Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteInternationalAfriqueLibye
Dernière mise à jour :
jeudi 27 novembre 2014
Statistiques éditoriales :
21395 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
688 Auteurs

Statistiques des visites :
1503 aujourd'hui
5214 hier
6812627 depuis le début
   
Brèves
Palestine
jeudi 8 décembre
 
Le Pr. Oberlin est entré dans la bande de Gaza !
vendredi 10 juillet

Quand le Pr. Christophe Oberlin estime être dans son droit, difficile, même pour les Israéliens, de se mettre en travers de sa route. Après 4 jours de refus consécutifs de la part du gouvernement israélien, le chirurgien de renommée internationale est entré ce matin dans la bande de Gaza et s’est aussitôt mis au travail à l’hôpital Khan Younès avec 3 autres médecins de son équipe.

Il a fini par rentrer jeudi à 11 H 30 dans la Bande de gaza, après avoir squatté pendant 4 jours devant le poste frontière d’Erez et avoir appelé la terre entière pour réussir à tenir ses engagements.
Dès cet après-midi, il était au travail, aux côtés du Dr. Mohamed Rantissi, pour une longue série de consultations, qui ont pris du retard, et qui seront suivies d’interventions chirurgicales liées à des blessures infligées par l’armée israélienne à la population palestinienne pendant l’opération élégamment nommée "plomb durci".
Il dispensera ensuite aux médecins palestiniens un enseignement dans sa spécialité, comme il le fait à chacune de ses missions.

Il a fallu notamment l’intervention de Me Gilles Devers, qui a engagé des procédures, déposant plainte auprès du ministre français des affaires étrangères, pour que le gouvernement israélien soit obligé de céder. Tandis que le journal La Croix et la radio France Info faisaient état de la situation de cette équipe chirurgico-médicale bloquée par l’armée israélienne au poste frontière d’Erez, l’ambasseur d’Israël appelait Frédéric Barrère à France Inter, pour demander qu’il renonce à traiter cette information !

 
les vigiles veillent sur l’Amérique
jeudi 30 avril

D’après le Washington Post, le recours à des entreprises privées de gardiennage pour maintenir l’ordre est en pleine recrudescence aux États-Unis.

Les flics privés de la société Blackwater et consorts, dont la réputation n’est plus à faire, notamment en Irak, sont désormais deux fois plus nombreux que les policiers assermentés dans les villes américaines.

 
Le boycott d’israël adopté par le Congrès des Syndicats écossais !
jeudi 23 avril

Le Congrès des syndicats écossais, actuellement réunis à Perth, vient d’adopter la motion concernant le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) à l’encontre d’Israël.

C’est à une écrasante majorité de votes à mains levées que le Congrès des Syndicats Ecossais (Scottish Trade Union Congress STUC), vient de voter ce mercredi cette motion BDS.
Elle a été proposée aux votes par une délégation du syndicat qui s’était rendue en Palestine récemment.

Une décision importante, qui suit celle du congrès des syndicats irlandais qui avaient adopté cette motion dès 2007, et qui devance, espère-t-on, celle du Congrès des Syndicats Britanniques (TUC) qui doit se réunir prochainement.
Une progression inexorable de la prise de conscience de la société civile sur la menace que fait peser Israël sur le peuple palestinien et sur le droit en général.

CAPJPO-EuroPalestine

 
Israël refoule un navire d’aide faisant route vers Gaza
jeudi 15 janvier
La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l’aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, rapportent des militants.
Le navire, à bord duquel se trouvaient 21 personnes, a été intercepté à une centaine de milles nautiques au nord-est de Gaza, a déclaré Houwaida Arraf, l’une des organisatrices de la mission du Mouvement Gaza libre, basé aux États-Unis.
"Ils (les navires israéliens) sont venus tout près et ont menacé d’ouvrir le feu sur nous si nous poursuivions notre route", a dit Arraf à Reuters à bord du bateau d’aide, qui retourne actuellement à Chypre.
"Ils nous ont cernés avec leurs quatre navires de guerre, et il était très difficile de naviguer. Ils ont dit qu’ils auraient recours à tous les moyens pour nous tenir à l’écart de Gaza", a dit la militante.
Mercredi, Israël avait déjà ordonné à un navire iranien transportant une aide humanitaire aux Palestiniens de faire demi-tour.
 
