Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteCulture tous azimutsCulture et personnages
Dernière mise à jour :
mardi 29 juillet 2014
Statistiques éditoriales :
20527 Articles
120 Brèves
25 Sites Web
1153 Auteurs

Statistiques des visites :
5303 aujourd'hui
8858 hier
6090960 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 2 juin 2014
Mon Cousteau à moi
Par Yves Paccalet
Un biopic se prépare sur le commandant Cousteau. Ce film est inspiré du livre Capitaine de la Calypso, consacré à la vie d’Albert Falco, que j’ai aidé ce dernier à rédiger. Je suis d’autant plus heureux de la nouvelle qu’Albert Falco eût été fier de participer à cette nouvelle aventure. Voici quelques souvenirs de mes rencontres avec Jacques-Yves Cousteau – alias « JYC » ou « le Pacha »…
On croirait qu’elle a une âme. On jurerait qu’elle pleure. La Calypso vibre, craque et geint. Elle s’enfonce dans des creux qui semblent des enfers, puis lève le nez vers le ciel en secouant son écume comme un (...)

lire la suite de l'article
dimanche 16 juin 2013
Barroso : un ennemi pour l’Europe
Liste complète des signataires : Costa-Gavras, Bérénice Béjo, Daniele Luchetti, Radu Mihaileanu et Dariusz Jabłoński
Nous avons à la tête de notre Europe un homme cynique, malhonnête et méprisant qui nuit aux intérêts européens ! Voilà le constat lapidaire que nous faisons à l’issue d’une journée passée au Parlement européen où nous avons côtoyé le meilleur - l’engouement des représentants du peuple européen en faveur de la culture - et le pire - la rencontre avec un Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui reste désespérément sourd à la nécessité de défendre le droit des européens à (...)

lire la suite de l'article
samedi 13 août 2011
Fiction et réalité...
Jean Gabin dans Le Président (1961, film d’Henri Verneuil),
Un morceau de bravoure et d’anthologie avec les fulgurants et remarquables dialogues de Michel Audiard.

lire la suite de l'article
samedi 9 avril 2011
Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi
Le 12 mars dernier, Silvio Berlusconi a dû faire face à la réalité. L’Italie fêtait le 150ème anniversaire de sa création et à cette occasion fut donnée, à l’opéra de Rome, une représentation de l’opéra le plus symbolique de cette unification : Nabucco de Giuseppe Verdi, dirigé par Riccardo Muti.
Nabucco de Verdi est une œuvre autant musicale que politique : elle évoque l’épisode de l’esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant « Va pensiero » est celui du Chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les années 1840 - époque où l’opéra fut (...)

lire la suite de l'article
mercredi 13 janvier 2010
Chacun sa peine
Le privé est pathétique
Par Mademoiselle
D’abord Lhasa, puis une page de Libé plus loin, Mano Solo. Et une copine mariée ce week-end. J’y repensais justement hier soir, c’est drôle. Je revoyais la gentille fille de gauche de dix huit ans, la petite indignée, pas d’accord avec le socialisme de papa, défilant pour la sécu, contre les privatisations, pour les retraites, battant le pavé contre les seconds tours borgnes, naïve. Elle a découvert Noir Dèze. Ah les premières notes de Tostaky. Elle l’avait payée elle-même sa paire de docs noires montantes, ça en jetait avec ses cheveux courts et sa bouteille de rhum à portée de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 12 novembre 2009
Marie Ndiaye : "Je persiste et signe !"
Dans un entretien qu’elle a accordé au magazine Les Inrockuptibles mercredi 11 novembre au soir, Marie Ndiaye, prix Goncourt 2009, maintient les propos qu’elle avait tenus en août dernier, et qui avaient choqué le député UMP Eric Raoult.
Les Inrocks : Le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, ne s’est toujours pas prononcé face à Eric Raoult qui lui demandait de vous rappeler votre devoir de réserve en tant que Goncourt. Comment réagissez-vous ?
Marie Ndiaye : Je suis très déçue. La lettre de Raoult lui était adressée directement, officiellement, et il me semble qu’il est assez facile de (...)

lire la suite de l'article