO pour tous les salariés du privé). C’est, dans le secteur privé, à la retraite de base de la sécurité sociale que s’attaque la réforme Sarkozy. L’AGIRC et l’ARRCO sont des (...)

lire la suite de l'article
dimanche 31 octobre 2010
Une solution pour financer les retraites
(et le reste)
Par Jean-Daniel Kant, maître de conférences et chercheur en économie computationnelle, Université Pierre et Marie Curie
La crise sociale qui secoue notre pays depuis que le gouvernement a proposé de réformer le système de retraite français est à un tournant. D’un côté, la rue ne semble pas prête à abdiquer face à ce qu’elle considère comme une régression et une injustice. De l’autre, le gouvernement et le président restent "droits dans leurs bottes", sûrs d’avoir trouvé "la" bonne solution pour financer les retraites (mais seulement jusqu’en 2018 ou 2020) et pariant sur un pourrissement du conflit, fût-ce à (...)

lire la suite de l'article
mardi 19 octobre 2010
Quelle retraite pour les précaires ?
Quelle grève pour les chômeurs ?
L’actualité est aux retraites. Hier, c’était les allocations familiales et la sécurité sociale. Demain, ça sera l’allocation-chômage. En nous postillonnant leur caviar à la gueule, le gouvernement et le Médef justifient toutes ces réformes à coup de “crise économique” et de “déséquilibre démographique”. Nous vivons trop longtemps, nous sommes trop souvent malades, nous sommes trop nombreux à chômer et pas assez à cotiser. Bref, nous coûtons toujours trop cher. Par “réalisme économique”, il faudrait que chacun fasse un effort, se serre un peu plus la ceinture pour “sauver” les systèmes de répartition.
Faire (...)

lire la suite de l'article
lundi 18 octobre 2010
retraites : explications
Foin des discours fallacieux et des arguments spécieux de cette voyoucratie gouvernementale. Les menteries sont permanentes et les tromperies généralisées voire institutionnalisées. Mais les faits sont têtus, le bilan fâcheux et la vérité avérée. Actuellement cette clique hétéroclite de politicards véreux et malencontreux squatte pour un moment encore les palais de la République uniquement par la volonté provisoire des citoyens qui ont le bon goût de respecter, eux, la démocratie dans ses délais légaux et légitimes. Mais l’échéance de l’arrogance et le terme de l’impéritie se rapprochent inexorablement (...)

lire la suite de l'article
vendredi 15 octobre 2010
Retraites et mobilisation des jeunes : qui est “irresponsable ? ?
Par emmanueldavidenkoff
« Irresponsable ». À n’en pas douter, c’est un des mots-clés des « éléments de langage » que les ministres sont censés marteler en réponse au début de mobilisation des jeunes dans le mouvement contre la réforme des retraites. Lancé par Raymond Soubie – autant dire par Nicolas Sarkozy -, le mot a été repris en chœur par Luc Chatel ou Eric Woerth…
Qui est « irresponsable » ? Les mouvements soupçonnés, probablement avec quelque fondement, d’attiser la colère des lycéens et des étudiants. S’il n’y a pas de large mobilisation sans raisons (sociales, économiques, politiques…), il n’y a pas non (...)

lire la suite de l'article
jeudi 7 octobre 2010
Retraites : un problème d’arithmétique divise les Français
Par André Martin
D’un côté : Sarkozy, Fillon, Woerth, les députés UMP, le MEDEF et pas mal d’éditorialistes qui affirment que, pour des raisons démographiques, il ne sera bientôt plus possible de financer les retraites par répartition. De l’autre côté : des syndicalistes, des ingénieurs, des artisans, des agriculteurs, des commerçants, des ouvriers, des étudiants, des lycéens qui, après calcul, affirment qu’il ne sera pas très difficile de financer les retraites par répartition, même dans 40 ans.
Qui a raison ? Qui a tort ? Les calculs sont-il compliqués ?
Des professeurs de mathématiques ont voulu en avoir (...)

