Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteInternationalAfriqueTunisie
Dernière mise à jour :
vendredi 31 octobre 2014
Statistiques éditoriales :
21189 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
665 Auteurs

Statistiques des visites :
3990 aujourd'hui
9889 hier
6638599 depuis le début
   
Brèves
Palestine
jeudi 8 décembre
 
Le Pr. Oberlin est entré dans la bande de Gaza !
vendredi 10 juillet

Quand le Pr. Christophe Oberlin estime être dans son droit, difficile, même pour les Israéliens, de se mettre en travers de sa route. Après 4 jours de refus consécutifs de la part du gouvernement israélien, le chirurgien de renommée internationale est entré ce matin dans la bande de Gaza et s’est aussitôt mis au travail à l’hôpital Khan Younès avec 3 autres médecins de son équipe.

Il a fini par rentrer jeudi à 11 H 30 dans la Bande de gaza, après avoir squatté pendant 4 jours devant le poste frontière d’Erez et avoir appelé la terre entière pour réussir à tenir ses engagements.
Dès cet après-midi, il était au travail, aux côtés du Dr. Mohamed Rantissi, pour une longue série de consultations, qui ont pris du retard, et qui seront suivies d’interventions chirurgicales liées à des blessures infligées par l’armée israélienne à la population palestinienne pendant l’opération élégamment nommée "plomb durci".
Il dispensera ensuite aux médecins palestiniens un enseignement dans sa spécialité, comme il le fait à chacune de ses missions.

Il a fallu notamment l’intervention de Me Gilles Devers, qui a engagé des procédures, déposant plainte auprès du ministre français des affaires étrangères, pour que le gouvernement israélien soit obligé de céder. Tandis que le journal La Croix et la radio France Info faisaient état de la situation de cette équipe chirurgico-médicale bloquée par l’armée israélienne au poste frontière d’Erez, l’ambasseur d’Israël appelait Frédéric Barrère à France Inter, pour demander qu’il renonce à traiter cette information !

 
les vigiles veillent sur l’Amérique
jeudi 30 avril

D’après le Washington Post, le recours à des entreprises privées de gardiennage pour maintenir l’ordre est en pleine recrudescence aux États-Unis.

Les flics privés de la société Blackwater et consorts, dont la réputation n’est plus à faire, notamment en Irak, sont désormais deux fois plus nombreux que les policiers assermentés dans les villes américaines.

 
Le boycott d’israël adopté par le Congrès des Syndicats écossais !
jeudi 23 avril

Le Congrès des syndicats écossais, actuellement réunis à Perth, vient d’adopter la motion concernant le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) à l’encontre d’Israël.

C’est à une écrasante majorité de votes à mains levées que le Congrès des Syndicats Ecossais (Scottish Trade Union Congress STUC), vient de voter ce mercredi cette motion BDS.
Elle a été proposée aux votes par une délégation du syndicat qui s’était rendue en Palestine récemment.

Une décision importante, qui suit celle du congrès des syndicats irlandais qui avaient adopté cette motion dès 2007, et qui devance, espère-t-on, celle du Congrès des Syndicats Britanniques (TUC) qui doit se réunir prochainement.
Une progression inexorable de la prise de conscience de la société civile sur la menace que fait peser Israël sur le peuple palestinien et sur le droit en général.

CAPJPO-EuroPalestine

 
Israël refoule un navire d’aide faisant route vers Gaza
jeudi 15 janvier
La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l’aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, rapportent des militants.
Le navire, à bord duquel se trouvaient 21 personnes, a été intercepté à une centaine de milles nautiques au nord-est de Gaza, a déclaré Houwaida Arraf, l’une des organisatrices de la mission du Mouvement Gaza libre, basé aux États-Unis.
"Ils (les navires israéliens) sont venus tout près et ont menacé d’ouvrir le feu sur nous si nous poursuivions notre route", a dit Arraf à Reuters à bord du bateau d’aide, qui retourne actuellement à Chypre.
"Ils nous ont cernés avec leurs quatre navires de guerre, et il était très difficile de naviguer. Ils ont dit qu’ils auraient recours à tous les moyens pour nous tenir à l’écart de Gaza", a dit la militante.
Mercredi, Israël avait déjà ordonné à un navire iranien transportant une aide humanitaire aux Palestiniens de faire demi-tour.
 
