Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteCulture tous azimutsTextes divers
Dernière mise à jour :
mercredi 23 juillet 2014
Statistiques éditoriales :
20481 Articles
120 Brèves
25 Sites Web
1151 Auteurs

Statistiques des visites :
1791 aujourd'hui
15883 hier
6028988 depuis le début
   
Articles publiés dans cette rubrique
mercredi 26 mars 2014
À propos d’élections
Lettre d’Élisée Reclus à Jean Grave
Clarens, Vaud, 26 septembre 1885
Compagnons,
Vous demandez à un homme de bonne volonté, qui n’est ni votant ni candidat, de vous exposer quelles sont ses idées sur l’exercice du droit de suffrage.
Le délai que vous m’accordez est bien court, mais ayant, au sujet du vote électoral, des convictions bien nettes, ce que j’ai à vous dire peut se formuler en quelques mots.
Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite (...)

lire la suite de l'article
dimanche 8 décembre 2013
Quatre morales à méditer
par Robert Gil
1 - Communication
Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison. L’épouse s’enroule dans une serviette de toilette et va ouvrir la porte d’entrée. C’est Laurent, le voisin de palier. Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance : « Je te donne 500 euros immédiatement si tu laisses tomber ta serviette ». Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette.
Il l’admire un bon moment, puis lui tend un billet de 500 euros. Un peu étonnée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se (...)

lire la suite de l'article
vendredi 6 décembre 2013
Le cure-dents de Dali
Par Gaëtan Pelletier
Marcher, c’est frémir un peu… Il n’y a de poésie que dans l’œil ouvert, le pas lent, et toute la beauté du monde. Même celle qui fait un peu douleur. Entre l’automne et l’hiver, quand la pluie a peur de mourir pour devenir neige, que les arbres souffrent, on reste béat.
Je ne sais pas ce qu’est "Dieu". Je ne connais rien de toute cette beauté que personne ne pourra jamais analyser. Les universitaires ne font pas de doctorat au sujet du grésil, ni des pas des petites bêtes qui traversent les sentiers. Les mots sont parfois comme des dessins d’enfants pour tenter de traduire. Le grand (...)

lire la suite de l'article
dimanche 23 juin 2013
Je te consomme
Par Gaetan Pelletier
Je consomme des images
Je consomme des idées
Je consomme des objets
Je consomme du temps
Je consomme des pensées sombres
Je consomme du savoir en boîte
Mais je ne suis jamais satisfait. Je consomme. Et quand ça ne me plaît pas, je transforme la réalité en quelque chose de différent qui n’a rien à voir avec la réalité. Je la trafique, je la change, je l’idéalise en format travesti par les possibilités techniques.
Je consomme des certitudes, des dogmes, inconsciemment.
Je consomme de la beauté inventée, des rêves, rien que pour échapper à la réalité. J’en fais de la beauté sans la (...)

lire la suite de l'article
samedi 9 juin 2012
par La Belette
Autant en emporte les urnes
Dix, cent mille fois, le peuple allait voter
Déposer l’enveloppe soigneusement fermée.
Revenir satisfait du devoir accompli,
Sûr que des politiques serait enfin compris. Depuis la prime enfance on nous a enseigné
Que pour être citoyen il faut aller voter,
C’est un droit, un devoir et même plus encore,
De la démocratie ç’en est même le décor.
La Droite était là, la Gauche est arrivée,
C’était sûr cette fois les choses allaient changer
Les nouveaux maîtres ainsi se sont bien installés,
Dans les institutions qu’ils avaient (...)

lire la suite de l'article
samedi 14 janvier 2012
par Agnès Maillard
Amour à mort
Je ne suis pas encore assez cynique pour te souhaiter la bonne année.
Ou alors je te la souhaiterais courte, bien courte, avec effet rétroactif.
Non pas que je ne t’aime pas. Bien au contraire. C’est bien parce que je t’aime.
«  Cela fait cinq ans et deux mois.  »
Il a annoncé ça entre la poire et le fromage et je l’ai pris en pleine face, comme une sentence.
Putain, cinq ans !
Je n’arrive juste pas à imaginer ce que cela représente pour toi... vraiment. Je n’y arrive juste pas, comme je n’arrive toujours pas à me représenter la mort, ce grand néant, ce grand rien. Non, même pas du rien. Quelque (...)

