Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteDélires scientifiquesNucléaire
Dernière mise à jour :
samedi 30 août 2014
Statistiques éditoriales :
20755 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
981 Auteurs

Statistiques des visites :
4155 aujourd'hui
5648 hier
6275420 depuis le début
   
Brèves
Nouvelle convocation José Bové au tribunal d’instance
samedi 8 décembre

Reçu du "Collectif des faucheurs Volontaires Rhône-Loire"

José se retrouve à nouveau devant la JAP lundi 10 décembre au matin, il faut à nouveau tous être présents pour soutenir la fin de toutes les condamnations contre les militants anti-OGM.

RAPPEL :

Lundi 12 novembre, José Bové est ressorti libre du bureau de la juge d’application des peines du tribunal de Millau. La magistrate et le porte-parole des Faucheurs volontaires ont discuté de la façon dont celui-ci pourrait accomplir la peine que lui a infligée la cour d’appel de Toulouse le 15 novembre 2005 : quatre mois de prison ferme, en tant que récidiviste, pour avoir participé au fauchage d’un champ de maïs transgénique le 25 juillet 2004 à Menville (Haute-Garonne).

En droit, la juge pouvait placer M. Bové sous bracelet électronique, mesure que le leader paysan avait par avance rejetée. Ce refus aurait pu justifier sa mise en détention immédiate. Selon son avocat, Me François Roux, José Bové a indiqué qu’il acceptait un aménagement de sa peine, qui pourrait prendre la forme de "jours amendes". La juge l’a convoqué le 10 décembre, pour un débat contradictoire avec le procureur.

 
cactus pubis
samedi 24 novembre

Au poil !

Un cactus sur lequel poussent des poils pubiens ?

Voilà qui ne manque pas de piquant. Cette œuvre conçue par Laura Cinti est l’une des pièces phares du Festival international des sciences d’Edimbourg, en Ecosse. Pour réaliser The Cactus Project, l’artiste “transgénique” dit avoir introduit du matériel génétique humain dans le génome d’une cactée.

En 2000, l’artiste brésilien Eduardo Kac avait déjà exposé un lapin transgénique vert fluorescent, doté d’un gène de méduse. Si le directeur du Scottish Arts Council – l’ancien évêque d’Edimbourg – a quelques réserves en ce qui concerne la manipulation d’animaux, l’œuvre de Laura Cinti ne lui pose pas de problème éthique. “Faire pousser des poils pubiens sur un cactus ne fait de mal à personne”, estime-t-il.

courrierinternational

 
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 9 août 2014
par Gilles Lecoq
Transition Energétique ? (Suite)
Par Gilles Lecoq
Suite à la Transition Énergétique de Mme Royale, et son approbation voilée à la filière nucléaire, on démantèle pas, on replâtre, et d’ailleurs, on a perdu les plans, encore sur papier, depuis les années 60, tu penses, mais ça fait rien, ça a tenu, ça tiendra bien encore une dizaine d’années de plus, et puis, la question dite qui tue : Qui va payer le démantèlement, le stockage, la surveillance de tous les matériaux récupérés et contaminés, car, à l’inverse de ce que l’on croit généralement, le plomb n’est pas le métal invincible que l’on tenterait parfois de nous faire gober, il ralentit (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er août 2014
par Gilles Lecoq
Transition Énergétique ?
Par Gilles Lecoq
Ségolène Royale a donc présenté son projet de Transition Énergétique, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela change en restant immobile. Je veux dire par cela que l’Énergie Nucléaire y est toujours présente car non diffuseuse de gaz à effets de serre, ce qui est certes véridique, mais les autres polluants de ce type d’énergie ne sont toujours pas pris en compte et toujours pas expliqué à la population, comme par exemple, que va-t-on faire des stocks de déchets de la Hague, quand le "parking à bidons radioactifs" sera saturé de recevoir les poubelles des autres centrales, 58 (...)

lire la suite de l'article
samedi 19 juillet 2014
Les tripatouillages des EPR chinois
Par Fabrice Nicolino
Cet article a été publié par Charlie Hebdo le 9 juillet 2014
Pauvre Areva ! Pauvre EDF ! Nos deux clampins du nucléaire tentent de faire croire que leur nouveau réacteur est une merveille. Malgré les fiascos finlandais et normand. Mais en Chine, plus personne ne répond sur la sécurité des deux EPR en cours de construction. C’est la merde.
Où trouver plus grands voyous que dans le nucléaire ? Avant d’aborder l’abominable dossier des réacteurs chinois, un passage par la France, où Luc Oursel, patron d’Areva, a confié ses malheurs au grand journal des vieux cadres et des archiretraités (...)

lire la suite de l'article
vendredi 23 mai 2014
Fukushima : Tepco rejette en mer de l’eau souterraine
La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a commencé mercredi à déverser en mer des centaines de mètres cubes d’eau souterraine pompée en amont des réacteurs, une opération qui met en colère les organisations écologistes.
"Nous avons débuté le déversement (...) à 10H25 (01H25 GMT)", a indiqué Tokyo Electric Power (Tepco) dans un courriel. "Une patrouille a fait une première ronde à 10H30, et aucune fuite n’a été constatée", a affirmé la compagnie qui prévoit de rejeter ce jour 560 mètres cubes d’eau dans l’océan Pacifique au bord duquel se trouve le site atomique. "C’est une étape importante (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 mai 2014
Les oubliés de notre bombe nucléaire
Par Fabrice Nicolino
Cet article a été publié par Charlie Hebdo le 30 avril 2014
Les anciens du plateau d’Albion, au contact des missiles nucléaires, se ramassent des cancers rares. Et avant eux, les prolos de Brest, les nomades de Reggane, les ploucs d’In Eker, les couillons de Moruroa. L’armée a inventé la bombe française 100 % propre. Mieux que le nuage de Tchernobyl arrêté aux frontières.
Le dogme rend con, car le dogme est très con. Or l’armée française est une grande spécialiste, qui a réussi à faire du nucléaire militaire une affaire définitivement propre. Témoin la pathétique histoire des missiles (...)

lire la suite de l'article
jeudi 20 mars 2014
EDF et Areva dans un bateau, tous les deux tombent à l’eau
Par Fabrice Nicolino
Cet article a été publié par Charlie Hebdo le 12 mars 2014
C’est un vrai naufrage, mais il ne faut pas le dire, car le nucléaire, c’est la France. Du côté d’Areva, les chantiers apocalyptiques du réacteur EPR. Du côté d’EDF, 300 milliards d’euros à trouver. Il va falloir qu’on paie.
Grande, grande mais grande folie. Areva, notre si beau champion du nucléaire est dans une telle panade que si l’État n’obligeait pas la société française à garantir son avenir, elle fermerait ses portes. Comme on ne trouvera pas cela dans les journaux sérieux – ceux qui croquent les 50 millions de pub annuelle (...)

lire la suite de l'article
mercredi 18 décembre 2013
EPR-Flamanville : EDF se voit ordonner d’arrêter le chantier
Par Pascale Pascariello
L’autorité de sûreté nucléaire a découvert de graves dysfonctionnements sur une machine au sein du bâtiment du futur réacteur nucléaire. Sommée de réagir, EDF a fait la sourde oreille. Jusqu’à ce que le ministère du travail lui ordonne d’agir en toute urgence le 13 décembre, selon des documents publiés ci-dessous.
Le danger est réel au cœur de l’EPR de Flamanville et EDF l’a sciemment ignoré. Selon des informations recueillies par Mediapart, EDF a ignoré des rappels à l’ordre délivrés par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) concernant ses installations. À tel point que le vendredi (...)

lire la suite de l'article
jeudi 12 décembre 2013
Une centrale nucléaire dans le chaudron jordanien
Par Fabrice Nicolino
Cet article a été publié le 4 décembre dans Charlie Hebdo
Rions avant de sangloter : la Jordanie confie à la Russie la construction d’une immense centrale nucléaire. Mais ne veut pas entendre parler des traités internationaux qui surveillent le nucléaire civil comme le lait sur le feu. Et pas question de miser sur une énergie solaire surabondante.
La Jordanie s’amuse, la Jordanie rigole, la Jordanie se lance dans le nucléaire. Sans filet, sans aucune garantie portant sur la sécurité, et au moment même où la région ne parle que de l’Iran et de la bombe. D’abord un point sur ce (...)

lire la suite de l'article
jeudi 5 décembre 2013
« Le nucléaire et l’homme ne sont pas compatibles »
Par Fabrice Nicolino
Cet entretien a été publié par Charlie Hebdo le 27 novembre 2013
Interview de Janick Magne, qui vit au Japon depuis 35 ans. Elle s’est rendu à quatre reprises dans la zone interdite de Fukushima, et raconte l’horreur nucléaire dans un pays de haute technologie et de brillants ingénieurs. Comme est la France.
Vous êtes au Japon depuis une vie. Combien d’années, en fait ?
35 ans. Je rentre en France, bien sûr, pour des vacances ou de courts séjours, mais pour le reste, oui, j’habite ici. Rien ne me prédestinait à ce pays. Entre autres choses, j’ai fait en France des études de (...)

