Délires scientifiques


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 17 octobre 2013

Badinter, Chevènement, Juppé et Rocard au service du scientisme

Par Fabrice Nicolino
Le texte qui suit est tiré du quotidien Libération d’avant-hier, le 15 octobre 2013. C’est une perle, et c’est pourquoi je le publie ici. De quoi parle-t-il ? De la peur. De la peur et du désarroi que ressentent une poignée de vieux scientistes - Badinter, 85 ans ; Chevènement, (...)

dimanche 1er avril 2012

États-Unis : la légalité des brevets sur les gènes en suspens...

Par Napakatbra
États-Unis. Plus de 20 % des gènes humains sont brevetés. Légal, illégal ? La Cour suprême vient de casser la précédente décision judiciaire qui affirmait la légalité de la chose. La saga continue...
Saison 1, épisode 1. En mai 2009, l’American Civil Liberties Union (ACLU), la Fondation (...)

lundi 3 janvier 2011

La vie artificielle nous pend au nez

Par Jean-Luc Porquet
Pendant que les écologistes politiques d’Europe Écologie s’absorbent dans leurs petits jeux présidentiels (faut-il choisir comme candidat Eva Joly qui ne connait rien à l’écologie, ou Nicolas Hulot qui ne connait rien à la politique ?), les apprentis sorciers s’en donnent à cœur (...)

lundi 26 juillet 2010

Plein les mirettes !

Colorer les carottes : c’est le programme de recherche de la plus haute importance sur lequel sont mobilisés depuis quatre ans douze chercheurs à temps plein. Ça se passe dans l’un des fameux « pôles de compétitivité » où l’on fait turbiner les chercheurs du public pour dynamiser la performance des (...)

vendredi 8 janvier 2010

Un tour de cochon

Dans « 2001 : l’odyssée de l’espace », Stanley Kubrick sert à ses astronautes du bœuf synthétiquement reconstitué. Eh bien, figurez-vous qu’une joyeuse bande de scientifiques s’est mis en tête, pour cette nouvelle décennie, de nous faire avaler la même tambouille.
Les chercheurs néerlandais de l’Université (...)

Agenda

<<

2015

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
2324252627281
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Nouvelle convocation José Bové au tribunal d’instance

samedi 8 décembre 2007

Reçu du "Collectif des faucheurs Volontaires Rhône-Loire"

José se retrouve à nouveau devant la JAP lundi 10 décembre au matin, il faut à nouveau tous être présents pour soutenir la fin de toutes les condamnations contre les militants anti-OGM.

RAPPEL :

Lundi 12 novembre, José Bové est ressorti libre du bureau de la juge d’application des peines du tribunal de Millau. La magistrate et le porte-parole des Faucheurs volontaires ont discuté de la façon dont celui-ci pourrait accomplir la peine que lui a infligée la cour d’appel de Toulouse le 15 novembre 2005 : quatre mois de prison ferme, en tant que récidiviste, pour avoir participé au fauchage d’un champ de maïs transgénique le 25 juillet 2004 à Menville (Haute-Garonne).

En droit, la juge pouvait placer M. Bové sous bracelet électronique, mesure que le leader paysan avait par avance rejetée. Ce refus aurait pu justifier sa mise en détention immédiate. Selon son avocat, Me François Roux, José Bové a indiqué qu’il acceptait un aménagement de sa peine, qui pourrait prendre la forme de "jours amendes". La juge l’a convoqué le 10 décembre, pour un débat contradictoire avec le procureur.

cactus pubis

samedi 24 novembre 2007

Au poil !

Un cactus sur lequel poussent des poils pubiens ?

Voilà qui ne manque pas de piquant. Cette œuvre conçue par Laura Cinti est l’une des pièces phares du Festival international des sciences d’Edimbourg, en Ecosse. Pour réaliser The Cactus Project, l’artiste “transgénique” dit avoir introduit du matériel génétique humain dans le génome d’une cactée.

En 2000, l’artiste brésilien Eduardo Kac avait déjà exposé un lapin transgénique vert fluorescent, doté d’un gène de méduse. Si le directeur du Scottish Arts Council – l’ancien évêque d’Edimbourg – a quelques réserves en ce qui concerne la manipulation d’animaux, l’œuvre de Laura Cinti ne lui pose pas de problème éthique. “Faire pousser des poils pubiens sur un cactus ne fait de mal à personne”, estime-t-il.

courrierinternational