lire la suite de l'article
vendredi 13 janvier 2012
Heureuse celle qui pleure l’amant perdu
Par Nadia Agsous
Alors qu’elle avance lentement dans les ruelles étroites et enchevêtrées à peine animées de la haute Casbah, une voix masculine sur fond de musique douce et lente s’échappe d’une demeure construite sur le point culminant de ce lieu qui, malgré son état de délabrement, ne se lasse pas de charmer et d’enchanter les âmes fuyantes. À l’heure du crépuscule maudit. Soudain, elle a la vague impression d’entendre des chuchotements. Là… Derrière elle. Non… Juste là… Devant son visage ébahi. Dans le creux de ses oreilles qui bourdonnent de peur. Des Bouts de récits, des fragments de révélations à peine (...)

lire la suite de l'article
lundi 17 octobre 2011
par LoutreMere
Cogito ergo sum ?
Un jour, Ariane avait cessé d’exister. Son « Je » s’était soudain effondré sous elle aussi naturellement qu’on perd les eaux au terme d’une grossesse. Le temps des mystérieuses pontes féminines était déjà loin et plutôt que du liquide amniotique, c’est plutôt un petit tas de poussière volatile aussitôt dispersé qui s’était échappé d’elle.
Aucun souvenir du moment précis ou des raisons objectives de cette fuite indolore : pas de laborieuse quête spirituelle, ni de soudaine Pentecôte illuminatrice. Quelle improbable « chose » naîtrait à sa suite ? Et dans quelle autre dimension ? Réponses incertaines, spéculations (...)

lire la suite de l'article
mardi 28 juin 2011
par LoutreMere
Seymour
Par LoutreMere
Qui diable a jamais pu tenter un suicide aux raviolis en conserve hard-discount ? Et bien Seymour, lui, l’a fait : Trop long pour en arriver à l’issue fatale, mais bel et bien essayé, méthodiquement, en pleine conscience. Évidemment, ça n’a pas marché, pas complètement, bien qu’il se soit sévèrement amoché. Il faut dire qu’il bénéficiait d’une constitution exceptionnelle. Une « force de la nature » comme on dit, amoureux du geste sportif, ancré à la campagne une majeure partie de son temps, cultivant un prolifique jardin, dévorant plantes sauvages et pot-au-feu grillé, parcourant les bois, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 mai 2011
Éternelles mamans
Par Anne Roumanoff
Envie de fraîcheur pour échapper à cette actualité glauque, comme une indigestion de tous ces détails sordides. Depuis quinze jours, j’ai surfé sur les sites d’info français et américains à la recherche d’éléments nouveaux, en me prenant pour Catherine Willows dans Les Experts. Je ressens maintenant un profond dégoût pour toute cette histoire. La suite 2806, hélas, ce n’est pas "le mystère de la chambre jaune", il n’y a rien à découvrir, rien à comprendre. Ma boulangère soupire : "Finalement, on l’a échappé belle, vous imaginez s’il avait été président ?" Ce que ma boulangère ne comprend (...)

lire la suite de l'article
dimanche 10 avril 2011
Chéri(e) ! Tu as vu ? La balance déconne grave !
par Paul Chion
Le printemps arrive… Il va vous falloir immanquablement entamer un régime sévère… Avant le début de cette épreuve tout autant rituelle qu’initiatique, et parce que l’on ne peut pas prendre la vie du mauvais côté tous les jours, La Feuille Charbinoise vous propose un baroud d’honneur ! Cinq recettes pour accumuler quelques calories avant la grève de la faim ! Jurassic tarte Simple comme bonjour. La base c’est une raclette. Vous avez invité vos potes, le soir. Eux aussi sont atteints par le syndrome printanier balance ou bien ils ont, tout simplement, un appétit d’oiseau. Difficile (...)