Libye
 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 13 septembre 2013
En Libye, deux ans après les bombes de l’Otan, le chaos
Par Rosa Moussaoui
Les autorités sont dépassées par les milices. Le Sud, plaque tournante du trafic d’armes, est devenu un sanctuaire de djihadistes. « Vous avez voulu la paix, vous avez voulu la liberté, vous voulez le progrès économique. La France, la Grande-Bretagne, l’Europe seront toujours aux côtés du peuple libyen. » Le 15 septembre 2011, c’est en ces termes que Nicolas Sarkozy saluait à Benghazi l’avènement d’une « nouvelle Libye », au lendemain des bombardements de l’Otan.
Deux ans plus tard, le pays n’en finit plus de s’enfoncer dans le chaos. Les violences se sont même intensifiées, cet été, (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 septembre 2011
Libye : Après les bombes les réformes du FMI
Au vu du triste et scandaleux constat que les multiples sources indépendantes font à propos des nuées de vautours et autres charognards occidentaux, et surtout français, qui s’abattent en prédateurs sur la Libye en ruines après les assauts de l’OTAN impérialiste et destructeur, on est en droit et on a même le devoir de rappeler aux nombreux va-t-en-guerre et autres inconscients bellicistes qui ont encouragé et légitimé ces ravages et ces dévastations que, bien plus que simples naïfs, ils se révèlent à l’épreuve des faits d’impardonnables ennemis des Droits humains basiques et des complices objectifs des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 13 juillet 2012
par Mohamed Belaali
La Libye après l’intervention impérialiste
Par Mohamed Belaali
Dans « l’impérialisme est l’ennemi des peuple s : le cas de la Libye », nous avons écrit : « Profitant de la révolte du peuple libyen contre le régime de Kadhafi devenu despotique et anachronique, l’impérialisme américain et son caniche européen tentent par tous les moyens d’intervenir en Libye pour installer un régime qui servira leurs intérêts (…) Le peuple libyen serait alors privé de sa révolution, de sa richesse et connaîtrait une situation aussi tragique que celle que subit actuellement le peuple irakien ou afghan par exemple ». Aujourd’hui cette tragédie est de plus en plus (...)

lire la suite de l'article
dimanche 6 novembre 2011
Le business armé en Libye
Par Par Manlio Dinucci
L’Opération Protecteur Unifié terminée, tandis que l’OTAN « continue à surveiller la situation, prête à aider si nécessaire », la course vers l’or s’est ouverte en Libye même pour les entreprises occidentales mineures.
Celles-ci se placent à côté des puissantes compagnies pétrolières et banques d’investissement étasuniennes et européennes, qui ont déjà occupé les positions clé. La Farnesina (ministère des affaires étrangères italien, NdT) s’est engagée à « faciliter la participation des petites et moyennes entreprises italiennes à la construction de la Libye libérée ». Mais auparavant déjà, (...)

lire la suite de l'article
mercredi 26 octobre 2011
Kadhafi : ils ont exaucé son souhait
par Djamel Labidi
Ils ont donc fini par le tuer. Depuis le début, ils ont cherché à le faire. Les frappes de l’OTAN le cherchaient sans arrêt. Mais aujourd’hui, tel Ponce Pilate, ils veulent s’en laver les mains. Ponce Pilate avait livré Jésus aux marchands du Temple et aux grands prêtres proches des Romains. Il avait préféré laissé les collaborateurs de l’empire Romain décider de sa mise à mort.
Pour Kadhafi, l’OTAN a fait l’essentiel du travail, mais il a laissé faire le sale travail, finir le travail à des Libyens contre un autre Libyen. Le crime était presque parfait, mais il y a eu d’abord cet (...)