lire la suite de l'article
dimanche 24 novembre 2013
EPR : le grand bricolage
« Endommagé », le 16 octobre, après un nouvel et énième « aléa » technique, le dôme du futur EPR de Flamanville est troué et doit être réparé avec, selon le responsable de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN), des « rustines » !
Cette fois, ce sont deux pièces de métal qui ont été « éjectées » lors d’un essai en charge du pont de manutention de l’EPR. Les pièces en question, une roue dentée de 4 kilos et une clavette, projetées à la suite d’une rupture imprévue de la paroi métallique interne du dôme, ont rebondi sur le couvercle du réacteur nucléaire, censé résister à la chute d’un avion de ligne, pour finir par (...)

lire la suite de l'article
jeudi 31 octobre 2013
La mort nucléaire rapporte un max
Par Fabrice Nicolino
Cet article a été publié par Charlie Hebdo le 23 octobre 2013
Ils sont si mignons. EDF veut faire durer 60 ans des centrales nucléaires prévues pour s’arrêter au bout de 30. C’est délirant, mais ça peut rapporter très gros à Proglio et à l’État actionnaire. Des milliards d’euros.
Alors voilà. C’est pas drôle, mais c’est sérieusement marrant. Le 13 octobre, le Journal du Dimanche publie une énorme connerie. Quoique. Extrait : « Selon plusieurs sources proches du gouvernement, l’État se prépare à autoriser EDF à prolonger de dix ans la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires ». Et l’une (...)

lire la suite de l'article
lundi 23 septembre 2013
D’une catastrophe l’autre
(souvenirs du nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Pour les besoins d’un travail, j’apprends que sans les ingénieurs-chimistes qui ont rendu commercialement profitable l’invention du nylon, pas de bombe nucléaire. Le « projet Manhattan », qui fit sortir de terre en quelques mois les usines de Hanford et d’Oak Ridge, n’aurait pas existé sans le savoir-faire technique, technologique, matériel du groupe Dupont. Sans chimistes, excusez-moi de répéter, les équations des physiciens comme Fermi seraient restées dans les laboratoires. Je vous laisse penser. L’alliance de la chimie de synthèse et du plutonium (voyez le passionnant livre de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 7 août 2013
Fukushima : "Situation d’urgence" décrétée
L’autorité de sûreté nucléaire sonne l’alarme alors que l’opérateur de la centrale ne parvient pas à contenir l’eau radioactive qui se déverse dans l’océan. L’eau hautement radioactive qui se déverse dans l’océan à partir de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, crée une "situation d’urgence" que son opérateur a du mal à contenir, a déclaré lundi 5 août un responsable de l’autorité nucléaire japonaise (NRA).
Cette eau contaminée, qui a atteint une barrière en sous-sol, est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales de d’écoulement (...)

lire la suite de l'article
jeudi 2 mai 2013
L’affaire des irradiés de Brest
Par Fabrice Nicolino
Publié dans Charlie Hebdo le 10 avril 2013
Pendant un quart de siècle, l’armée a fait bosser des prolos de l’Arsenal de Brest sur des têtes nucléaires destinées aux sous-marins. Sans la moindre protection. Résultat : un début d’épidémie de cancers et de leucémies. Brest, 2 avril 2013. Francis Talec, formidable lutteur social, raconte. Cet ancien ouvrier de l’Arsenal, aujourd’hui à la retraite, dénonce un invraisemblable scandale. Seul au début, aidé peu à peu par des vieux prolos de son syndicat, la CGT, il a reconstitué l’histoire des irradiés de Brest. C’est à chialer, mais c’est (...)

lire la suite de l'article
jeudi 21 mars 2013
Les yakuzas au secours de l’atome
Par Fabrice Nicolino
Publié dans Charlie Hebdo le 13 mars 2013
Deux ans après Fukushima, on découvre au Japon que la pègre dirige en sous-main la décontamination des installations nucléaires bousillées. Pas grave : on envoie au charbon atomique des SDF.
En ce deuxième anniversaire de Fukushima – 11 mars 2011 -, penser à Günter Wallraff, un sérieux client. À la fin de 1985, ce journaleux allemand se fabrique l’identité d’un prolo turc, et va bosser sur les chantiers. Il se ramasse tout pleine gueule : la violence du travail, les brimades des petits chefs, le racisme. Il en fera un livre vendu à quatre (...)

lire la suite de l'article
vendredi 15 mars 2013
Un dégueulis nucléaire made in America
Par Fabrice Nicolino
Publié dans Charlie Hebdo du 6 mars 2013
À Hanford, on a fabriqué le plutonium qui a rasé Nagasaki. Le site, qui a la taille d’un département comme l’Essonne, dégueule du plutonium plein pot dans la nappe phréatique et le fleuve Columbia. Les autorités s’en cognent à fond.
Situons l’endroit : Seattle, la grande ville du nord-ouest américain, est à 260 kilomètres au sud-est du pays de l’atome. Le complexe nucléaire Hanford est aujourd’hui le lieu le plus pollué des États-Unis, qui compte pourtant un paquet de sites maudits. Avant le progrès, la région abritait des peuples indiens qui (...)

lire la suite de l'article
mardi 19 février 2013
EPR en Inde, une impression de déjà vu
Comme Nicolas Sarkozy en son temps, le Président François Hollande a pour mission lors de son voyage officiel en Inde ces 14 et 15 février d’avancer les très difficiles négociations de vente de deux réacteurs EPR. Si la vente se confirme, ces deux réacteurs seront construits sur une zone sismique.
La construction d’une centrale nucléaire est aujourd’hui l’investissement financier le plus risqué dans le secteur de l’énergie. Retards, surcoûts, charges futures inconnues, coûts des assurances et hausse des standards de sûreté, autant de contraintes qui mettent à mal la compétitivité de la filière nucléaire. (...)

lire la suite de l'article
vendredi 11 janvier 2013
Un parafoudre qui attire le feu
(nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Les amis, ce n’est pas de la flemme, quoique. En octobre 2008, le 11 précisément, j’ai écrit un article que vous lirez peut-être ci-dessous. Si je le remets en ligne, c’est que je viens d’entendre France-Info rendre enfin compte de cette grave question des surtenseurs radioactifs. Quatre ans et demi après, on applaudit bien fort. Faut-il s’interroger une fois encore sur la marche du monde et le désastre de l’information officielle ? Pardi ! Bien sûr ! Évidemment ! Notez avec moi que c’est une raison supplémentaire de lire ici lces articles. C’est de la pub ? Aucun doute. L’article (...)

lire la suite de l'article
vendredi 21 décembre 2012
Le nucléaire pour les nuls et les truands
(Ce que coûte l’EPR)
Par Fabrice Nicolino
Publié dans Charlie-Hebdo le 12 décembre 2012 Les grands siphonnés de l’atome sont en train de ruiner notre beau pays. Le chantier de l’EPR est passé de 3,3 milliards d’euros à 8,5 milliards, et ce n’est pas fini. EDF est à poil, mais sur fonds publics. Les Italiens sont furieusement soulagés. Questi stronzi di francesi l’hanno nel culo. En langage de journaliste, cela donne : « Le divorce », ou encore « Grâce à un parachute providentiel, Enel s’enfuit dans l’honneur du naufrage nucléaire européen » (dans le quotidien Il sole 24 ore). Et tout à l’avenant. Enel, le grand (...)

lire la suite de l'article
dimanche 9 décembre 2012
Qui c’est le plus cher ? C’est le nucléaire…
Par Yves Paccalet
Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid, lorsque je suis en Normandie, je me balade sur le sentier littoral – dit aussi « des contrebandiers » ou « des douaniers », selon qu’on est du côté des anars de Notre-Dame des Landes ou des CRS de Manuel Valls. J’y suis allé l’autre jour, entre Siouville-Hague et le cap de Flamanville : le chemin côtier (le GR 223) fait un détour vers l’intérieur des terres. Il évite le chantier pharaonique (encore un adjectif cliché !) de la centrale nucléaire dite « EPR » ou « de troisième génération ». Pas question de mettre un orteil de l’autre côté des barbelés : (...)

lire la suite de l'article
vendredi 23 novembre 2012
Brennilis, une centrale nucléaire pour l’éternité
Par Fabrice Nicolino
Texte publié le 7 novembre 2012 dans Charlie-Hebdo Ce devait être la vitrine du démantèlement des centrales nucléaires. C’est devenu une gabegie. Un foutoir dont les travaux ont commencé en 1985. Dernier gag : EDF ne sait plus où mettre les déchets, et ne peut donc plus démonter le réacteur. Ils vont finir par avoir la médaille. Dernier exploit en date de la nucléocratie méritante : Brennilis, une centrale nucléaire dont le démantèlement a commencé en 1985. Le bled d’à côté - 450 habitants - se trouve dans les Monts d’Arrée, au cœur de la Bretagne. Sur la carte postale, on peut (...)