lire la suite de l'article
mardi 11 janvier 2011
Percuté-percuté
Par Alain Lasverne
Sarkozy a donné ses vœux aux français, on m’a dit. J’aurais bien voulu les voir, mais j’ai pas eu le temps. C’était quel jour, déjà ?... En fait, j’ai plus la télé. Pareil pour la radio. Je les ai vendues, j’ai plus de fric. Mais, ça devait être bien. Je les enregistre d’habitude, les vœux.
J’en ai trois de Sarkozy. Non, j’en avais trois avant. J’en ai vendu deux à la foire à tout de Saint-Jean-sur-Richelieu. J’avais plus de fric. J’ai réussi à faire cinq euros avec celui de 2007. Un collector, y paraît. Après, ça a plus été le même, ils disent les collectionneurs. Enfin, les collectionneurs (...)

lire la suite de l'article
vendredi 24 décembre 2010
En 2010, nous avions encore le choix…
Par Caleb Irri
Je suis né en 2010 et j’ai 20 ans. Je dois partir à la guerre et j’ai peur. J’aurais bien voulu éviter cela, mais c’est impossible : la puce qui se trouve dans mon bras ne me le permet pas. “Ils” doivent savoir tout le temps où je suis, pour ma propre sécurité. Pourtant, mes parents m’ont toujours dit que tout était bien mieux avant : on pouvait se déplacer où bon nous semblait, parler à qui l’on souhaitait, choisir ce que l’on voulait faire… oui, cela devait être bien. Mais pour nos ennemis aussi.
D’après ce que je sais, c’est lorsque j’avais six ans que tout a changé. Après une crise (...)

lire la suite de l'article
dimanche 19 décembre 2010
par Raymond Monedi
Noël, aux éternels retours
Du néant sidéral, gaz épars et délétères,
Du vide à la vie, Ô sublime symbiose
Explosion ou orgasme, d’un coït grandiose
Du premier Noël cosmique, naquit l’Univers. Poussières et esprit, en communion réussie
Du choc matérialité, immatérialité,
Ce fût encore d’un Noël, que naquit l’humanité.
Mais là-haut, le créateur l’avait-il vraiment choisi ? De son pouvoir, Ô, surprise, il fut confondu,
Et c’est ainsi que du hasard, est née la nécessité
Alors à tous les hommes, il donna en quantité,
Noël de richesses planétaires, partout répandues. Ô, manne cosmique, entre tous partagée,
En des myriades d’étoiles, (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 novembre 2010
De la question du travail et du chômage
Par Gilles Delcuse
Le problème n’est pas tant d’avoir du travail que d’avoir de l’argent. On crève autant de l’obsession de l’argent qui est dans notre tête que du manque d’argent dans nos poches.
La misère ne se traduit pas par la difficulté ou l’impossibilité de consommer, mais par le fait que nous n’avons d’autres choix que consommer ; d’autres choix que de courir après l’argent pour satisfaire nos besoins ; d’autres choix que passer sa vie dans la contrainte à la gagner ; organiser sa vie autour de l’argent, sans lequel rien de grand, de beau, d’agréable n’est reconnu.
Un monde dans lequel l’imagination (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 avril 2010
Secousses paradigmatiques
Un jour, l’âne d’un fermier tomba dans un puits.
L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il décida que l’animal était trop vieux et que le puits devait disparaître de toute façon. Il n’était donc pas rentable de récupérer l’âne.
Il invita tous ses voisins à venir et l’aider. Tous se saisirent d’une pelle et commencèrent à enterrer le puits.
Au début, l’âne réalisa ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, au bout de quelques secondes, à la stupéfaction de chacun, il se tut. Quelques pelletées plus tard, le fermier regarda finalement (...)