lire la suite de l'article
lundi 27 septembre 2010
Retraites : une réforme tout bénef... pour les assureurs !
Par Napakatbra
En toute discrétion, pendant l’été, plusieurs députés ont déposé quelques subtils amendements à la nouvelle loi sur les retraites. Objectif : généraliser la retraite par capitalisation. Et tant pis si l’exemple américain vire au cauchemar.
Ce n’est un secret pour personne. Les pensions des retraités baissent. Et elles continueront de baisser. Encore et encore. À tel point qu’Aviva, sixième assureur mondial, affirme que les 27 pays de l’UE devront trouver 1.900 milliards d’euros pour assurer une "retraite décente" à ses citoyens qui prendront leur retraite entre 2011 et 2051. Dont 243 (...)

lire la suite de l'article
samedi 11 septembre 2010
Et la pénibilité du travail invisible des femmes ?
Par Isabelle Germain
Alors que le Gouvernement se dit prêt à ré-étudier la question de la pénibilité pour la réforme des retraites, la pénibilité du travail des femmes semble hors sujet. Pourtant, le Laboratoire de l’égalité vient de réaliser un sondage montrant que les Français sont préoccupés par les retraites des femmes. Le "travail invisible", domestique et familial qu’elles assument à 80 % les pénalise. Une pénibilité invisible, exclue du débat.
Les Français sont exaspérés par les différences de traitement entre hommes et femmes, révèle un sondage réalisé par le Laboratoire de l’égalité et (...)

lire la suite de l'article
jeudi 9 septembre 2010
Une femme à la retraite ne vaut que la moitié d’un homme
Par Ivan du Roy
La réforme des retraites risque bien d’aggraver la situation des femmes. Toutes les inégalités, en matière de salaires, de précarité de l’emploi, de temps consacré aux activités domestiques, vont se cumuler au moment du calcul de l’âge de départ en retraite et du niveau de pension. Plusieurs parlementaires de gauche, soutenus par des associations et des syndicats, viennent de saisir la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (Halde). Explications.
Photo : Daniel Maunoury
Les femmes vont-elles être victime d’une gigantesque discrimination si l’actuelle réforme (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 septembre 2010
« Je compte chaque euro depuis dix ans »
Par Olivier Vilain
Ils sont un million de retraités pauvres, en grande majorité des femmes, à ne disposer pour tout revenu que d’une pension modeste. Comment vit-on avec moins de 900 euros par mois quand on est seule, après avoir travaillé une bonne partie de sa vie ? Réponses avec trois retraitées, à Angers, au Mans et à Nîmes.
Photo : Marie-Françoise vit dans un parking de Lille (Crédit : Éric Prinvault, Exposition Survivre du Secours populaire - 2007)
Marie n’a jamais connu l’âge d’or des seniors. À 69 ans, cette discrète retraitée dispose de peu de ressources pour vivre. Dans les locaux du Secours (...)

lire la suite de l'article
lundi 5 juillet 2010
Réforme des retraites : l’autre solution
Après un mois de consultations en trompe-l’oeil, le gouvernement a remis sa copie aux syndicats et au patronat. Ce document d’orientation est précieux, car il renferme toutes les contre-vérités proférées et fausses solutions avancées depuis près de vingt ans. Choc démographique, catastrophe des régimes de retraite par répartition et travailler plus longtemps se mêlent dans un projet aussi mystificateur qu’inefficace.
Y a-t-il un choc démographique ? Oui, répond le document d’orientation. Non, a répondu à plusieurs reprises le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) dont les conclusions sont sciemment (...)