lire la suite de l'article
mardi 18 octobre 2011
Une République d’assassins
Par JPD Depuis le 25 août, la ville libyenne de Syrte est soumise aux tirs de missiles et d’armes lourdes des « rebelles » et des forces de l’OTAN. Selon ses propres estimations, l’organisation militaire occidentale a effectué 427 bombardements entre le 25 août et le 29 septembre, dont 35 raids pour la seule journée du 27 septembre.
Syrte avant sa destruction par l’OTAN L’armée française, quant à elle, s’enorgueillit d’avoir assuré 140 sorties de chasseurs et d’hélicoptères dont 60 % sont des missions offensives, entre le 30 septembre et le 6 octobre. Une vingtaine d’objectifs dans les régions de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 mars 2011
La Libye face à l’impérialisme humanitaire.
Entretien avec Jean Bricmont
Kosovo, Irak, Afghanistan : les partisans d’une intervention en Libye n’auraient-ils pas retenu la leçon ? Jean Bricmont, auteur d’un ouvrage sur l’impérialisme humanitaire, nous explique pourquoi le droit d’ingérence est incompatible avec la paix dans le monde et dessert les causes humanitaires. À moins bien-sûr, que ces causes ne soient que des prétextes.
Interview : Grégoire Lalieu
Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste l’impérialisme humanitaire ?
C’est une idéologie qui vise à légitimer l’ingérence militaire contre des pays souverains au nom de la démocratie et (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 mars 2011
La Libye sous les bombes "humanitaires" de l’ONU
Par Robert Bibeau
Il était une fois un berger qui, entendant ses agneaux en émoi et son troupeau aux abois, s’approcha pour constater les dégâts… Un vieux loup à demi édenté s’était faufilé dans sa bergerie et dévorait tous les animaux qu’il pouvait attraper… Le berger courut dans la forêt demander assistance au chef de la meute. Décrivant son embarras, il quémanda secours à ce loup étranger : « Sire venez sauver mes agneaux innocents, d’ici peu votre compagnon mécréant, même à demi édenté, aura terminé la curée ».
Le chef de meute, un loup tartuffe, rassura le berger : « Avant la nuit j’aurai neutralisé ce (...)

lire la suite de l'article
mardi 26 avril 2011
par jepelia
Moralité pour la Libye
Ce point de vue n’a pas vocation de défendre un dictateur, en l’occurrence Kadhafi, mais de mettre en avant quelques dysfonctionnements dans notre moralité occidentale. 300 morts en Syrie, le même nombre qui a décidé de l’intervention armée de l’ONU en Libye. Qu’attend l’ONU pour faire une résolution d’intervention militaire d’aides aux populations civiles en Syrie ? Le Président est-il un ami que l’on doit ménager ?
Pour la Libye, la résolution de l’ONU était de prendre la maitrise du ciel, la "no fly zone", zone d’exclusion aérienne, est donc adoptée. Cela ouvre la porte à des attaques pour neutraliser (...)

lire la suite de l'article
mardi 3 mai 2011
Le risque de tuer Kadhafi ?
Par Théophrate R. L’Express.fr, le 1er mai 2011 : « L’Otan a-t-elle pris le risque calculé de tuer Kadhafi ? Le raid aérien mené samedi soir par l’Otan contre un bâtiment de Tripoli où résidait Mouammar Kadhafi relevait sans doute du risque calculé, mais il reste à savoir s’il s’agissait d’une tentative directe d’assassinat. »
Bien sûr que non, voyons ! Il s’agissait seulement de quatre petits assassinats réussis : son fils cadet, qui n’occupait aucune fonction politique et trois de ses petits-enfants (également non engagés politiquement) par une force militaire étrangère s’étant substituée à l’ONU, (...)

lire la suite de l'article
mercredi 4 mai 2011
par Makhlouq
Quand la Libye devient l’alibi !
Les peuples tunisien et égyptien ont fait tomber des despotes. Leurs révolutions sont compréhensibles suite aux souffrances qu’ils ont endurées de la part de leurs dirigeants. Pour la Lybie, le problème est autre. Et son bombardement ne fait qu’attiser la flamme du doute concernant les « intentions humanitaires » des Occidentaux sachant que d’autres révoltes auraient pu susciter également des interventions. Mais on sait qu’à causes égales, les effets sont inégaux… telle est la devise de Septentrion.
L’ONU, appelée le « machin » par le Général De Gaulle s’avère être, en fait, une « machine » à laquelle il (...)

