Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteInternationalEuropeConstitution Giscard d’Estaing
Dernière mise à jour :
vendredi 18 avril 2014
Statistiques éditoriales :
19855 Articles
127 Brèves
25 Sites Web
676 Auteurs

Statistiques des visites :
3627 aujourd'hui
4455 hier
5454592 depuis le début
   
Brèves
Palestine
jeudi 8 décembre
 
Le Pr. Oberlin est entré dans la bande de Gaza !
vendredi 10 juillet

Quand le Pr. Christophe Oberlin estime être dans son droit, difficile, même pour les Israéliens, de se mettre en travers de sa route. Après 4 jours de refus consécutifs de la part du gouvernement israélien, le chirurgien de renommée internationale est entré ce matin dans la bande de Gaza et s’est aussitôt mis au travail à l’hôpital Khan Younès avec 3 autres médecins de son équipe.

Il a fini par rentrer jeudi à 11 H 30 dans la Bande de gaza, après avoir squatté pendant 4 jours devant le poste frontière d’Erez et avoir appelé la terre entière pour réussir à tenir ses engagements.
Dès cet après-midi, il était au travail, aux côtés du Dr. Mohamed Rantissi, pour une longue série de consultations, qui ont pris du retard, et qui seront suivies d’interventions chirurgicales liées à des blessures infligées par l’armée israélienne à la population palestinienne pendant l’opération élégamment nommée "plomb durci".
Il dispensera ensuite aux médecins palestiniens un enseignement dans sa spécialité, comme il le fait à chacune de ses missions.

Il a fallu notamment l’intervention de Me Gilles Devers, qui a engagé des procédures, déposant plainte auprès du ministre français des affaires étrangères, pour que le gouvernement israélien soit obligé de céder. Tandis que le journal La Croix et la radio France Info faisaient état de la situation de cette équipe chirurgico-médicale bloquée par l’armée israélienne au poste frontière d’Erez, l’ambasseur d’Israël appelait Frédéric Barrère à France Inter, pour demander qu’il renonce à traiter cette information !

 
les vigiles veillent sur l’Amérique
jeudi 30 avril

D’après le Washington Post, le recours à des entreprises privées de gardiennage pour maintenir l’ordre est en pleine recrudescence aux États-Unis.

Les flics privés de la société Blackwater et consorts, dont la réputation n’est plus à faire, notamment en Irak, sont désormais deux fois plus nombreux que les policiers assermentés dans les villes américaines.

 
Le boycott d’israël adopté par le Congrès des Syndicats écossais !
jeudi 23 avril

Le Congrès des syndicats écossais, actuellement réunis à Perth, vient d’adopter la motion concernant le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) à l’encontre d’Israël.

C’est à une écrasante majorité de votes à mains levées que le Congrès des Syndicats Ecossais (Scottish Trade Union Congress STUC), vient de voter ce mercredi cette motion BDS.
Elle a été proposée aux votes par une délégation du syndicat qui s’était rendue en Palestine récemment.

Une décision importante, qui suit celle du congrès des syndicats irlandais qui avaient adopté cette motion dès 2007, et qui devance, espère-t-on, celle du Congrès des Syndicats Britanniques (TUC) qui doit se réunir prochainement.
Une progression inexorable de la prise de conscience de la société civile sur la menace que fait peser Israël sur le peuple palestinien et sur le droit en général.