lire la suite de l'article
jeudi 1er novembre 2012
Que le Luxembourg aille se faire foutre
Par Fabrice Nicolino
Publié dans Charlie-Hebdo du 24 octobre 2012 La centrale nucléaire française de Cattenom est à 10 kilomètres du Luxembourg et de l’Allemagne. Et elle est si dangereuse que les officiels des deux pays réclament sa fermeture. Mais la France d’EDF, Areva et Montebourg s’en contrefout. Ami lecteur, as-tu entendu parler de Cattenom ? Si oui, tu es Luxembourgeois. Sinon, ouvre grand tes oreilles. En 1978, au moment où un vieux jeton appelé Raymond Barre règne à Matignon, la France décide la construction d’une centrale nucléaire à Cattenom (Moselle). Le lieu choisi est idyllique, car (...)

lire la suite de l'article
jeudi 27 septembre 2012
Le cycle du nucléaire pour les nuls
(un hors-série d’anthologie)
Par Fabrice Nicolino
Pour des raisons qui n’ont échappé à personne, le hors-série sur le nucléaire publié par Charlie-Hebdo, et dont les 40 articles sont de ma pomme, a été comme qui dirait écrasé. C’est la vie. Mais enfin, il existe, et pour vous mettre minable de ne pas encore l’avoir acheté, sachez que l’on y parle d’à peu près tout. Comment cela a commencé avec la mère Curie, les suppositoires au radium, les capotes au radium, les pulls pour bébé au radium, tout étant bien entendu vrai. Comment cela a continué avec Pierre Guillaumat, Mendès, De Gaulle, la bombe. Et ce qu’est la commission Peon. Et où se (...)

lire la suite de l'article
mardi 18 septembre 2012
Les grandes folies du passé
Par Fabrice Nicolino
L’histoire du nucléaire est simplement folle. Avant de commencer la lecture, garder près de soi des gouttes pour le cœur. La Bombe et ses prétendus usages civils n’ont pu de développer en France que par la ruse, l’opacité et le secret. En piétinant le cadavre de la démocratie. Vous allez découvrir des personnages dont vous n’avez jamais entendu parler, comme le considérable Pierre Guillaumat, passé en trente ans du CEA aux avions renifleurs. C’est drôle ? Un peu quand même. Vous allez passer des suppositoires farcis au radium à la Commission Peon, qui décida de tout. De Pierre (...)

lire la suite de l'article
lundi 10 septembre 2012
Fessenheim : le syndrome de la vieille bagnole
Par Yves Paccalet Parlons bagnole : la mienne est très vieille. C’est un tacot. Une guimbarde. Comme dit le populaire, un « tas de rouille » ou un « tas de boue ». Son compteur affiche 300 000 kilomètres. Elle a été construite en 1977. Elle marche au super, sauf qu’elle consomme comme un pochard. Elle fume, crache et pollue. Elle n’a pas de pot d’échappement catalytique, elle n’a d’ailleurs plus de pot d’échappement du tout. Elle fait de l’huile. Sa carrosserie se déglingue, ses pare-chocs penchent du côté où ils vont tomber, on voit le jour à travers les fissures de son plancher. Son moteur mouline, mais (...)

lire la suite de l'article
dimanche 9 septembre 2012
Le nucléaire : une énergie « nécessaire » et « d’avenir », mais seulement en France  !
Par Yves Paccalet Coup de massue pour EDF, coup de Jarnac pour le gouvernement français. Volée de bois vert pour Delphine Batho, qui qualifie le nucléaire d’énergie « nécessaire ». Coup de pied aux fesses pour Arnaud Montebourg, qui la juge « d’avenir ». Cinglant démenti pour Manuel Valls, qui soutient le précédent. Grosse fatigue pour leur patron, François Hollande, qui rechigne à arrêter Fessenheim après avoir (en campagne électorale) promis qu’il le ferait très vite.
Le nucléaire est une énergie « d’avenir » et « nécessaire », mais seulement en France. Le coup vient d’être assené, aux États-Unis, par (...)

lire la suite de l'article
jeudi 6 septembre 2012
L’escroquerie nucléaire
Charlie Hebdo Hors-série de et par Fabrice Nicolino
Amis lecteurs, je vous demande de lire ce hors-série, et s’il vous plaît d’aventure, de le faire connaître par tous les moyens à votre disposition. Secouez vos réseaux, joignez vos amis, surprenez vos ennemis. Je crois sincèrement que les 40 articles de ce journal assez particulier peuvent aider, au moins un peu, à comprendre ce qui s’est joué, se joue et se jouera dans le sinistre domaine du nucléaire. Il ne s’agit que d’une lecture, je l’admets, mais celle-ci a un sens, ce qui n’est pas le cas de toutes. Surtout, n’hésitez pas à envoyer un mot pour raconter aux autres ce que vous avez fait ou comptez (...)

lire la suite de l'article
mercredi 5 septembre 2012
Un édito en cadeau
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Lecteurs, voici une exclusivité mondiale. L’éditorial qui suit est celui du hors série de Charlie-Hebdo sur le nucléaire, qui sort aujourd’hui mercredi. En somme, vous avez entre les mains, pour une fois, le journal du jour. Quelle chance vous avez ! Je n’ai pas encore fini mon entreprise publicitaire au profit de ce fabuleux - extraordinaire, unique, saisissant, prodigieux, jamais vu, jamais lu - hors série de 64 pages. aujourd’hui, je vous demande un vrai coup de main. L’édito
L’avenir d’une escroquerie C’est un peu con d’écrire comme Le Monde, mais le nucléaire est à un (...)

lire la suite de l'article
lundi 3 septembre 2012
Les États-Unis rejettent l’EPR
L’Atomic Safety and Licensing Board (ASLB), instance de la NRC (autorité de sûreté nucléaires des USA) chargée d’accorder les licences d’exploitation, vient d’atomiser les espoirs de l’industrie nucléaire française en refusant jeudi 30 août la licence demandée par EDF pour construire un réacteur EPR à Calvert Cliffs (Maryland).
Le combat juridique contre ce projet a été mené pendant 5 ans par les associations NIRS, Public Citizen, Beyond Nuclear and Southern Maryland CARES, aux moyens pourtant dérisoires face à EDF qui a eu recours à l’un des plus puissants cabinets d’avocats aux USA, Winston and Strawn. (...)

lire la suite de l'article
mercredi 29 août 2012
Arnaud Montebourg, profession lilliputien
Par Fabrice Nicolino
On n’a pas le droit d’insulter publiquement une personne. Je trouve cela tout à fait normal, mais j’ai mes contradictions. Et j’aimerais puissamment insulter le ministre lilliputien Arnaud Montebourg, en charge du Redressement productif. Vous le savez sans doute, il s’est avancé, tel l’effroyable nigaud qu’il est, jusqu’à déclarer que le nucléaire est une industrie d’avenir. Et que ceci, et que cela. Manuel Valls, l’homme qui se décrit comme le « premier flic de France », lui a aussitôt emboîté le pas. Valls n’est que le clone de Jules Moch, ministre de l’Intérieur - comme lui - de la (...)

lire la suite de l'article
dimanche 20 mai 2012
par Sylvie Simon
Une épée de Damoclès plane sur nos têtes
Mais bien peu s’en préoccupent
Par Sylvie Simon
Comme le démontre si bien l’économiste canadien, Michel Chossudovsky, professeur à la faculté des sciences sociales de l’université d’Ottawa, la catastrophe de Fukushima au Japon a mis au premier plan les dangers des rayonnements nucléaires dans le monde. « La crise au Japon a été considérée comme "une guerre nucléaire sans une guerre". Le rayonnement nucléaire - qui menace la vie sur la planète terre – ne fait pas la Une des journaux en comparaison avec les faits divers qui intéressent le grand public, y compris les crimes sordides ou les potins concernant les célébrités de Hollywood. Il (...)

lire la suite de l'article
vendredi 20 avril 2012
par René HAMM
« Mots croisés » : Faux-culeries et questions escamotées sur le nucléaire.
Par René Hamm
Lundi soir, sur France 2, dans l’émission cornaquée par l’insupportable Yves Calvi, par ailleurs modérateur de « C dans l’air », les dix candidat(-e)s à l’élection présidentielle ou leurs délégué(-e)s disposaient chacun(-e) d’environ douze minutes pour énoncer leur point de vue sur la dette, l’emploi, l’immigration et le nucléaire. Je me focaliserai sur la dernière thématique, très peu abordée dans les « débats » d’avant premier tour.
Le chouchou de Carla Bruni-Sarkozy osa affirmer « nous vendons le nucléaire dans le monde entier », sans que cette allégation pour le moins exagérée ne soulevât (...)

lire la suite de l'article
jeudi 19 avril 2012
Elle est où, la plage ?
Par Jean-Luc Porquet
Parfois il se prend pour Bigard. Dans ses meetings de campagne, que ce soit à Élancourt le 28 mars, à Saint Raphaël le 7 avril, ou ailleurs encore, Sarkozy adore interpréter le même petit sketch sur la centrale nucléaire de Fessenheim.
Il commence par rappeler que c’est un tsunami que a provoqué les "problèmes" à Fukushima, et aussitôt après : "Mr Hollande en tire la conclusion de fermer immédiatement le réacteur de Fessenheim." Surjouant l’étonné : "Je me dis : « J’ai un trou dans ma géographie », alors je me précipite sur une carte : Fessenheim... Alsace ! Elle est où, la plage ?" (...)