lire la suite de l'article
dimanche 27 juin 2010
Un grand silence syndical entre les tombes
Par Taimoin
La prochaine révolution syndicale sera sans doute la création d’un bureau élyséen des luttes. Il faudra donc téléphoner à Sarkozy de Nagy-Bocsa pour connaître les dates de mobilisation, avant de rappeler (0, 34 cts/min) un numéro dédié, pour recevoir le texte des chants à entonner ou des slogans à clamer tous ensemble.
Dans une crise hallucinante où tous les garde-fous sociaux éclatent , où basculent dans la misère de millions de personnes – la certitude glacée en étant fournie par les chiffres de surendettement et de non-paiement de loyers -, où se multiplient les délocalisations, où le (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 juin 2010
Travailler pour vivre ou vivre pour travailler ?
Par Georges Benne
Depuis longtemps déjà, et encore plus depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française, pouvoir et patronat mènent une ardente campagne pour faire reculer l’âge de la retraite, que François Mitterrand avait légalement fixé à 60 ans. Leur principal argument : les Français vivent plus longtemps, leur espérance de vie s’est allongée.
Mais ils oublient de dire que lorsqu’ils arrivent à cet âge, s’ils y arrivent, la plupart de leurs compatriotes ne sont plus capables de travailler et ils n’aspirent qu’à une retraite décente, bien méritée. Il y a sept ans, mois pour (...)

lire la suite de l'article
vendredi 18 juin 2010
Léger oubli sur les retraites
Par Jean-Luc Porquet
Parfois au détour d’une interview, une phrase vous frappe : elle touche juste. Elle résume tout. Rappelons brièvement les faits. Après quatre mois, la partie de cache-cache sur les retraites se termine. Le gouvernement a hurlé à la catastrophe (faut réformer de toute urgence !), lâché des petites rumeurs aussitôt démenties (rien n’est décidé, voyons !), testé le degré de mobilisation des syndicats (même pas un million de manifestants, sont nuls !), montré du doigt les fonctionnaires (salauds de privilégiés).
Et Sarkozy siffle aujourd’hui la fin de la récrée. Maintenant, faudra (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 juin 2010
par jepelia
Retraites : le mensonge partagé
Tout le monde donne son avis (et c’est tout a fait normal heureusement) sur les solutions à amener aux problèmes des retraites, tous hélas dans le sens de la pensée unique comme il se doit dans notre société libérale mondialiste. Essayons une autre piste ! La retraite par répartition, c’est d’abord la cotisation des actifs qui va directement dans la poche des retraités, sans passer par les banques, ni les assurances, ni les produits financiers, ce qui leur fait une perte sèche de profits sur 210 milliards d’euro environ par an (chiffre 2004). Je pourrais arrêter là, tout est dit.
Juppé, en 1995, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 30 mai 2010
Les retraites .... et le mystère de la chambre jaune
LE BON BOUT DE LA RAISON
Prenons Le Mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux : une tentative d’assassinat est perpétrée dans une chambre, jaune, hermétiquement close où l’assassin n’a pas pu pénétrer. D’où le “mystère”. Nul n’ignore que Rouletabille résout l’énigme en la prenant par “le bon bout de la raison” : si l’assassin n’a pas pu rentrer, c’est donc qu’il n’y était pas. À partir de ces prémisses, la solution va aller de soi : la tentative a bien eu lieu, mais à un autre moment, quand la chambre jaune n’était pas fermée. On connaît la suite.
Prenons de même le problème des caisses de retraites : elles se (...)