lire la suite de l'article
dimanche 14 mars 2010
par Marilza de Melo Foucher
J’ai peur de cette France...
Par Marilza de Melo Foucher J’ai peur de cette France qui a créé le Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale. J’ai peur de cette France forgée dans les propos de dirigeants et certains membres du parti du Président, l’UMP. J’ai peur de cette France dont les hommes et femmes politiques de l’UMP et du Front National distillent à travers de petites phrases racistes une idéologie contestable.
J’ai peur de cette France qui organise des débats écœurants sur l’identité nationale. J’ai peur de cette France qui oublie les symboles de notre République. J’ai peur de tous ces dérapages (...)

lire la suite de l'article
lundi 1er mars 2010
Le buffet
Par Jacques
Dominique est en train d’encaustiquer le buffet du séjour. En fait, c’est un vaisselier, vous savez, ce genre de buffet surmonté d’un « haut » à corniche constitué d’étagères destinées à recevoir une exposition d’ assiettes et de plats inutiles, de bibelots et pas mal de poussière. L’odeur de la cire d’abeilles mêlée à celle de la térébenthine a envahi la maison.
J’aime bien ça. C’est comme les odeurs de cuisine. J’aime bien, quand je bricole dans mon petit atelier au premier étage, qu’elles viennent me chatouiller les narines et m’informer sur le menu du prochain repas. « Tiens ! Ça sent le lard au chou, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 28 février 2010
Marie
Par Yves Paccalet
Pour détendre l’atmosphère, tout en répondant à ma façon à Elisabeth Badinter (Le Conflit, la femme et la mère), un peu d’innocence chez les mammifères à poils rares !
Les mains de Marie palpitent comme des papillons roses sur un pré en fleurs. Elles volettent, ondulent et tournoient, selon leur fantaisie. Elles explorent le monde sans savoir qu’elles l’explorent. Innocentes. Mignonnes. Tantôt elles se posent sur la bouche de leur propriétaire, qui s’ouvre et suce un pouce trop vite échappé. Tantôt elles touchent une couette qu’elles agrippent et reperdent. Marie voudrait discipliner ses (...)

lire la suite de l'article
mercredi 2 décembre 2009
Le dernier envol
Laurent Jacqua, séropositif, détenu depuis 1984, auteur de "La guillotine carcérale", écrit le premier blog de prisonnier depuis sa cellule de la Maison Centrale de Poissy.
Par Laurent Jacqua
Durant ma peine, dans toutes les prisons que j’ai pu fréquenter, une chose m’a toujours fasciné, en effet, je me suis souvent demandé comment, les oiseaux faisaient pour virevolter avec autant de facilités entre les mailles serrées des barbelés, sans jamais les toucher, sans jamais s’y écorcher ou y laisser des plumes ?...
De quelles grâces, de quelles bénédictions, sont-ils pourvus pour en être à ce point (...)

lire la suite de l'article
mardi 3 novembre 2009
¡ Viva Crombecque !
Par Fernando Arrabal Alain Crombecque vient de s’occulter (comme Christian Bourgois). Sobrement. Il y a presque un demi-siècle il avait surgi de nulle part (comme Ch.B.). À Vélosolex. Rien d’étonnant s’il a fini ses jours dans le métro. Il se taisait dans un univers où nous ne savons pas rester silencieux. Dans un monde d’histoires drôles de jacuzzi pour la Joconde. Il a abordé le théâtre, pour la première fois, avec mes pièces. Une vingtaine d’entre elles. (Ch. B. allait publier 47 de mes livres). Il les a accompagnées à titre d’"attaché de presse" ; le moins approprié s’agissant de lui. (...)

lire la suite de l'article
lundi 24 août 2009
Pour les vacances, une histoire souriante sur le travail
Travail ou vacances ? C’est comme on le pense
Il était une fois...
Dans notre beau pays de France, une entreprise particulièrement innovante, qui mettait au point une invention extraordinaire. Une de ces inventions séculaires qui font avancer l’humanité !
Mais cette découverte exceptionnelle, posait dans l’immédiat, de sérieux problèmes à son P.D.G. Bien sûr, ces problèmes étaient en eux mêmes porteurs d’avenir ; porteurs d’avenir pour l’entreprise, mais aussi et surtout, ne soyons pas modestes, pour le monde entier ! Il se devait donc de trouver rapidement, les solutions adéquates pour développer, coûte que coûte, la trouvaille incroyable de ses (...)