lire la suite de l'article
samedi 24 mars 2012
par René HAMM
Le nucléaire, très en retrait dans les joutes politiques.
Par René Hamm
Au-delà de l’annonce quant à son bulletin de vote, je partage l’avis de SuperNo en préambule de son papier "le naufrage écologique, les naufrageurs et les sauveteurs", en ligne depuis le 22 mars. L’écologie, c’est effectivement "avec l’intelligence, la grande absente de cette campagne électorale". À croire que la plupart des nominé(-e)s trouvent, à l’instar du Président de la République, que "L’environnement, ça commence à bien faire !".
Le Réseau Sortir du nucléaire a publié sur son site les positions des dix prétendants à la magistrature suprême, en les classant en cinq catégories. (...)

lire la suite de l'article
mardi 13 mars 2012
In mémoriam
(recuerda siempre Fukushima)
Par Fabrice Nicolino
>Ce dimanche écoulé était un jour de deuil. Journée de mémoire. De vaine mémoire tant que nous n’aurons pas abattu le monstre. Car il n’y a pas d’autre objectif possible que de détruire à la racine l’industrie nucléaire. Et de remettre à leur place - aussi petite et respectable que la nôtre - les Innommables qui ont créé dans notre dos cette machine de guerre totale contre l’idée même d’humanité.
Je pleure les terres lointaines de Fukushima. Et de Tchernobyl. Et d’Hiroshima. Et de Nagasaki. Et des îles Bikini. Et de Reggane. Et de Moruroa. Et de Semipalatinsk. Et de Bikini. Et (...)

lire la suite de l'article
vendredi 24 février 2012
Les animaux malades de la peste nucléaire
Par Fabrice Nicolino
En complément de l’article précédent, je remets en ligne cet article, publié en août 2010, mais qui n’est pas de moi. Sûr que Jean-Marc Jancovici saura nous en dire plus. Et mieux. Tchernobyl, destructeur de biodiversité Par Valéry Laramée de Tannenberg Cet article est extrait du Journal de l’Environnement, et m’a paru si clair, si net, à ce point informé que j’ai décidé de le mettre en ligne ici, espérant que l’auteur ne m’en voudra pas. En tout cas, bravo.
Au printemps, lorsque l’on visite la zone d’exclusion de Tchernobyl, c’est toujours le même rituel. Immanquablement, les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 10 février 2012
Sarkozy à Fessenheim : « On ne la fermera pas, cette centrale »
Par Claude-Marie Vadrot
En déplacement préélectoral à Fessenheim, Nicolas Sarkozy a rappelé son soutien indéfectible à la filière nucléaire.
En visite sur le site de Fessenheim ce jeudi 9 février, Nicolas Sarkozy a annoncé que l’exploitation de cette centrale nucléaire controversée serait poursuivie. La veille, le Conseil de la politique nucléaire avait décidé à l’Elysée que le programme nucléaire du pays ne serait pas modifié. Le « Conseil » comprend de nombreux ministres, l’administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et, on se demande bien pourquoi s’agissant du nucléaire civil, le chef (...)

lire la suite de l'article
dimanche 15 janvier 2012
Le gouffre du nucléaire
(sur le fric)
Par Fabrice Nicolino
Ce qui suit est un article paru le 11 janvier dans Charlie-Hebdo. Mais en tout cas, il est de moi, et mon petit doigt me dit que tous les lecteurs de ce site ne lisent pas cet hebdo. Mon papier a été écrit - et même publié - avant celui de La Tribune, Le 12. Le quotidien économique révélait l’essentiel d’un rapport de la Cour des Comptes, à paraître fin janvier. En résumé, l’opacité est reine. On ne sait rien de sérieux sur le coût du démantèlement des vieilles centrales. On n’en sait pas davantage sur le prix qu’il faudra payer pour « sécuriser » les milliers de tonnes de déchets (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2011
par René HAMM
Commentaires autour de "Sortir du nucléaire, c’est possible !"
Les signataires de l’accord frelaté du mardi 15 novembre, qui a fait couler, pour presque rien, beaucoup d’encre et de salive se sont évidemment bien gardés de se référer aux analyses du Réseau qui fédère 924 groupes et 56 019 membres. Pour le Parti Socialiste, nul motif d’étonnement. La formation de la rue de Solférino entretient invariablement des « atomes très crochus » avec le lobby de la fission. Du côté d’Europe Écologie/Les Verts, comment Denis Baupin, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé and co assumeraient-ils la contradiction flagrante entre l’adhésion à un désengagement rapide et l’acquiescement à (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2011
Le nucléaire rend fous ceux qu’il veut perdre
Par Yves Paccalet
On a pensé, dit et écrit que le nucléaire est mauvais pour la santé. La bombe atomique laisse des cloques à ceux dont elle chauffe les orteils. Le nucléaire « civil » comporte des champs de nocivité massive. Les combustibles qu’il emploie et les déchets qu’il engendre sont radioactifs. Ils émettent des rayons ionisants qui répondent aux jolis noms d’alpha, bêta et gamma. Ceux-ci pénètrent jusqu’au noyau des cellules et endommagent l’ADN, c’est-à-dire induisent des cancers et des monstruosités génétiques. Les nouveau-nés à deux têtes, sans oreilles ou à six doigts ne sont pas des inventions (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 octobre 2011
par René HAMM
Nucléaire : "Gauche molle" à babord et tribord.
Par René Hamm
Le Réseau "Sortir du nucléaire" a exhorté ses adhérent(e)s et sympathisant(e)s à interpeller les deux challengers à la primaire socialiste. J’ai transmis à Martine Aubry et François Hollande le court texte suivant.
Madame, Monsieur,
J’attends du prochain chef d’État issu de vos rangs une rupture nette avec des décennies de soutien inconditionnel à l’atome. À ce jour, votre position témoigne de trop d’affinités avec le lobby nucléaire. Je ne voterai pas pour vous à l’occasion de la primaire, si vous ne vous engagez pas fermement pour une sortie totale, définitive, du nucléaire dans un délai (...)

lire la suite de l'article
mardi 13 septembre 2011
Explosion à Marcoule
L’usine Centraco avait été épinglée par l’ASN
Un salarié de l’usine de retraitements de déchets nucléaires Centraco a été tué et quatre autres blessés, dont un grièvement, par l’explosion d’un four, ce lundi 12 septembre un peu avant midi. L’usine Centraco (Centre nucléaire de traitement et de conditionnement), située sur la commune de Codolet à proximité du site nucléaire de Marcoule, dans le Gard, est exploité par la société Socodei, une filiale d’EDF. L’usine, qui emploie 350 personnes - dont 160 prestataires - a pour fonction fonction de retraiter des déchets faiblement radioactifs. Ceux-ci peuvent être métalliques - vannes, pompes, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 4 septembre 2011
Comment être bref ?
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Une fois n’est pas coutume : juste quelques mots. Cette chose, le nucléaire, en cette année de honte mondiale baptisée par le dieu des Enfers Fukushima. Je ne reviens pas sur l’absolue folie de bâtir une industrie semblable, qui peut anéantir sans jamais disposer du droit inaliénable à l’erreur. Je pense aujourd’hui au fric. À leur saint Pognon à eux, à toux ceux qui mènent le bal des affaires humaines. Même sur le terrain qui est le leur, les ingénieurs d’État - ceux des Mines - et leurs valets de la politique ont tort. J’en veux pour preuve, parmi tant d’autres, le désastre en (...)

lire la suite de l'article
dimanche 14 août 2011
Ô ma belle Catarinetta, tchi-tchi
(alertez vos thyroïdes)
Par Fabrice Nicolino
La dépêche AFP ci-dessous complète bien, je crois, le papier précédent. Comme si souvent, ceux qui montèrent au créneau en temps réel, protestant, accusant, révélant ce que la nucléocratie parvenait pourtant à cacher, ceux-là furent ignorés des médias, moqués, vilipendés. Dire la vérité ne sert souvent à rien. Mais la taire est encore pire. Voici donc l’information du jour : Augmentation importante des troubles thyroïdiens en Corse après Tchernobyl Une augmentation importante de la proportion des troubles de la thyroïde a été observée en Corse après l’accident de Tchernobyl, selon un (...)