lire la suite de l'article
dimanche 30 mai 2010
Forger l’acier rouge avec mes mains d’or
(sur la retraite)
Par Fabrice Nicolino
http://www.dailymotion.com/video/x9... Au printemps 2003, alors que commençait la mobilisation contre le plan gouvernemental sur les retraites, je me suis tellement engueulé avec l’équipe du journal Politis, où j’assurais une page Écologie hebdomadaire depuis 1994, que j’en suis parti. Une engueulade terrible, je vous l’assure. Je n’étais pas d’accord avec le soutien, mécanique à mes yeux, désastreux à bien des égards, que ce journal apportait à un mouvement que je déplorais dans ses formes. Je le jugeais corporatiste, égoïste eu égard à la crise générale de la vie sur terre. Je dois (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 avril 2010
L’infinie réforme des retraites
Par Vogelsong
La machine à réformer est inexorable. Rien ni personne ne pourra faire entendre raison à ceux qui, butés sur le dogme failli de la libéralisation croissante du secteur de la santé, s’entêtent à vouloir conserver un modèle tout en le détruisant. S’agissant de la énième réforme des retraites, rien de nouveau sur la méthode. Les péroraisons gouvernementales sur la pérennisation du système, les atermoiements d’une opposition centrifugée et les pathétiques bisbilles syndicales présentent un spectacle vu et revu. Celui d’une réforme, cristallisée par un “économisme” forcené, déjà faite dans les (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 avril 2010
L’enjeu des retraites. Conclusion (2/2)
Par Bernard Friot
Ce livre, "L’enjeu des retraites" a mis en lumière ce que le débat autour de la réforme des retraites laisse dans l’ombre la plus totale : les retraités et leur rapport au travail. Sur cette question, en effet, les réformateurs et leurs opposants font un constat partagé : les retraités ne travailleraient pas ; la pension serait non pas du salaire (reconnaissant donc la qualification actuelle du retraité), mais un revenu différé correspondant à des contributions passées, qui pourraient avoir perdu leur lien à la qualification et donc ne plus être strictement proportionnelles au (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 avril 2010
L’enjeu des retraites. Introduction (1/2)
Ce texte est l’introduction de "L’enjeu des retraites" par Bernard Friot paru aux Éditions La Dispute.
Les retraites : Déplacer le débat
L’affaire semble entendue et ne pas souffrir de débat : il y a un problème des retraites. Un problème démographique, d’abord : avec le passage d’un actif pour un retraité à un pour deux d’ici cinquante ans, la question ne serait « ni de droite ni de gauche, mais arithmétique », comme dit Mme Parisot. Un problème comptable, ensuite : les déficits actuels et surtout prévus seraient tels qu’il faudrait dans l’urgence « sauver le régime par répartition » en réduisant ses (...)

lire la suite de l'article
lundi 15 mars 2010
Retraites, idées fausses et vrais enjeux
Par Martine Bulard Après avoir annoncé que tout serait réglé à la fin juillet, Nicolas Sarkozy a décidé que la loi sur les retraites serait prête « début septembre ». En attendant, on essaie d’affoler les foules en présentant des besoins de financement gigantesques (100 milliards d’euros !) sortis de nulle part. Les commentateurs ironisent sur le fait que cinq syndicats proposent une journée d’action le 23 mars qui inclut, outre les retraites, les questions du pouvoir d’achat et de l’emploi. Pourtant l’avenir des retraites dépend de ces deux variables — plus que de l’allongement du temps de travail. (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 février 2010
L’affable des retraites : Laurence Parisot, le centenaire et la marmotte...
Par Napakatbra
C’est une Laurence Parisot toute auréolée qui nous a fait la messe, ce dimanche. En un claquement de doigts, notre sainte patronne a réussi le double exploit de faire gagner 20 ans d’espérance de vie aux Français et de redonner du boulot à nos vieux désœuvrés. Ils auront aussi perdu quelques années de retraite et une partie de leur pension, mais le vieux n’en vaut-il pas la chandelle ?
L’heure de la réforme approche, et celle de la retraite recule. Laurence Parisot, grande prêtresse du Medef l’a affirmé au Journal Du Dimanche : "Il faut changer l’âge légal de départ à la retraite (...)

lire la suite de l'article
samedi 13 février 2010
Les retraites dorées des fonctionnaires Européens...
...ou les excès d’une nouvelle nomenklatura qui se croit tout permis.
Par Pierre Payen
De quoi s’agit-il ? Quelques exemples parlants pour commencer. Ils proviennent de sources internes à l’Administration Européenne, un peu comme l’histoire des fichiers des fraudeurs de Eric Woerth. Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € par mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié français du secteur privé après une carrière complète (40 ans). Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans (...)

lire la suite de l'article
mercredi 23 septembre 2009
Comment les libéraux font main basse sur vos retraites
Par Olivier Bonnet
Bernard Teper, économiste, membre du Conseil scientifique d’Attac et Secrétaire national de l’Union de Familles Laïques (Ufal), signe une remarquable contribution au débat sur l’avenir des retraites, obscurci par de noirs nuages gouvernementaux :
"L’ensemble de la protection sociale est impacté par le processus de marchandisation et de privatisation de celle-ci. Pour des actionnaires, cela est compréhensible : la protection sociale est le premier budget humain (environ 540 milliards d’euros soit près de 30% du PIB et bien plus que le budget de l’État tous ministère confondus) qui (...)