lire la suite de l'article
jeudi 30 juin 2011
La guerre libyenne de Sarkozy
Par Robert Harneis
Le président français Nicolas Sarkozy a initié la guerre contre la Libye. Pourquoi a-t-il pris ce risque ? Il est clair que sans son intervention personnelle, la guerre n’aurait sans doute pas eu lieu. Il n’y a que les petits enfants et les vieilles dames naïves pour croire que son but est uniquement de protéger le peuple libyen. Si c’était le cas, la France et l’OTAN seraient en guerre avec la moitié du monde y compris eux-mêmes étant donné ce qu’ils font aux civils afghans.
L’histoire de la relation de Kadhafi avec l’Occident et les USA en particulier, ressemble à de la science (...)

lire la suite de l'article
jeudi 14 juillet 2011
Sarkozy, combien d’enfants as-tu tué cette nuit-là ?
Non, il n’existe pas de « guerre propre » ! Michel Collon nous envoie un reportage depuis la Libye. Il nous montre ce que les bombes de l’OTAN peuvent faire loin des caméras de télévision.
ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER
michelcollon.info

lire la suite de l'article
lundi 18 juillet 2011
Ratages en Libye
Par Philippe Leymarie
« Il faut savoir terminer une guerre » : la phrase est du président Sarkozy, mais elle concerne l’Afghanistan, où le chef de l’État français s’est rendu durant quelques heures, ce 12 juillet. Alors que ce même jour se tenait à l’Assemblée nationale et au Sénat le débat prévu par la Constitution française sur la poursuite de l’intervention en Libye, et qu’approchait la fête nationale du 14 juillet, on constate un infléchissement du discours gouvernemental sur ce conflit : Tripoli n’est plus près de tomber comme un fruit mûr, en dépit des cent et quelques jours de bombardements des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 22 juillet 2011
La débâcle de l’OTAN en Libye
Par Alexander Cockburn
Après trois mois et demi de bombardements et de livraisons d’armes à différentes factions rebelles, l’échec de l’OTAN dans ses efforts pour promouvoir un « changement de régime » en Libye est désormais évident. À l’évidence, les commandants de l’OTAN espèrent encore en la bombe chanceuse qui tuerait Kadhafi, mais à ce jour le pouvoir est encore entre les mains du dirigeant Libyen, tandis que les puissances de l’OTAN s’entredéchirent.
Les rapports sur les délibérations à Istanbul du Groupe de Contact de l’OTAN ont un côté surréaliste, où la Secrétaire d’État (US) Clinton et le Ministre (...)

lire la suite de l'article
jeudi 28 juillet 2011
La Libye des "faits"
Par Pierre JC Allard
On tue des gens en Libye. Que se passe-t-il ? On parle beaucoup de la Libye, mais en en disant très peu ; on se borne à éructer des slogans pour conforter des préjugés. Comment échapper à l’enfumage constant des médias, ici encore plus grossier qu’à l’ordinaire ? Alors, deux petits trucs. 1 - D’abord comprendre que PERSONNE n’a le fin mot de l’affaire. Ni vous ni moi, bien sûr, mais ni Sarkozy, ni Obama, ni Kadhafi non plus, car la situation est un enchevêtrement d’interêts nationaux et personnels – ceux-ci d’autant plus signifiants que ceux-la sont mal définis – et qu’il y a donc (...)

lire la suite de l'article
dimanche 31 juillet 2011
Libye
Exclusif : les forces libyennes à Benghazi et Misrata
Ce 29 juillet 2011
Par Allain Jules
C’est un coup de tonnerre. Vous avez dit scoop ? Une exclusivité que nous vous livrons. Après s’être pavané d’avoir pris deux petits villages à la frontière tunisienne hier, après avoir assassiné leur chef militaire Abdel Fatah Younès, les renégats de Benghazi sont aux abois et l’Otan, malgré ses bombardements intensifs se retrouve dans l’obligation de négocier avec… Mouammar Kadhafi, selon des sources bien introduites. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes et en attendant des suites dans les heures qui viennent, c’est la grande débandade à Benghazi où, le (...)

lire la suite de l'article
mercredi 3 août 2011
Enfin la tête du général libyen Younis !
Par Alexander Cockburn
C’est sûrement un des échecs stratégiques les plus marquants de l’histoire pour les experts militaires et ceux des services secrets. En mars, après la seconde résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU utilisée par l’OTAN pour lancer sa campagne de bombardements, ils avaient affirmé que Tripoli et Kadhafi tomberaient dans les deux ou trois semaines. Cela ne faisait aucun doute pour la droite comme pour la gauche, mais pas pour votre serviteur.
Et pourtant le Guide est toujours là et fait des discours à Tripoli à des assemblées, entouré du sixième de la population libyenne, (...)