lire la suite de l'article
lundi 8 août 2011
Lewis Mumford n’aime pas le nucléaire
(et depuis longtemps)
Par Fabrice Nicolino
Je vous ai parlé dans l’article précédent de Charles Jacquier, splendide éditeur chez Agone, à Marseille. Il ne m’a pas seulement envoyé le texte de Jean Giono, mais aussi celui de Lewis Mumford, qui date lui de 1946. On était jeunes, hein ?
Vous êtes fous !
Par Lewis Mumford Les fous gouvernent nos affaires au nom de l’ordre et de la sécurité. Les fous « en chef » se réclament du titre de général, d’amiral, de sénateur, de savant, d’administrateur, de secrétaire d’État ou même de président. Et le symptôme fatal de leur folie est celui-ci : ils ont mené à bien une série d’actes qui, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 7 août 2011
Giono n’aime pas le nucléaire
(et depuis longtemps)
Par Fabrice Nicolino
Oh oui, ces écrits servent bel et bien. À qui, je ne le sais bien. À quoi, pas davantage. À moi, c’est certain. J’ai rencontré grâce à vous d’autres pensées, d’autres manières de dire, d’avancer, de protester. Le temps que je passe ici, bien que bénévole, m’emplit de plaisirs que j’envierais chez d’autres. Mais ce n’est pas l’heure du larmoiement. C’est l’heure de remercier chaudement Charles Jacquier, éditeur chez Agone, à Marseille, merveilleux éditeur de Victor Serge et bien d’autres. Charles m’envoie un texte de Jean Giono, qui date de 1961. Et, franchement, que pourrais-je y ajouter ? (...)

lire la suite de l'article
vendredi 29 juillet 2011
Un film inouï sur le nucléaire
Par Fabrice Nicolino
Je ne peux garantir à 100 % ce film sorti sur Youtube, mais vous verrez tout comme moi qu’il est (presque) certainement authentique. Nous sommes le 19 juillet 2011 et des bureaucrates du gouvernement japonais affrontent une salle qui réclame des informations fiables sur la contamination nucléaire qui a suivi l’horreur de Fukushima. C’est à hurler, cela donne envie de sortir de la paille les fusils et la mitraille. Et ce serait la même chose chez nous, évidemment. Le nucléaire est un vaste crime contre l’humanité. Une arme de guerre contre la vie. Les nucléocrates sont nos (...)

lire la suite de l'article
jeudi 14 juillet 2011
Décadence au programme
(Lauvergeon à Libération)
Par Fabrice Nicolino
Est-ce que le nom de Flavius Romulus Augustus vous dit quelque chose ? Romulus Augustule, de son nom francisé, fut le dernier empereur romain. Pendant des siècles, Rome parut la puissance majeure du monde connu par nos lointains ancêtres. Et puis le désastre, étendu sur des dizaines d’années au moins. Le recrutement massif de mercenaires « barbares » pour tenir lieu de fières Légions autochtones, des défaites et massacres, le sac de Rome à trois reprises, et puis la fin. Ce que l’historien britannique Edward Gibbon décrivit dans son célébrissime essai L’Histoire de la décadence et (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er juillet 2011
Informations importantes sur Fukushima
Par Michèle Rivasi
mercredi 29 juin 2011
Des fuites de tritium radioactif dans 48 centrales aux États-Unis
Par Agnès Rousseaux
Les trois quarts des centrales nucléaires aux États-Unis sont concernées par des fuites de tritium radioactif, une forme radioactive d’hydrogène, qui se retrouve dans les eaux souterraines du fait de canalisations enterrées et rouillées. C’est ce que dévoile une enquête d’Associated Press.
Ces fuites concernent au moins 48 des 65 centrales nucléaires existantes, selon les dossiers de la Nuclear Regulatory Commission, l’agence indépendante de contrôle, examinés dans le cadre de cette enquête. Et sur au moins 37 sites, les fuites de tritium contiennent des concentrations excédant (...)

lire la suite de l'article
samedi 25 juin 2011
par Raymond Monedi
Exit de l’énergie nucléaire
Les révoltes de Gaïa, la déesse de la Terre
En ce début de 3ème millénaire, l’humanité est à la croisée des chemins. De son choix : « Nucléaire, or not nucléaire », va dépendre son destin et il est heureux que pour cette décision capitale, Gaïala déesse de la Terre, veuille nous mettre sur la bonne voie. On peut penser en effet, que l’accélération des catastrophes naturelles qui, depuis quelques temps, secouent la planète, est un signe cosmique. Et pourquoi pas après tout ?Alors rêvons un peu et imaginons que toutes ces catastrophes qui affolent le monde, sont des signes des colères de Gaïa, notre terre nourricière. Oui, pourquoi, ne pas imaginer, (...)

lire la suite de l'article
samedi 18 juin 2011
Les salades de Fukushima
Le nuage de Fukushima a bel et bien assaisonné notre assiette d’iode 131. C’est écrit noir sur blanc dans la « note d’information N° 15 » de l’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) sur les joyeuses conséquences en France de l’accident de la centrale atomique japonaise. Le 8 juin, l’IRSN y reconnait avoir détecté, « principalement sur des salades et des épinards prélevés dans le grand quart sud-est de la France », des « valeurs significatives » d’iode 131 échappé des réacteurs en carafe de Fukushima.
Le premier légume radioactif, des feuilles d’épinard, a été repéré le 28 mars à Malvési, une (...)

lire la suite de l'article
mardi 14 juin 2011
Sommes-nous assez vivants ?
(au sujet du nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Je parlais dans l’article précédent de Benjamin Dessus, oubliant son ami Bernard Laponche, qui est pourtant si vaillant. Je le prie de m’en excuser et, sans espoir de me faire pardonner, je vous signale une tribune des deux compères, qui savent de quoi ils parlent (lire ici). Dans ce texte glaçant paru dans Politis, il est démontré la certitude statistique d’un accident nucléaire grave dans l’Union européenne. Vous lirez en détail pour quelles raisons. Limpide. Je vous mets pour le même prix une vidéo remarquable sur Fukushima. On y entend, pendant plus de 25 minutes, Yves (...)

lire la suite de l'article
mardi 14 juin 2011
Accident nucléaire : une certitude statistique
Comment mesurer le véritable risque nucléaire ? Une tribune de Benjamin Dessus, ingénieur et économiste, président de Global Chance, et Bernard Laponche, physicien nucléaire, expert en politiques de l’énergie.
Par Benjamin Dessus & Bernard Laponche
Le risque d’accident majeur dans une centrale nucléaire a été généralement considéré comme la combinaison de la gravité extrême d’un tel accident et de la très faible probabilité de son occurrence. Certes, la multiplication de zéro par l’infini pose quelques problèmes mais les promoteurs du nucléaire, mettant en avant cette très faible probabilité, affirmait qu’il (...)

lire la suite de l'article
jeudi 9 juin 2011
Et si le nucléaire était sur le déclin ?
(un article de Charlie)
Par Fabrice Nicolino
Vous allez me dire : c’est de la pub. D’un certain côté, c’est un flag’, car je vous mets ci-dessous un article que j’ai signé dans le dernier Charlie-Hebdo. Et de l’autre, ben non, car cet article ne sera plus lisible demain dans Charlie, vu que ce sera un autre numéro. Avec un nouvel article de moi ? Certes. Et du coup, c’est bien de la pub ? Eh merde, je suis coincé. L’heure est grave, car on va parler d’une foutaise colossale. C’est assez simple : le nucléaire l’a dans le cul. Qui le dit ? Une petite bande emmenée par l’un des types les plus épatants de la place, et que personne (...)

lire la suite de l'article
dimanche 5 juin 2011
Au G8, la France en "pompier pyromane" du nucléaire
Par Arnaud Bihel
Les anti-nucléaires mitraillent l’hypocrisie française. Alors que Paris insiste au G8 sur l’importance des normes de sûreté des centrales nucléaires, la France est la première à chercher à affaiblir les tests de sécurité européens. La sûreté nucléaire, c’est le premier thème de travail au menu des dirigeants du G8 réunis à Deauville jeudi 26 mai. La thématique s’est imposée à l’ordre du jour après la catastrophe de Fukushima. Nicolas Sarkozy l’a répété sur la scène internationale, il compte sur le G8, qu’il préside, pour fixer des règles mondiales plus strictes en matière de sûreté nucléaire. (...)

lire la suite de l'article
mercredi 1er juin 2011
L’Allemagne et la Suisse forever
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Vous savez quoi ? Oui, je suis sûr que vous savez quoi. La France est un pays malade. En général comme en particulier. Dans le domaine du nucléaire, la cause est entendue, hélas. Une caste d’ingénieurs d’État - en la circonstance, ceux des Mines, qui tentent aujourd’hui de nous fourguer les gaz de schistes - a imposé sans l’ombre d’un débat la forme d’énergie la plus dangereuse de tous les temps humains. Les défenseurs et thuriféraires de l’industrie nucléaire peuvent continuer leur baratin habituel. La vérité est là : cette industrie impose la terreur à l’humanité entière. Ce coup de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 5 mai 2011
"Fukushima : bien pire que Tchernobyl"
Tout le monde n’est pas de son avis, mais pour l’experte médicale en nucléaire Helen Caldicott : la catastrophe de Fukushima est pire que celle de Tchernobyl. Le médecin australien, qui étudie depuis plus de trente ans les effets des armes nucléaires, ne mâche pas ses mots : "Ce qui est arrivé au Japon est bien pire que Tchernobyl qui a contaminé 40% de l’Europe."
Dans son dernier rapport, Caldicott revient sur Tchernobyl et indique que près d’un million de personnes sont mortes suite à cette catastrophe nucléaire et dénonce le silence des autorités sur le sujet. Mais pour elle, la situation dans (...)