CAPJPO-EuroPalestine

 
Israël refoule un navire d’aide faisant route vers Gaza
jeudi 15 janvier
La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l’aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, rapportent des militants.
Le navire, à bord duquel se trouvaient 21 personnes, a été intercepté à une centaine de milles nautiques au nord-est de Gaza, a déclaré Houwaida Arraf, l’une des organisatrices de la mission du Mouvement Gaza libre, basé aux États-Unis.
"Ils (les navires israéliens) sont venus tout près et ont menacé d’ouvrir le feu sur nous si nous poursuivions notre route", a dit Arraf à Reuters à bord du bateau d’aide, qui retourne actuellement à Chypre.
"Ils nous ont cernés avec leurs quatre navires de guerre, et il était très difficile de naviguer. Ils ont dit qu’ils auraient recours à tous les moyens pour nous tenir à l’écart de Gaza", a dit la militante.
Mercredi, Israël avait déjà ordonné à un navire iranien transportant une aide humanitaire aux Palestiniens de faire demi-tour.
 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 26 octobre 2007
Le traité européen "est un viol politique" !
Etienne Chouard s’était fait connaître en 2005 grâce à son site internet qui décortiquait et dénonçait la Constitution européenne. Il revient aujourd’hui à la charge contre le nouveau traité européen de Lisbonne. Pour ce professeur d’économie, de droit et d’informatique d’un lycée du sud de la France, il s’agit sur le fond de la même Constitution, pourtant rejetée par les Français et les Hollandais. Et appelle à la combattre.
ENTRETIEN
Le nouveau traité européen a été adopté vendredi à Lisbonne. Ce texte ressemble-t-il à la Constitution rejetée en 2005 ?
Ce n’est pas une version édulcorée, c’est la même version (...)

lire la suite de l'article
dimanche 21 octobre 2007
par matthieu
Traité européen : le mépris
Se foutre de l’avis du peuple
En mai 2005, les français rejetaient la constitution européenne. Cette victoire historique fut celle d’une gauche antilibérale unie . Les néerlandais faisant le même choix que les français.
Depuis, Merkel et Sarkozy en tête, les libéraux n’ont de cesse de trouver une solution pour imposer leurs idées.
Considérant, avec arrogance, que ces deux référendums ont été des échecs pour des raisons de "pédagogie" (nous sommes trop bêtes pour comprendre), considérant aussi que ces référendums avaient mis à jour des peurs irrationnelles (nous sommes par ailleurs cons et fermés à (...)

lire la suite de l'article
mercredi 4 juillet 2007
par sousmarinvert
Après le TCE... L’arnaque du mini traité européen
Nous nous en doutions, le Traité modificatif européen, habilement baptisé mini traité, sentait l’arnaque (mini traité pour une maxi arnaque ?). Sarkozy l’avait promis : d’une manière ou d’une autre, il avait bien l’intention de s’assoir sur le vote démocratique et indiscutable du peuple français. Angela Merkel l’a fait, avec son complice. Voilà, c’est en cours, et c’est le concert de louanges de la presse libérale qui nous a mis la puce à l’oreille.
Etienne Chouard confirme brillamment nos craintes. Les Oui-ouistes sont à la manoeuvre... pour confisquer notre vote.
Il nous faut lancer une pétition en ligne, (...)

lire la suite de l'article
samedi 3 février 2007
TCE : La porte et la fenêtre
Reçu de Maritza
C’était à prévoir, en face ils ne lâchent rien.
La presse ces jours ci s’en est fait l’écho :"Les pays qui ont ratifié la Constitution de l’Union affichent leur volonté d’en défendre la substance". A Madrid le 26 janvier une réunion des "pays amis de la constitution" (sic !) a débattu de la stratégie à adopter pour faire rentrer par la fenêtre de l’Union Européenne ce que les peuples ont fait sortir par la porte...Morceaux choisis...
LE MONDE du 25 janvier 2007 transmis par Linsay
« L’initiative de la rencontre vient de l’Espagne et du Luxembourg, les seuls qui aient fait approuver le texte par référendum [1] (...)

lire la suite de l'article
mardi 21 novembre 2006
par Raoul Marc Jennar
L’Europe veut détruire la viticulture
Intervention de Raoul Marc JENNAR
Chercheur altermondialiste,
Membre du comité de parrainage de
l’Appel contre les naufrageurs du vin
Maraussan, 17 nov. 2006
Il y a cent et un ans, ici même, à Maraussan, devant la foule rassemblée à l’invitation de la toute nouvelle société coopérative des Vignerons libres, Jean Jaurès déclarait « Ce qui donne à tout ce Midi de la vigne une beauté incomparable, c’est que la force joyeuse de la vie s’y exprime. » Aujourd’hui, nous avons sans doute la force. Mais nous ne sommes pas joyeux. Nous sommes ici rassemblés pour exprimer notre colère et pour manifester notre (...)