lire la suite de l'article
dimanche 18 janvier 2009
La crise est l’occasion d’en finir avec la retraite par capitalisation
« La retraite par capitalisation (...) repose sur un mythe, selon lequel la Bourse pourrait augmenter plus vite que l’économie réelle et ce de manière durable. Cependant, il n’y a pas de solution miracle en dehors de l’économie réelle permettant d’éviter le prélèvement dans les richesses produites pour financer les pensions. L’unique solution est bien d’affecter une part croissante de la production annuelle aux retraités, à mesure que la population vieillit. C’est possible. Il s’agit d’un choix de société. »
Par Pierre Eyben
S’agissant de la dimension financière de la crise actuelle, les médias ont (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 novembre 2007
Des "otages" "empêchés" d’aller travailler
Ou comment les mots se trompent de guerre
par Judith Bernard
Il faut, décidément, faire attention aux mots. On entend beaucoup ces jours-ci les usagers se plaindre que les grévistes les « empêchent » d’aller travailler. Or, au sens strict, ils ne les empêchent pas. Ils cessent de les y aider. C’est quand même très différent : les grévistes suspendent le service qu’habituellement ils rendent contre salaire, et renoncent à leur paie pour la durée où ils cessent de « servir ». Ils exercent ce faisant leur droit de grève, strictement incontestable.
Que la grève constitue une nuisance est tout aussi incontestable, c’est même de là qu’elle tire son (...)

lire la suite de l'article
vendredi 21 septembre 2007
Régimes spécieux
de Manon
par Matthieu Adenil
Victime d’une fièvre d’égalitarisme, le gouvernement veut supprimer les régimes spéciaux. Une méthode qui hérisse les ultra-libéraux de l’OCDE qui rêvent d’une mise en concurrence des différends fonds.
Les régimes spéciaux de retraite sont le fantasme de la droite. Depuis 1995 et les grèves qui ont paralysé Paris et détruit Juppé, elle cherche sa revanche. Le cheminot est devenu pour la droite décomplexée à la Sarkozy ce que fut en son temps le mineur pour Margaret Thatcher. Il faut détruire sa combativité sociale dans un affrontement victorieux pour montrer où est désormais le vrai (...)

lire la suite de l'article
samedi 21 juillet 2007
par Luc Douillard
Retraites : Il fallait oser l’avouer !
Il fallait oser l’avouer ! « Raboter » artificiellement les retraites (par répartition) afin de créer un appel d’air capitaliste spéculatif.
A la question (déjà surchargée de sous-entendus, « Le Monde », 24 février 2007 ) :
« Quelle serait donc la solution pour réconcilier les Français avec les profits ? »
Qui a bien pu répondre en osant (enfin) révéler le secret intime de Sarkozy (avant même son élection présidentielle), secret économique de Polichinelle qui est également le secret intime de Tony Blair, de Berlusconi, de Bush, de leurs multiples serviteurs médiatiques comme chez nous Christine Ockrent, Arlette (...)

lire la suite de l'article
samedi 13 septembre 2003
par Pascale Fourier
Y a-t-il vraiment un problème des retraites ?
Une émission proposée et présentée par Pascale Fourier sur ALIGRE FM 93.1 en région parisienne /
avec Jean-Marie Harribey, Professeur d’économie à l’université de Bordeaux et membre du conseil scientifique d’ATTAC.
EMISSION DU 16 AVRIL 2002
Avertissement : Par souci de mise à disposition rapide, nous mettons en ligne les retranscriptions le plus vite possible, mais...nous n’avons pas eu le temps de faire la chasse aux fautes d’orthographe... Ce site est celui que nous réussirons à faire tous ensemble : si vous repérez des fautes d’othographe, merci de nous les signaler par email.
Pascale Fourier : Là, le sujet était de taille : les retraites. 25 minutes de dialogue enregistrées avec Jean-marie (...)

lire la suite de l'article