lire la suite de l'article
vendredi 29 avril 2011
Pourquoi le gouvernement fait le choix d’une électricité chère et dangereuse
Par Corinne Lepage, Euro-députée
Vous avez voulu de l’électricité bon marché et sans risque. Vous aurez de l’électricité chère et dangereuse. Le mythe d’une électricité bon marché et sûre s’effondre. La faute en incombe soi-disant aux énergies renouvelables et aux investissements dans la sûreté. EDF et le lobby nucléaire, à commencer par le gouvernement qui en est partie intégrante, nous prennent pour des imbéciles. Tout d’abord, le prix de l’électricité va monter de 30 %. Pourquoi ? Tout simplement parce que même si les centrales sont amorties, le coût réel du nucléaire commence à apparaître au moment où EDF (...)

lire la suite de l'article
vendredi 22 avril 2011
C’est foutu... shima
Par Olivier Cabanel
Entre la démission du directeur de Tepco, et les promesses que d’ici 6 ou 9 mois, la centrale de Futushima ne rejettera plus de pollution dans l’eau ou l’atmosphère, en passant par les interrogations de nombreux états, ils sont nombreux à vouloir enfin tourner la page du nucléaire. Alors que des mesures record de radioactivité ont été mesurées le 17 avril, Il nous faudra donc attendre 9 mois pour connaitre la nature du bébé. Lorsque l’on voit l’amas de poutrelles, de ferrailles qui jonchent l’emplacement de ce qu’a été la centrale, (vidéo) et lorsque l’on sait le niveau élevé de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 21 avril 2011
Le risque infini existe : danger partout, liberté nulle part...
Le peuple japonais subit actuellement des drames en séries. Nous lui adressons nos condoléances pour toutes ses victimes et nos encouragements pour affronter ces terribles épreuves. Nous pensons aussi aux centaines de milliers de personnes habitant dans un rayon de 30 km autour de la centrale de Fukushima qui sont confinées ou déplacées à cause de la contamination radioactive.
Les accidents consécutifs au tremblement de terre accompagné du tsunami montrent une fois de plus les limites de la sûreté des installations nucléaires. Cette sûreté est l’aboutissement d’une longue chaîne de précautions (...)

lire la suite de l'article
mercredi 13 avril 2011
Strasbourg vote la fermeture de Fessenheim
Ci-joint la motion qui vient d’être votée à la quasi-unanimité par le conseil municipal de Strasbourg, présentée par les élus écolos. Ont voté pour : EELV, tous les socialistes, les élus UMP présents (y compris l’ancien président de la Communauté Urbaine), abstention : 1 élu "gauche moderne". Cette même motion va être présentée au conseil de la Communauté Urbaine de Strasbourg ce vendredi. (Alain JUND)
Il y a 40 ans, le gouvernement Français décidait de développer massivement le nucléaire civil. Depuis lors, l’industrie du nucléaire a prospéré en ne prenant pas suffisamment en compte la question du (...)

lire la suite de l'article
lundi 11 avril 2011
par Sylvie Simon
Le nucléaire en Belgique
Par Sylvie Simon
Actuellement, les médias se consacrent au nucléaire japonais, mais cette technologie menace toute la terre. Le 4 avril 2011, le journal en ligne La libre.be (La Libre Belgique) titrait : Une catastrophe nucléaire est aussi probable en Belgique. Le journal citait Alain de Halleux, diplômé en Sciences chimiques, spécialiste du nucléaire, qui dénonce la vétusté des réacteurs nucléaires belges qui ont 40 ans d’âge, et devraient être fermés.
Ainsi, les réacteurs « Doel 1 » qui est dangereux car il n’y a aucune fondation en béton solide, et « Tihange 1 » dont le couvercle de la cuve est (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 avril 2011
Un nuage de mensonges
Ouf ! Fukushima ne passera pas par nos assiettes. La Commission européenne l’a promis : tous les aliments importés du Japon seront désormais passés au compteur Geiger. Sauf qu’à y regarder de plus près on va quand même se régaler de produits japonais radioactifs.
La règle, en temps normal, c’est zéro contamination dans l’assiette. Toute salade qui crépite est jetée à la poubelle. Mais, en cas de catastrophe nucléaire, des dérogations sont prévues ! Durant l’année qui suit l’accident, on peut nous faire avaler des aliments radioactifs à condition de ne pas dépasser un certain seuil. Du plutonium jusqu’à 1 (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 avril 2011
Pour un Tribunal Russel contre les crimes du nucléaire civil
Pour sortir de l’omerta sur le nucléaire , alors que les victimes de la thyroïde se sont vues parquées à distance du tribunal, ne pouvant honorer leur convocation...
Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil en 2012 !
En 1966, le Tribunal Russell-Sartre jugea les crimes de guerre contre l’humanité notamment commis par les États-Unis au Viêt-Nam. On y condamna aussi le nucléaire militaire. En 2012, un nouveau Tribunal d’opinion doit juger les crimes du nucléaire civil.
Les Tchernobyl et les Fukushima passent mais le nucléaire ne trépasse pas. Le gouvernement japonais lui-même (...)

lire la suite de l'article
mercredi 30 mars 2011
Pourquoi cette indolence française ?
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Il y a de quoi avoir honte, et se cacher. À Rome, capitale d’un pays qui se passe de nucléaire, où règne l’archibouffon Berlusconi, 300 000 personnes contre l’industrie de l’atome (ici, en italien). Il est vrai que l’Italie que j’aime peut réunir 100 000 personnes dans les rues à l’occasion d’un « simple » anniversaire de Tchernobyl, quand nous préférons, nous les donneurs de leçons, oublier la date, et passer plus vite aux choses sérieuses, comme les élections cantonales. En Allemagne, idem (ici) : des centaines de milliers de révoltés ont parcouru les rues du pays, et au passage infligé (...)

lire la suite de l'article
mardi 22 mars 2011
par Sylvie Simon
Le nucléaire et les mensonges
Par Sylvie Simon
Il est difficile de parler du « nucléaire » sans parler des nombreux mensonges qui l’entourent. Actuellement, les Japonais estiment que leurs instances officielles leur mentent, c’est certain, mais c’est une habitude dans ce domaine, quel que soit le pays concerné. Le 8 décembre 1953, le président Dwight D. Eisenhower proposa à l’Assemblée générale des Nations Unies la création d’une agence internationale chargée de contrôler l’utilisation des matières nucléaires. Approuvé le 23 octobre 1956 par 81 pays, le statut de l’AIEA (Agence Internationale pour l’Énergie Atomique), lui conférait la (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 mars 2011
par Jean Dornac
Évolution régressive
Il est de coutume de dire et de penser que "l’homme" progresse et que nous vivons une époque très moderne, très évoluée sur les plans scientifiques, techniques et financiers. Mais les chantres de cette modernité, s’ils parlent "progrès", ne nous disent guère en quoi consiste ce progrès. Et si, d’aventure, ils le font, ils ne s’arrêtent qu’aux "progrès" techniques.
Lorsqu’on les écoute, l’homme domine la terre, plus que jamais. Nous serions tellement puissants, nous les humains de ce temps, que nous pouvons dormir sur nos deux oreilles. Sécurité maximale pour les citoyens par un espionnage toujours (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 mars 2011
Et les piscines de La Hague ?
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
La tragédie continue, ce samedi 19 mars 2011 au matin. Un câble électrique, branché au réacteur n°2 de Fukushima, pourrait permettre de rétablir une partie de l’électricité, de manière à relancer le système de pompage de l’eau destinée à refroidir les monstres échappés de l’enclos. On se croirait dans les Shadoks, cette série télévisée que je regardais quand j’étais gosse. Je rappelle pour les jeunes que ces personnages animés passaient un temps considérable à pomper. Si je me souviens bien, on ne savait plus très bien pourquoi. Mais on pompait. Pour détendre un peu cette sinistre atmosphère, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 20 mars 2011
par Daniel Vanhove
Au summum de l’imposture : le mensonge nucléaire
Face à un séisme sans précédent, suivi d’un tsunami dévastateur, le Japon est confronté à ses pires souvenirs et renoue bien malgré lui avec ses cauchemars nucléaires d’antan : après les explosions nucléaires de Hiroshima et Nagasaki, celles de Fukushima…
Au-delà du drame japonais dont personne ne peut imaginer les conséquences à terme, et loin de « profiter » de cette catastrophe - comme certains tentent de le dénoncer afin d’éviter le débat - qui met à mal la troisième économie de la planète et ses 125 millions d’habitants, tout citoyen responsable est amené à s’interroger sur l’ampleur de ce drame pour (...)

lire la suite de l'article
dimanche 20 mars 2011
Sarkozy, président hyper-(radio)actif
Par Napakatbra
Alors que le Japon est à deux doigts d’une catastrophe nucléaire majeure, que le monde entier retient son souffle, Nicolas Sarkozy n’a pas résisté à la tentation de vanter la technologie française... à tort !
Atomes crochus
"Si on a perdu des marchés et des appels d’offres, c’est parce qu’on est les plus chers. Et si on est les plus chers, c’est parce qu’on est les plus sûrs !" s’est vanté notre président lors d’une réunion à huis clos des dirigeants UMP à l’Élysée.
"L’EPR, je connais bien le chantier, j’y suis allé plusieurs fois. Je suis désolé de dire ça, mais on a la double (...)