lire la suite de l'article
mardi 14 novembre 2006
par Raoul Marc Jennar
Bolkestein : vers un vote catastrophique !
Dans ma note du 21 septembre 2006 intitulée "Bolkestein : 2e lecture au Parlement européen" qu’on peut retrouver à la rubrique Bolkestein du site de l’URFIG www.urfig.org, j’ai rappelé les rétroactes de la procédure. Je n’y reviens pas. Que s’est-il passé depuis lors ?
Note URFIG / 7 novembre 2006
En juillet dernier, le Conseil des Ministres, où siègent les 25 gouvernements - dont le nôtre - s’accordait sur une position commune qui reprenait assez largement les modifications apportées par le Parlement européen. Mais il remettait en cause certaines d’entre elles et introduisait de nouveaux éléments.
Le (...)

lire la suite de l'article
lundi 30 mai 2005
par Patrick Mignard
Et maintenant ?...
Cette fois c’est fait, le NON est passé... qu’allons nous faire de cette nouvelle situation. Le fonctionnement marchand de l’Europe ne va pas s’arrêter pour autant, pas plus que les affaires.... Désormais « la balle est dans notre camp ». Nous avons, à juste titre refusé l’Europe que nous promettait le TCE... reste, et ce n’est pas le plus facile, à dire, et surtout à faire, ce que l’on veut.
Interpréter ce succès du NON comme une victoire n’est pas exempt d’ambiguïté. Une lecture non sectaire et lucide est nécessaire et surtout la mise en place d’une stratégie politique qui évite les erreurs du passé et se (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 mai 2005
par Agnès Maillard
Avant d’aller voter
TCE
Finalement, je n’ai pas tant que ça parlé du référendum, même si c’est devenu l’obsession française n°1. Petit retour sur mon parcours du NON, avant d’aller voter.
Ceux qui suivent un peu le Monolecte savent que ma grand-mère est à l’hôpital, dans un service de médecine générale qui ressemble à s’y méprendre à un service de gériatrie. Mais cela sera l’objet d’un autre billet. Toujours est-il qu’en arpentant les couloirs du centre hospitalier, j’ai pu saisir des brides de conversation qui coulaient des portes entr’ouvertes, comme celle où deux vieux bien mal en point trouvaient quand même la force de s’engueuler : (...)

lire la suite de l'article
samedi 21 mai 2005
par Patrick Mignard
Les sept plaies....du non
Oyez braves gens ! Oyez citoyennes et citoyens l’histoire tragique de ce peuple qui osa défier les lois de la démocratie en répondant librement à une question qui lui était posée.
Oyez cette Histoire et méditez sur ce qui en coûte d’avoir l’outrecuidance de vouloir penser et agir en peuple responsable.
La voix des Dieux avait pourtant prévenu celles et ceux, naïfs, qui croyaient pouvoir voter NON à une question où l’on ne devait et pouvait que répondre OUI.
Tout commença au lendemain du référendum qui vit le triomphe du NON. L’anticyclone de Açores largement sollicité pour assurer un triomphe du OUI, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 8 mai 2005
par Patrick Mignard
Lettre ouverte à celles et ceux qui vont voter non
Vous allez voter « NON » au prochain référendum sur le « traité constitutionnel européen » et je pense que vous avez parfaitement raison. Je ne m’étendrai donc pas sur les raisons qui vous amènent à ce choix puisqu’elles nous sont communes et partagées - hormis, bien évidemment, les « raisons » qui sont celles de la droite nationaliste et/ou intégriste.
Ce qui m’incite à vous écrire c’est le sens de ce vote et surtout ses perspectives, les deux étant d’ailleurs intimement liés.
Si le « NON » est battu, tout sera comme avant, ou plutôt ira en empirant, et l’Europe, que nous ne voulons pas, se construira avec les (...)