lire la suite de l'article
vendredi 31 juillet 2009
Léon est mort
Par Lisa Sion
En arrivant dans ce petit hameau en impasse qui donnait l’impression de paix un peu lugubre, après les premiers pas dans ce silence pesant vers cette sombre entrée, je découvris notre hôte. Il était seul derrière sa porte ouverte, comme prêt à la refermer, assis mais redressé dans son fauteuil usé, le bras gauche installé au repos et tranquille sur l’accoudoir noirci, mais le droit agrippé sur son fusil caché, juste derrière la porte.
Après avoir scandé sur un ton appuyé son nom à la volée, mon accompagnateur s’arrête comme pour vérifier qu’il l’a bien entendu et observe sa réaction en (...)

lire la suite de l'article
lundi 29 juin 2009
La grêve des électeurs
Par Octave Mirbeau
Pour Le Figaro le 28 novembre 1888
Une chose m’étonne prodigieusement — j’oserai dire qu’elle me stupéfie — c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène (...)

lire la suite de l'article
mercredi 3 juin 2009
Le retour des couvre-chefs
L’écrivain égyptien Yahya Haqqi rapporte dans son livre Pages de l’Histoire de l’Egypte une anecdote dont les épisodes se sont déroulés un certain 29 octobre 1932, jour de la fête de la Victoire en Turquie, entre le Président Mustapha Kemal Atatürk et le chargé de mission égyptien en Turquie Abdelmalek Hamza.
Par Ayoub El Mouzaine
Ce dernier, qui était un jeune homme distingué et cultivé, n’avait cessé tout au long de la soirée de danser en charmante compagnie. Pendant ce temps, le « Père de la Turquie » dégustait quant à lui son vin préféré dans un coin de la salle des fêtes, tout en promenant son regard (...)

lire la suite de l'article
mardi 14 avril 2009
Le voleur de parfums
Par Yves Paccalet
Un printemps précoce repeint la clairière au bleu des endymions. Les jacinthes des bois composent un tapis céleste pour mes pieds de vieux faune. Dans ses Métamorphoses, le Latin Ovide raconte qu’Endymion fut un berger d’une grande beauté ; que la déesse de la Lune l’aima ; et que Zeus, jaloux, le transforma en fleur.
Le romantique anglais John Keats chante cet avatar. Je mêle mes humbles strophes à celles des poètes, en espérant qu’elles réveilleront une nymphe aux cuisses roses. La mythologie était politiquement incorrecte. De nos jours, Zeus serait poursuivi pour harcèlement sexuel. (...)

lire la suite de l'article
lundi 13 avril 2009
Les mirages de la communication universelle
Par Philippe Testard-Vaillant
Le xxème siècle a vu exploser le nombre de technologies capables de produire et diffuser de l’information. Jamais l’humanité n’a baigné dans un tel océan de messages de toute nature et de toute provenance. À l’heure actuelle, pour 6,7 milliards et demi d’individus, on compte 4,5 milliards de postes de radio, 3,5 milliards de télévisions, 2,5 milliards de téléphones portables, 2 milliards d’ordinateurs…
« En cinquante ans, les progrès accomplis par les techniques de l’information ont entraîné une amplification extraordinaire des flux d’informations, dit Pierre Guillon, directeur (...)