lire la suite de l'article
samedi 20 août 2011
Qui peut sauver la Libye de ses sauveurs occidentaux ? Pas la gauche française.
Par Jean Bricmont & Diana Johnstone
En mars, une coalition de puissances occidentales et d’autocraties arabes se sont unies pour soutenir ce qui était présenté comme une sorte de petite opération militaire pour « protéger les civils libyens ».
Le 17 mars, le conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution 1973 qui donnait à cette « coalition de volontaires » un peu particulière le feu vert pour commencer leur petite guerre, en contrôlant d’abord l’espace aérien libyen, ce qui permit ensuite de bombarder ce que l’OTAN a choisi de bombarder. Les dirigeants de la coalition espéraient manifestement que les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 2 septembre 2011
On n’a pas de pétrole mais on a la Libye
Par Jean-Luc Porquet
Que mille pompes s’épanouissent ! Depuis la chute de Tripoli, les pétroliers se frottent les mains tout en essayant de cacher leur joie. Il ne faudrait pas laisser croire que l’expédition guerrière menée contre Kadhafi n’avait d’autre but, noble et désintéressé, que le rétablissement de la démocratie et la traduction en arabe des œuvres de BHL.
Voyez Total. Jusqu’à présent, il n’avait accès qu’à 2,3 % du pétrole libyen. Une misère ! ENI, major italienne, se goinfre, elle, de 14 % de ce pétrole d’excellente qualité, qui présente l’avantage d’être peu sulfureux – donc possède plus de produits (...)

lire la suite de l'article
mercredi 19 octobre 2011
Comment distinguer une invasion de l’OTAN d’un mouvement social
Par Luis Britto Garcia
Certains médias présentent l’invasion de l’OTAN et des Etats-Unis contre la Libye comme un mouvement social. Pour ceux qui ne savent pas faire la part des choses, suggérons quelques pistes.
Un mouvement social majoritaire triomphe seul et n’a pas besoin de l’invasion d’une coalition impérialiste de 42 pays pilleurs pendant plus de six mois pour s’imposer.
Un mouvement social est composé de gens faits de chair et de sang, et non de victimes imaginaires de soi-disant bombardements non confirmés par les journalistes de Telesur, ni par les satellites Russes ni par ceux du (...)

lire la suite de l'article
jeudi 9 février 2012
Un ancien représentant de la Libye aux Nations Unies torturé par les nouveaux dirigeants libyens
Le silence médiatique su sujet des nouveaux maîtres libyens
Par Julie Lévesque
Abuzed Omar Dorda, ancien représentant de la Libye aux Nations Unies, a soutenu Kadhafi jusqu’au bout. Il a été arrêté en septembre 2011 et depuis, il est détenu et torturé. En octobre, on a avisé des membres de sa famille qu’il avait été transporté dans un hôpital de Tripoli, mais il leur était interdit de le contacter. Selon eux, des gardiens l’ont jeté en bas du deuxième étage de la prison où il était détenu et il a été violemment battu.
Son fils a lancé un cri d’alarme récemment : « ll semble que mon père ait été capturé par une milice la nuit dernière à l’hôpital. Il est toujours dans (...)

lire la suite de l'article
mercredi 15 février 2012
La réalité répugnante de la « libération » impérialiste
Par Bill Van Auken
De multiples articles sur la torture dans les camps de détention dirigés par le nouveau régime libyen soutenu par l’impérialisme et les « rebelles » de l’OTAN démentent tous ceux qui, au nom des Droits de l’Homme et de la « Libération » avaient justifié la guerre de l’année dernière.
À peine un peu plus de 100 jours se sont écoulés depuis l’assassinat par lynchage de l’ancien dirigeant de la Libye, Mouammar Kadhafi, un acte horrible qui avait marqué l’aboutissement de la guerre de huit mois menée par les États-Unis et l’OTAN. À l’époque, le président Barack Obama avait, depuis le jardin de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 mai 2012
Chaos en Libye
Par Abdel Bari Atwan
Trop peu de bonnes nouvelles nous parviennent de Libye ces jours-ci. Même les stations satellitaires arabes qui ont soutenu l’intervention de l’OTAN visant à renverser le régime corrompu et dictatorial, évitent à présent de parler des développements sur le terrain. Et quand ils le font, c’est avec beaucoup de discrétion. Hier, un groupe de miliciens armés a pris d’assaut le siège du gouvernement à Tripoli exigeant le paiement de leurs salaires. Ce groupe était équipé d’armes légères et moyennes. Il s’est engagé dans une bataille avec les gardes, ce qui ne manque pas de susciter (...)