lire la suite de l'article
dimanche 24 avril 2005
par Agnès Maillard
En attendant le référendum Soyons désinvoltes !
La stratégie de l’ombre des partisans du OUI
Plus la date du référendum approche, plus les partisans du OUI, gouvernement en tête, marchent sur des oeufs, de peur d’effayer le chaland. Leur objectif ? Garder sous le boisseau tous les nouveaux reculs sociaux et autres roulages dans la farine qu’ils nous réservent de longue date, afin de profiter du boulevard qu’un OUI à l’Europe du fric leur ouvrirait !
Finalement, l’intérêt de ce référendum est assez simple : nous pousser à ratifier un ensemble de dispositions destinées à asseoir pouvoirs et privilèges de la caste possédante pour très longtemps, afin de pouvoir ensuite nous infliger un long (...)

lire la suite de l'article
dimanche 10 avril 2005
par Patrick Mignard
La bête
Lorsque l’on veut faire peur à des enfants, ou autrefois quand on voulait terroriser une population on inventait « la bête », une entité mal définie, aux contours flous mais à l’action maléfique garantie. Dans les périodes calmes, nul besoin d’avoir recours à ce subterfuge, mais en période de crise elle constituait un efficace moyen de pression et de contrôle.
Il fallait bien s’y attendre : les partisans du OUI, à l’approche de l’échéance et devant le ridicule de leur argumentation et la stagnation de leur score dans les sondages, sont en train d’engager leurs réserves. Après la pseudo rationalité, logique de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 31 mars 2005
par Agnès Maillard
Droits fondamentaux : une charte limitée
Décryptage du traité constitutionnel
Par Michel Soudais pour Politis - 31 mars 2005
L’essentiel de l’argumentaire des partisans du OUI repose sur la Charte des droits fondamentaux dont l’existence même prouverait la stupidité de nos positions contre une constitution que nous tenons d’essence libérale. Il faut effectivement être rompu à l’art de lire des textes juridiques pour réfuter cette vision sociale-optimiste de cette partie du TCE. C’est ce que Michel Soudais, chef des informations de l’excellent hebdomadaire Politis, réussit avec brio dans cet article.
Ce texte est selon moi un incontournable dans le débat autour du référendum (...)

lire la suite de l'article
mercredi 23 mars 2005
par Agnès Maillard
La poupée qui dit OUI
la constitution... encore !
Alerte rouge chez les Eurologues avertis : deux sondages consécutifs donnent le "non" en tête en France pour le référendum sur la constitution européenne !
Dès le départ, j’ai trouvé cette histoire mal emmanchée : répondre par oui ou par non à un pavé de 475 pages rédigé dans le plus pur style juridique, que tout le monde s’accorde à trouver particulièrement clair, abordable, facile à comprendre et tellement proche des gens !
Devant l’ampleur de la tâche, et surtout en l’absence du texte dans nos petites mains avides, on ne peut qu’être dubitatif quant à la qualité démocratique d’une telle consultation : (...)

lire la suite de l'article
mardi 15 février 2005
par Patrick Mignard
Les Verts à la soupe
52,9 % de "OUI", 41,9 % de "NON" et 5,2 % d’abstentions. avec 54 % de votants
Après le PS, c’est au tour des Verts d’aller à la soupe. Que les premiers s’y soient précipités, rien d’étonnant. Que les Verts y aillent aussi peut surprendre celles et ceux qui se faisaient des illusions sur la classe politique, pardon politicienne. Quant au PC on sait qu’il appelle à voter NON... de toute manière il est dans un tel état que tout le monde s’en fout.
Le « OUI » était défendu par Dominique Voynet, Noël Mamère, le nouveau secrétaire national Yann Wehrling et les six députés européens Verts... on se demande (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 décembre 2004
par Patrick Mignard
L’heure des choix
Le référendum sur la Constitution Européenne au sein du PS a au moins l’avantage de la clarté : il clarifie la philosophie politique de ce parti. C’est le choix du libéralisme qui a été fait. Cette situation clarifie également le débat politique et va redistribuer les cartes sur l’échiquier politique.
Le double discours dans lequel se complaisait le PS entre social et libéralisme n’a plus lieu d’être. Ce référendum interne nous fourni une nouvelle grille de lecture.
DITS ET NON DITS
La victoire du « oui » au référendum au sein du PS a probablement d’autres raisons que la simple adhésion des militants à (...)

lire la suite de l'article