lire la suite de l'article
dimanche 5 avril 2009
Au centre de la Terre, un nouveau modèle pour l’évolution du noyau solide
L’explication d’une des énigmes de la structure de la Terre vient d’être mise en évidence par un groupe de chercheurs de l’Institut de physique du globe (CNRS / Université Paris Diderot/ Université Pierre et Marie Curie/ Université de la Réunion) et de l’Université Johns Hopkins de Baltimore (États-Unis). Les irrégularités de la graine, située au cœur du noyau terrestre, seraient liées à la présence de vents thermiques dans le noyau.
Ce scénario remet en cause la rotation permanente de la graine. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature du 7 août 2008.
Par Julien Aubert
Vue écorchée de l’intérieur de la (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 mars 2009
Les plus anciennes traces de la domestication du cheval
Une équipe internationale d’archéologues vient de découvrir les plus anciennes preuves de domestication du cheval par l’homme connues à ce jour, remontant aux alentours de 3 500 avant notre ère.
Par Robin Bendrey
Cette découverte suggère que les chevaux ont été à la fois attelés, probablement pour la monte, et traits pour leur lait. Conduits par les Universités britanniques d’Exeter et de Bristol, en collaboration avec le CNRS et le Muséum national d’Histoire naturelle, ces résultats sont publiés le 6 mars 2009 dans Science. Les chercheurs sont parvenus à dater la première domestication du cheval de la (...)

lire la suite de l'article
mardi 24 mars 2009
Ainsi naissent les étoiles
Par Azar Khalatbari
Au sein des galaxies existent des nuages froids où naissent des myriades de futurs brasiers : les étoiles. Ces pouponnières stellaires – ou nuages moléculaires, comme les appellent les astronomes – gardent jalousement leur secret : elles n’émettent pas de lumière visible et apparaissent sur les clichés astronomiques comme des régions sombres qui se détachent sur les voiles colorés. « Il s’agit de zones où le gaz est dense : 1 000 à 10 000 particules par centimètre cube alors qu’ailleurs, au sein du milieu interstellaire, flottent entre 1 et 100 particules par centimètre cube. De plus, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 8 février 2009
Enseigner jusqu’à 70 ans
A tou lé anséniant et o z’ôtres Bientôt la retraite à 70 ans ?
Cette année, pour mes 67 ans, mes quarante deux élèves de cours préparatoire se sont cotisés pour m’offrir une canne. Cela m’a fait bien plaisir car je commence à avoir du mal à les suivre quand on fait des rondes. Je leur ai exceptionnellement fait un bisou pour les remercier. Mais une circulaire ministérielle me l’interdit pour éviter les accusations de pédophilie. Vous avez bien lu : quarante deux élèves ! Et oui ! Depuis quelque temps, les départs en retraite ne sont plus remplacés, alors, on compense.
L’énorme brouhaha des (...)