Tunisie
 
Articles publiés dans cette rubrique
dimanche 24 février 2013
par Fethi Gharbi
Hamadi Jebali ou le triomphe de l’échec
Par Fethi Gharbi
Les plus éminents stylisticiens ne peuvent que s’incliner face à la beauté de l’oxymore que vient de nous tricoter le chef du gouvernement tunisien, Hamadi Jebali... de quoi faire mourir de jalousie un fin prestidigitateur de l’envergure de Silvio Berlusconi. Cela a cloué le bec à toutes ces mauvaises langues qui veulent nous persuader que le parti intégriste d’Annahdha n’est qu’un conglomérat de salafistes obscurantistes et violents et de voyous habités plus par le mercenarisme que par une quelconque idéologie. Grâce à ce tour de passe passe, Jebali et son parti islamiste nous (...)

lire la suite de l'article
dimanche 1er janvier 2012
le Président Moncef Marzouki refuse le salaire de 20.000 dollars, par mois
Plus que tout autre, le président de la Tunisie libérée du joug de son tyran est attendu au tournant, chacun de ses actes politiques représentant autant de symboles forts, de nature à rassurer sur ses valeurs humaines, éthiques et déontologiques, ainsi que sur sa future gestion du pays.
Ayant endossé, depuis peu, le prestigieux costume qui a changé le cours de son destin, Moncef Marzouki, l’homme du renouveau tunisien, a refusé le salaire de 20.000 dollars, par mois, qui lui était alloué, pour le ramener à la modique somme de 2.000 dollars. Sa probité intellectuelle, teintée d’un certain ascétisme, (...)

lire la suite de l'article
lundi 19 décembre 2011
Marzouki : "L’esprit colonial, c’est fini"
Interview par Alexandre Duyck, envoyé spécial à Tunis
Le nouveau président de la République tunisienne, Moncef Marzouki, fustige la condescendance française envers son pays. Il y a moins d’un an, il était encore l’un des principaux opposants au régime. Après des années d’exil en France, Moncef Marzouki, 66 ans, est devenu lundi président de la République tunisienne. Avant-hier, dans le bureau occupé durant vingt-trois ans par Ben Ali, au cœur du sublime palais de Carthage, le nouveau chef de l’État, qui refuse toujours de porter la cravate, a reçu le JDD. À l’aube du premier anniversaire de l’immolation (...)

lire la suite de l'article
mardi 1er novembre 2011
Tunisie : Qui a peur de la Constituan​te ?
Par André Bellon
Association pour une Constituante
L’élection tunisienne a fait apparaître en plein jour le mot Constituante qui n’était jusqu’alors que peu usité. C’est à la fois une bonne et une mauvaise chose. Bonne car le mur du silence qui entourait ce vocable est enfin brisé. Mauvaise car le résultat des élections amène à en donner une interprétation fausse.
Les éditorialistes politiques, pas toujours il est vrai très au courant des choses, n’ont pas su expliquer la réalité des faits. Combien d’entre eux ont, en effet, glosé sur un gouvernement selon eux issu de ce scrutin ? Or, une élection (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 janvier 2011
par Mohamed Belaali
Que l’étincelle tunisienne embrase tout le monde arabe !
Plus de quatre semaines de révoltes populaires, l’armée tire à balles réelles dans la foule, des morts par dizaines, couvre feu, disparition et exécution des syndicalistes, blogueurs arrêtés, etc. etc. Ces événements ne se déroulent ni à Cuba, ni au Venezuela, ni en Bolivie, ni en Chine, ni en Iran mais en... Tunisie ! Les pays européens, la France de Sarkozy en tête, prompts d’habitude à s’immiscer dans les affaires iraniennes ou ivoiriennes par exemple, se sont, cette fois contentés de quelques communiqués après des semaines de silence complice : « la Tunisie est confrontée à des problèmes économiques (...)

lire la suite de l'article
jeudi 13 janvier 2011
Des citoyens, des victimes, des assassins et des lâches !
Je veillerai à faire en sorte que le Tunisien vive en sécurité, dans la quiétude et la sérénité sur le sol de sa patrie en ayant toujours la tête haute, avec dignité et majesté. (Zine El Abidine Ben Ali, Le Bardo, 12 novembre 2009)
Par Astrubal de Nawaat
I - Des victimes et des assassins
Il convient d’abord de rappeler l’un des piliers du pacte républicain autour duquel la société tunisienne s’organise. Ce pilier est bâti sur le dogme du monopole du port d’arme par les agents du ministère de l’Intérieur et par l’armée. Ce monopole est fondé sur la logique qui fait que les citoyens renoncent à porter des (...)

lire la suite de l'article
jeudi 27 mai 2010
Une manifestation d’internautes étouffée dans l’oeuf en Tunisie
Les forces de l’ordre ont étouffé dans l’oeuf une manifestation de blogueurs qui entendaient protester à Tunis contre le verrouillage de sites Internet en Tunisie, a-t-on constaté sur place samedi. Un dispositif policier renforcé quadrillait l’artère principale de la capitale et les rues avoisinantes pour empêcher toute velléité de rassemblement.
Selon le journaliste opposant et blogueur, Soufiane Chourabi, les manifestants prévoyaient une marche au centre-ville en arborant des T-shirts avec des slogans tels que "Levée du verrouillage d’Internet" et "Liberté sur la toile" , puis un rassemblement (...)