lire la suite de l'article
samedi 19 mars 2011
Adresse aux fripouilles qui nous gouvernent
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Je ne peux rien dire qui soit adapté à l’impensable. Je souffre. Réellement. Presque à chaque instant, je pense à ceux de là-bas. Au Japon. Aux massacrés, aux victimes perpétuelles de ce crime perpétuel qu’est le nucléaire. Ce que je peux écrire, c’est que les choses ne seront plus jamais comme avant. Ni pour moi, ni pour quantité d’autres habitants de cette terre. Je n’oublierai jamais. Je ne pardonnerai jamais. Je maudirai jusqu’à ma dernière seconde tous ceux qui ont entraîné les hommes dans ce si grand malheur.
En tout cas, tâchons de nous souvenir ensemble que le petit peuple des (...)

lire la suite de l'article
jeudi 17 mars 2011
À 50 km des côtes boulonnaises, la centrale nucléaire de Dungeness...
Les événements japonais ont relancé le débat sur les éventuelles failles des systèmes de sécurité du parc nucléaire français. Mais à 50 km de nos côtes, au sud du Royaume-Uni, la vieille centrale de Dungeness a elle aussi de bonnes raisons de nous inquiéter, alerte la membre d’Europe écologie les Verts, Fanny Puppinck.
Propos recueillis par Virginie Énée
Le Boulonnais est-il à l’abri d’un accident nucléaire ?
Fanny Puppinck : Il y a des risques sismiques dans le Boulonnais. Il y a déjà eu des tremblements de terre dont un en 1850. Par ailleurs, un petit tsunami a touché le port de Boulogne en septembre (...)

lire la suite de l'article
vendredi 8 octobre 2010
Vieillissement du parc nucléaire, usure des salariés : une situation explosive ?
Par Vincent de Gaulejac, Salvador Juan, Danièle Linhart, Anne Salmon, Annie Thébaud Mony, sociologues
L’opinion publique devient sensible à l’idée que l’organisation du travail et les nouvelles formes de management peuvent être la cause d’un malaise profond au sein des entreprises. Cette souffrance débouche sur une violence contre soi-même (les suicides en entreprise en sont la manifestation extrême) et contre les autres (harcèlement et formes graves d’agression physique). Des mesures urgentes sont à prendre. Un autre aspect du problème est plus souvent ignoré : les logiques managériales (...)

lire la suite de l'article
vendredi 23 avril 2010
Les déchets renaissants
Par Hervé Kempf
C’est un cargo. Un cargo semblable aux milliers de cargos qui parcourent inlassablement les mers du globe. Il devait arriver à destination, à Saint-Pétersbourg, en Russie, mardi 13 avril, à moins que ce soit mercredi 14. Il s’appelle Kapitan Kuroptev. Que transporte-t-il ? De l’uranium appauvri sans utilité. Normalement, sa cargaison sera débarquée puis expédiée en Sibérie, à Tomsk. Elle y sera entreposée à l’air libre, dégageant, pour des milliers d’années, sa faible radioactivité. Et d’où vient-il, cet uranium appauvri ? De France. Un pays merveilleux illuminé par l’énergie nucléaire, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 12 mars 2010
Un Tchernobyl made in France ?
Par Fabrice Nicolino
Probablement savez-vous que le réseau Sortir du nucléaire, qui regroupe des centaines d’associations, fait des siennes en révélant l’existence de documents internes à EDF (ici). J’ai regardé, sans être le moins du monde capable de comprendre ce que je lisais. On y parle « éjection de grappe », « enthalpie déposée dans la pastille », « réduction de la limite droite du domaine de fonctionnement », « abandon du combustible HTP au profit de l’AFA3G ». Vous me suivez, j’espère.
Je l’espère d’autant plus que je suis définitivement perdu. D’après le réseau, ces documents démontreraient que le (...)

lire la suite de l'article
vendredi 8 janvier 2010
Trois mots à un imbécile authentique
(sur le nucléaire encore)
Par Fabrice Nicolino
Je reçois à l’instant un commentaire sur le nucléaire de quelqu’un qui semble s’appeler Mr Fischer. Qui est-il ? Je l’ignore bien. Le net permet, sous le couvert de l’anonymat, de se livrer à n’importe quelle sottise. Celle-ci est insignifiante dans la hiérarchie de ce qu’on y trouve chaque jour, mais enfin, elle existe tout de même. Avant de répondre, je vais donc laisser la place à ce Mr Fischer, qui connaît si bien le monde du nucléaire.
Commentaire de Mr Fischer (si ce nom existe) :
Mr Nicolino,
vous écrivez dans un français honorable, des approximations que vous présentez comme (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 janvier 2010
Monsieur Francis Sorin n’est pas content (1/2)
(sur le nucléaire)
Par Fabrice Nicolino
Un précédent papier (Le nucléaire change de mains (ni vu ni connu)), que j’ai consacré à la privatisation du nucléaire en France, me vaut la réponse courtoise de Mr Francis Sorin. Lequel est le directeur d’une société savante dédiée à l’industrie nucléaire, la Société Française d’Énergie Nucléaire (SFEN). Cette dernière est bien connue dans le monde finalement clos du nucléaire. Elle est ainsi présentée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche : « Créée en 1973, la Société Française d’Energie Nucléaire a joué un rôle important dans la réussite technique et économique du (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 janvier 2010
Une réponse à monsieur Francis Sorin (2/2)
(sur le nucléaire)
Ce texte est une réponse à celui qui précède, et ne se comprend guère sans sa lecture préalable.
Cher monsieur Sorin,
Il va de soi que nous sommes en désaccord radical, mais ce n’est pas une raison pour manquer de politesse. Vous avez jeté un regard sur un mien article, et vous en êtes apparemment sorti tourneboulé. Ma foi, je le comprends. Vous êtes un défenseur convaincu de l’industrie nucléaire, je suis son adversaire définitif. Vous avez bien lu : définitif. Après tout, vos amis ne mettent-ils pas en service et en mouvement des radionucléides dont la demi-durée de vie se compte en millions d’années ? (...)

lire la suite de l'article
dimanche 3 janvier 2010
Le nucléaire change de mains
(ni vu ni connu)
Par Fabrice Nicolino
Nous avons bien de la chance, savez-vous ? Aller se plaindre encore, après toutes les révolutions que la France nous offre sans rechigner ? Nous sommes des ingrats, voilà bien la triste réalité. Le dernier exemple en date vous aura peut-être échappé, preuve que, décidément, nous regardons tous le doigt du sage alors qu’il nous montre évidemment la lune. Le doigt, en cette occurrence, c’est ce contrat français raté aux Émirats Arabes Unis.
Vous vous souvenez ? C’était hier. Malgré la diplomatie activiste de notre admirable président, le président sud-coréen Lee Myung-Bak a bel et bien (...)

lire la suite de l'article
dimanche 8 novembre 2009
par Gilles Lecoq
Le "rêve" du nucléaire
Par Gilles Lecoq À l’heure d’aujourd’hui, ou l’ensemble de la Communauté Mondiale a admis l’importance de la part à accorder aux Énergies Renouvelables dans leur propre production énergétique, la France, fidèle à elle-même, et à son nombrilisme primaire, reste, droite dans ses bottes, attachée, que dis-je, pieds et poings liés, à un soi-disant « rêve », celui du TOUT NUCLÉAIRE.
Et cela ne date pas d’hier, mais nous a été imposé malgré nous, sous couvert d’une « indépendance énergétique », refrain éculé jusqu’à la trame, que l’on nous a encore servi lors d’un « fameux » débat entre Ségolène Royal et celui qui (...)

lire la suite de l'article
lundi 19 octobre 2009
Nucléaire : Ce qui devait arriver Areva...
Par Napakatbra
Le nucléaire, une énergie propre ? "Renouvelable", même selon Areva... Le top du top. Sauf qu’aujourd’hui, on découvre au détour d’un reportage d’Arte que 100 000 tonnes de déchets radioactifs ont été rejetés dans le milieu naturel. Et ça continue. On découvre aussi qu’à Cadarache, le CEA et Areva ne savent pas vraiment où passent leurs déchets et... qu’ils mentent aux autorités de sûreté nucléaire !
À force d’entendre dire que l’électricité est une énergie propre, on a failli y croire. Imaginez une planète sur laquelle ne circulent que des automobiles électriques, sans bruit et sans odeur. Un (...)

lire la suite de l'article
vendredi 13 février 2009
Le PG prône l’abandon du projet de construction d’EPR à Penly
Le gouvernement persiste dans la surenchère nucléaire pour promouvoir des intérêts industriels au détriment de l’urgence écologique et sans tenir compte de l’expérience des impasses du « tout nucléaire ».
L’annonce par Nicolas Sarkozy de la construction d’un nouvel EPR confirme le refus du gouvernement actuel de prendre en compte la gravité de la question énergétique. Ce n’est pas une décision écologiquement responsable. Elle ignore volontairement tout ce que l’on sait des problèmes irréversibles que génère le nucléaire. Ce n’est pas une décision qui sert l’intérêt général. Elle est prise pour favoriser (...)