lire la suite de l'article
dimanche 25 janvier 2009
Chronique latino-américaine
Par Pierre Humeau
Sable chaud et cocotiers
La plage grouille de monde, des groupes de jeunes rigolent bruillament en partageant quelques bouteilles de bières autour d’une multitude de feux de camps dispersés dans l’étendu sablonneuse. Malgré l’heure tardive, certains s’aventurent les pieds dans l’eau tiède de l’océan, s’arrosant avec malice de temps à autre. Dans la journée, les surfeurs furent nombreux, les vagues sont généreuses ici, le climat sec et ensoleillé offre au site une douceur appréciée. Un peu plus loin une dizaine de petites baraques en bambou font office de bars, des groupes d’amis (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 décembre 2008
L’éternel retour de Quetzalcóatl
De Kukulcan à Ernesto Che Guevara
Dans le Chant National (1973), le poète nicaraguayen Ernesto Cardenal retrace la destruction et le chaos de son peuple. Ce stade de descente dans le chaos inclut un oiseau qui en Amérique Centrale est connu comme « juste-juge ». Son nom dérive de son chant : « septembre : sur les clôtures de fil de fer chante le juste-juge / juste juge juste juge juste juge » (Chant). Pour la science, justojuez est le heliornis áulica, mais pour la tradition réprimée du continent c’est l’oiseau justicier, c’est le serpent à plumes, Quetzalcóatl et ses multiples facettes.
par Jorge Majfud
Selon la cosmologie (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 décembre 2008
par Raymond Monedi
Les hommes malades de... l’argent
JOYEUX NOËL et BONNE ANNÉE 2 009 À vous Tous, Amis du "Cercle P. E. P." En cette période festive, essayons de faire une trève sur nos problèmes de politique et de finance ! Alors, pour tenter de vous faire sourire, mais aussi de vous faire un peu... réfléchir, nous vous avons pastiché une fable de La Fontaine : "Les Animaux Malades de la Peste", en : "Les Hommes Malades de... l’Argent" Nous vous présentons ci-dessous, quelques "EXTRAITS" de cette fable quelque peu modernisée,
Un mal qui répand la terreur
Un mal-être que le ciel en sa fureur,
Inventa pour punir les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 5 décembre 2008
par Eric Lemoine
Nomade incertain ou le souffle d’une longue distance
Je reprends quelques pensées sur ce papier (comme le veut parfois la tradition orale !) avec l’humilité de les partager avec vous. Ces mots seront inscrits au fil de l’eau afin de respecter le mouvement naturel des vagues. Rien ne doit transformer l’instant profond de la nature profonde et surtout ne pas essayer de l’embellir car la Vérité (j’entends la sincérité) ne peut être plus grande que sa propre condition. Cela revient à dire qu’elle se suffit à elle-même.
Il ne s’agit pas à proprement parler d’un article mais d’un autre exercice de style que l’on pourrait appeler une lettre à tiroirs multiples. A (...)

lire la suite de l'article
lundi 7 juillet 2008
ZEO n° 13
Contact : z-e-o@orange.fr
Site : http://pagesperso-orange.fr/z-e-o

lire la suite de l'article
mercredi 30 avril 2008
Trois revues pour réfléchir à la création d’un ministère de l’identité nationale...
Textes gratuits à découvrir sur Terra : _______________________________
=> revue CULTURES & CONFLITS
Xénophobie de gouvernement, nationalisme d’État, Cultures & Conflits - Sociologie politique de l’international, n°69, avril 2008. Direction scientifique : Jérôme VALUY - Éditeur : L’Harmattan - Description : Broché, 202 p. - ISBN : 978-2-296-05252-9 - ISSN : 1157-966 X - Prix : 19 € - Bon de commande : terra.rezo.net
A lire sur TERRA : le sommaire, l’introduction et un article en texte intégral : terra.rezo.net

=> JOURNAL DES ANTHROPOLOGUES
Identités nationales (...)

lire la suite de l'article
samedi 9 février 2008
Le déclin du capitalisme français et la lutte pour le socialisme
Nous venons de publier, sur notre site, un document sur les perspectives économiques, politiques et sociales pour la France, qui sera discuté et amendé par les militants de La Riposte, à l’occasion de leur congrès national, les 1er et 2 mars 2008. Etant donné la longueur de ce document, nous n’en publions ci-dessous qu’un extrait, précédé du sommaire.
Sommaire :
1- L’arrière-plan économique mondial
2- L’Europe
3- La position mondiale de la France
4- L’économie française
5- La droite au pouvoir
6- Le « populisme » de Sarkozy
7- Eléments de bonapartisme parlementaire
8- Les syndicats
9- Le Parti (...)

lire la suite de l'article
vendredi 21 décembre 2007
par Raoul Marc Jennar
Non à cette Europe-là...
... Le 4 février comme le 29 mai !
"L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’indicible espoir." (Jean Jaurès)
Les Chefs d’État et de gouvernement, les responsables politiques du libéralisme de gauche comme du libéralisme de droite ont refusé d’entendre les arguments de ceux qui veulent une Europe des citoyennes et des citoyens et non une Europe des banquiers et des hommes d’affaires, de ceux qui n’acceptent les transferts de souveraineté que pourvu qu’ils s’accompagnent de transfert de mécanismes démocratiques de contrôle, de transparence et de reddition des (...)

lire la suite de l'article