lire la suite de l'article
lundi 12 mai 2008
Tunisie : la lutte pour l’emploi dans le bassin minier de Gafsa
Face à l’encerclement policier :
La population de Redeyef décide de quitter sa Ville.
A Redeyef, une ville de plus de 30 000 habitants à la pointe du mouvement de protestation qui dure depuis le début de janvier 2008 dans le bassin minier de Gafsa, et encerclée depuis des semaines par les forces de l’ordre, un vaste mouvement parmi la population a conduit cet après-midi à une décision collective d’évacuer la ville.
« Nous quittons notre ville pour la laisser aux policiers », telle est la manifestation du raz-le-bol exprimé par les habitants de Redeyef qui ne veulent plus subir le harcèlement continu (...)

lire la suite de l'article
samedi 3 mai 2008
La première crise de l’ "ère du changement"
par Hamadi Aouina
Le régime de Ben Ali se trouve confronté à l’une des première grandes crises de son règne. Que cela corresponde à la vingtième année d’une domination qui a fait la part belle aux possédants et aux dominants du pays est un indicateur vérifiable. Beaucoup, parmi les jeunes qui occupent le terrain de la contestation dans le bassin minier n’ont connu pour seul « maître » que Ben Ali. Ils ont l’âge de réclamer des comptes à celui qui n’a eu de cesse de bavarder sur les « miracles » produit sous son règne et dont ils n’ont pas encore vu l’ombre d’une réalisation.
Chômage endémique, cherté de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 2 mai 2008
Nicolas Sarkozy au royaume d’Ubu
Alors que le Président se rend aujourd’hui en Tunisie pour une visite de 48 heures en compagnie de Carla, d’une brochette de ministres et d’une centaine de chefs d’entreprise, nous avons enquêté sur ce pays gangrené par une corruption généralisée et totalement verrouillé, sur lequel ZIne Ben Ali règne sans partage depuis 1987. A lire sans modération.
par Nicolas Beau
Surnommé « Bac moins trois » par ses sujets, Zine Ben Ali règne, depuis 1987 sur une Tunisie corrompue et totalement verrouillée. À l’Élysée, on ne tarit pas d’éloges sur le Royaume du jasmin et de la torture qui serait un solide rempart (...)

lire la suite de l'article
lundi 24 septembre 2007
Leïla, première drame
par Gari John
Le 7 novembre prochain, le Président Ben Ali fêtera le 20e anniversaire de son accession au pouvoir. L’occasion pour nous de lui offrir un joli cadeau : une série d’articles à sa gloire et à celle de la « Première drame » de Tunisie, Leïla Trabelsi, coiffeuse de formation et pillarde des richesses tunisiennes de profession. Le 2 août dernier, le Journal officiel tunisien a publié l’arrêté privant de la nationalité tunisienne la veuve du président Arafat, Souha (cf. Souha, une Arafat pure Malte sur bakchich.info). Une bombe. Souha était une intime de Leïla, la courtisane devenue régente du (...)

lire la suite de l'article
dimanche 18 juin 2006
par Sofiène Chourabi
Tunisie : Communiqué de presse...
...publié le 16 Juin 2006 par la présidence de l’Union Européenne
Tunisie : L’UE exprime sa préoccupation concernant la liberté d’association.
L’Union européenne exprime sa préoccupation après les événements qui ont empêché la tenue du 6ème Congrès de la Ligue tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH) les 27 et 28 mai 2006 à Tunis.
L’Union européenne espère que la Ligue pourra reprendre une activité normale le plus rapidement possible. L’Union européenne regrette que des représentants européens, et notamment la représentante du Parlement européen, Mme Hélène Flautre, aient été l’objet de harcèlement de la part des forces de sécurité.
L’Union européenne souhaite que la (...)

lire la suite de l'article
mardi 21 février 2006
L’affaire des « internautes de Zarzis »
De Hannane Bouzidi
http://www.reveiltunisien.org/breve.php3 ?id_breve=3042
L’affaire
Les internautes de Zarzis ont été jugés pour "constitution de bande ayant pour objet la préparation d’attentats, tentative de vol et détention de produits explosifs". Les autorités tunisiennes ont accusé certains d’entre eux de s’être rendus à l’étranger et d’avoir "sollicité le soutien logistique du réseau terroriste Al-Qaïda". Les internautes, cinq Tunisiens, âgés aujourd’hui de 23 ans, ainsi qu’un professeur de 39 ans ont nié ces charges et affirmé avoir fait des aveux sous la torture dans les locaux de la police. Ils (...)

lire la suite de l'article
jeudi 8 septembre 2005
par Sofiène Chourabi
Appel à manifestation
La Congrès de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) interdit, les locaux encerclés, les défenseurs menacés...Notre ligue affiliée est en danger !
A l’initiative de la Ligue française des droits de l’Homme (LDH) et l’appui de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), une manifestation de soutien à la LTDH aura lieu :
Vendredi 09 septembre 2005 à 18 heures
devant l’Ambassade de Tunisie à Paris 25, rue Barbet de jouy 75007 Métro Varenne ou St François Xavier
Message à faire passer autour de vous pour une grande mobilisation aux côtés de nos amis Tunisiens, avec nos (...)

lire la suite de l'article