lire la suite de l'article
mercredi 10 octobre 2012
Libye : Combien de mains sales ?
Par Felicity Arbuthnot
Oh la toile enchevêtrée qu’ils tissent
Quand ils veulent envahir
Un pays souverain et mentir
Au monde sur leur croisade sinistre
(Michael Leunig, Poète, Caricaturiste)
Ce week-end, un article détaillé suggérait qu’un "agent secret français, agissant sur les ordres stricts de Sarkozy, le président de l’époque, était soupçonné du meurtre du colonel Kadhafi" perpétré le 20 octobre dernier.
Tout en gardant à l’esprit que les insurgés soutenus par l’OTAN, et maintenant au pouvoir, après avoir quasiment réduit en ruines une grande partie de la Libye déstabilisée et terrorisée, dans (...)

lire la suite de l'article
mardi 15 octobre 2013
Un État failli... en prélude à l’occupation directe
Par M. Saadoune
Les Occidentaux font mine de s’apitoyer et de s’inquiéter de l’état chaotique de la Libye alors qu’il est, en bonne partie, le produit de leur action. Le Premier ministre libyen Ali Zeidan vient d’essuyer un enlèvement humiliant sur fond de rivalités de pouvoir très confuses même si les médias aiment opposer des « libéraux » présumés à des islamistes qui, eux, font partie du décor.
Le rôle – même passif – du Premier ministre libyen dans l’enlèvement d’un présumé djihadiste, à Tripoli, par un commando américain, est l’expression d’une grande faiblesse politique. Il n’a même pas haussé formellement (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 octobre 2013
Au pays des milices
Par M. Saadoune
Deux ans après la liquidation physique de Mouamar Kadhafi dans des conditions tragicomiques et surtout cyniques, la Libye, « libérée » par l’Otan, est menacée de dislocation, et menace par ses désordres l’ensemble des pays de la région.
Plus personne ne regrette Kadhafi ? Cela reste à vérifier car il a sans doute ses partisans et ses nostalgiques. Mais il ne reste plus grand monde pour mythifier les « thuwars » qui ont proclamé deux jours après la mort de Kadhafi l’avènement de la nouvelle ère ! Cela s’est passé à Benghazi, une ville où les violences sont endémiques, où un mouvement (...)

lire la suite de l'article
vendredi 29 novembre 2013
Bernard-Henri Lévy et la destruction de la Libye
Par Ramzy Baroud
Lévy, qui apparaissait parfois comme le défenseur le plus en vue d’une guerre contre la Libye, a largement disparu des feux de la rampe dans le contexte libyen. Il est peut-être en train d’instiguer des troubles dans un autre endroit, au nom de sa douteuse philosophie. Il a accompli sa mission en Libye, qui se trouve à présent dans la pire situation jamais atteinte sous le règne de Kadhafi.
Si le Premier ministre Benjamin Netanyahou est « le juif le plus influent du monde entier », B.-H. Lévy est le numéro 45, selon un article publié dans le Jerusalem Post le 21 mai 2010. D’après (...)

lire la suite de l'article
mercredi 7 septembre 2011
30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire
(Des Libyens découvrent les cadavres et les destructions causées par les bombardements alliés, dimanche 20 mars au matin. © Patrick Baz / AFP)
Par Thomas C. Mountain
Après environ 8.000 raids aériens, et une estimation de 4 bombes lancées par attaque, l’OTAN a déjà largué plus de 30.000 bombes sur la Libye. Ca fait pratiquement 200 bombes par jour pendant 6 mois, soit des dizaines de milliers de tonnes d’explosifs puissants. Avec une estimation de 2 Libyens tués par bombe et aucune victime du côté de l’OTAN, les régimes occidentaux ont massacré environ 60.000 Libyens au cours des six derniers mois (...)

lire la suite de l'article