lire la suite de l'article
samedi 7 février 2009
France 3
L’enquête sur l’uranium jette un pavé dans la mare
Le 11 février, le nouveau numéro du magazine "Pièces à conviction" sur France 3 évoquera "le scandale de la France contaminée". Pour défendre la thèse que des millions de tonnes d’uranium sont dispersées dans toute la France. Ce sujet fait polémique, le groupe Areva a fait appel au CSA car il juge que l’enquête est "contraire à la déontologie". Le groupe Areva a annoncé jeudi son intention de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel à propos de l’émission de France 3, "Pièces à conviction". Dans un communiqué, Areva, qui a eu connaissance par la presse de la teneur des reportages proposés, estime "pour (...)

lire la suite de l'article
mercredi 14 janvier 2009
Nucléaire
Rejets radioactifs : les centrales nucléaires françaises sanctionnées
Par Guillaume Lamy L’Autorité de sûreté nucléaire a récemment - et en douce - retoqué les centrales nucléaires françaises pour la défaillance de leurs laboratoires de mesures de radioactivité.
C’est en toute discrétion que, le 16 décembre dernier, l’Autorité de sûreté nucléaire, le gendarme français de l’atome, a refusé de renouveler l’agrément aux laboratoires de mesures des rejets radioactifs des dix-neuf centrales nucléaires du territoire (ainsi qu’à celle en démantèlement de Creys-Malville, dans l’Isère).
Ces laboratoires « environnement » sont chargés d’effectuer quotidiennement divers prélèvements, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 octobre 2008
Les recherches du CERN visent-elles la fabrication de bombes à antimatière ?
Nous avons demandé au professeur de physique viennois Hans Peter Anbauer quelle signification les expériences d’antimatière du CERN pouvaient avoir dans le développement de nouveaux systèmes d’armes.
Par Hans Peter Anbauer
1 - Les bombes qui utilisent pour exploser l’énergie d’annihilation dégagée lors de la rencontre entre la matière et l’antimatière ont quelques « avantages » :
a) La quantité d’antimatière nécessaire au développement d’un explosif ne représente qu’une infime fraction de la quantité d’uranium des bombes nucléaires à fission (bombes à uranium) et de deutérium/tritium des bombes nucléaires (...)

lire la suite de l'article
lundi 29 septembre 2008
La CRIIRAD boycotte le HCTISN
La CRIIRAD a refusé d’être auditionnée le 23 septembre par le HCTISN, Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire. Elle ne souhaite pas apporter sa caution à une structure pro-nucléaire qui constitue une régression en matière de pluralisme et d’information.
En attendant le remplacement du HCTISN par une structure apportant de vraies garanties, la CRIIRAD demande que la diffusion d’informations fausses ou mensongères par ce Haut comité constitue un délit et puisse être sanctionnée. Le Haut comité pour la transparence et l‘information sur la sécurité nucléaire a été créé (...)

lire la suite de l'article
mercredi 20 août 2008
L’extermination nucléaire rendue respectable par le New York Times
par James PETRAS
Le 18 juillet 2008, le New York Times a publié un article de l’historien juif israélien, le Professeur Benny Morris, recommandant une attaque israélienne nucléaire génocidaire contre l’Iran avec la possibilité de tuer 70 millions d’Iraniens – 12 fois le nombre de victimes juives de l’Holocauste nazi. « Les dirigeants de l’Iran feraient bien de repenser leur jeu et de suspendre leur programme nucléaire. S’ils ne le font pas, le mieux qu’ils puissent espérer c’est que l’attaque d’Israël contre leurs installations nucléaires avec des armes conventionnelles détruira celles-ci. Cela (...)

lire la suite de l'article
vendredi 15 août 2008
par Luc Douillard
Nucléaire : Empoisonner nos descendants.
Une commission officielle américaine pour tenter de communiquer avec l’an douze mille.
Le nucléaire civil, discipline où la France se singularise sans dévier depuis quarante ans, de gouvernement en gouvernement, ne peut cacher qu’il est irrémédiablement lié aux techniques militaires les plus anti-humanistes, et qu’il est gros de catastrophes inouïes auprès desquelles Tchernobyl ne sera qu’une aimable répétition.
Mais ces deux crimes énormes ne sont sans doute rien à côté du plus grave, car après tout, toute activité humaine produit des frottements, et il faut qu’un bricoleur inexpérimenté se tape sur les doigts pour apprendre à ne pas recommencer.
Non, le plus grave, le crime des crimes, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 juillet 2008
Armes à l’uranium et fusion froide
Résumé d’un reportage de Maurizio Torrealta diffusé sur « rainews 24 »
La fusion froide (*) a été expérimentée pour la première fois en 1989 par M. Fleischmann et S. Pons. Grâce à une campagne massive, les barons du nucléaire du monde entier ont tenté de bloquer toute recherche liée à cette expérimentation. Mis à part la question de savoir si la fusion froide a réellement l’importance que lui donnent ses promoteurs, il y a au moins une chose indéniable : il pourrait s’agir là d’une source d’énergie réaliste et économique fonctionnant de manière décentralisée et échappant ainsi à l’emprise monopolistique des (...)

lire la suite de l'article
mercredi 26 mars 2008
Sous estimation des risques liés aux rejets de l’industrie nucléaire
par Cécile Cassier
L’association pour le Contrôle de la Radioactivité de l’Ouest (ACRO), laboratoire français indépendant, s’inquiète du peu d’attention accordée au traitement de l’un des deux principaux nucléides (1) rejetés par la filière du nucléaire : le tritium (l’autre étant le Carbone 14). Alors que la France a été choisie pour accueillir le projet de réacteur expérimental ITER, dont le mode de fonctionnement devrait générer, d’importantes quantités de cette substance, l’association invite les experts à en réévaluer le degré de toxicité.
Le tritium est « l’isotope radioactif de l’hydrogène auquel il se (...)

lire la suite de l'article
samedi 1er mars 2008
Les contaminés de Huelva
Catastrophe écologique et sanitaire en Andalousie. par Sandrine Morel
Au coeur d’une des plus belles réserves naturelles d’Espagne, des décharges industrielles, véritables nids chimiques et radioactifs, auraient provoqué de très nombreux cancers.
Punta del Cebo, au sud-ouest de l’Andalousie, au coeur des marais de la région de Huelva, au confluent des rivières de l’Odiel et du Tinto. Les rayons du soleil frappent les murs blancs des villages andalous et la route qui descend de Séville vers l’océan Atlantique. Image de carte postale. Paradis écologique. A quelques kilomètres de là, Huelva, 150 000 (...)

lire la suite de l'article
vendredi 8 février 2008
L’Etat n’a pas envie de reconnaître les dégâts de santé liés aux essais nucléaires
Communiqué de presse de l’Aven du 4 février 2008
AVEN : ASSOCIATION DES VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES
187 Montée de Choulans 69005 LYON_Tel:04 78 36 93 03
Site internet : www.aven.org
Courriel:aven@aven.org
Nous apprenons que le Ministère de la Défense a formé un pourvoi en cassation auprès du Conseil d’Etat, à l’encontre de la décision rendue par la Cour Régionale des Pensions Militaires de DOUAI (NORD) en Novembre dernier, en faveur de Madame veuve NORBERCIAK.
La Cour confirmait le jugement du Tribunal des Pensions Militaires d’ARRAS (PAS-DE-CALAIS), qui reconnaissait l’imputabilité au (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 février 2008
Augmentation des cas de cancer infantile autour des centrales nucléaires
Histoire des taux de radiations auxquels les populations sont exposées
par le Pr Edmund Lengfelder, Strahlenbiologisches Institut de l’Université Ludwig-Maximilian de Munich
Une étude allemande menée entre 2003 et 2007 pour le compte de l’Office fédéral de protection radiologique (BfS) a été publiée récemment. Elle porte sur la question de savoir s’il existe une corrélation entre la fréquence des cancers chez les enfants et la proximité du lieu d’habitation de ces derniers avec une centrale nucléaire. Précisons-le d’emblée : la commission d’experts externes composée aussi bien de partisans que (...)

lire la suite de l'article
vendredi 4 janvier 2008
Face à la menace climatique, l’illusion du nucléaire
UNE BROCHURE REMARQUABLE
62 PAGES À LIRE ABSOLUMENT ! Non, le nucléaire n’est pas une solution au dérèglement climatique ! Au contraire, il constitue un frein aux politiques nécessaires tant au niveau mondial que français.
Avec ce document, les citoyens concernés, désireux de convaincre leur entourage, trouveront de nouvelles raisons de préconiser la sobriété et l’efficacité énergétique, ainsi que le développement des énergies renouvelables. Et ces arguments toucheront, nous l’espérons, des décideurs français trop souvent enclins à préférer le nucléaire, même contre l’intérêt de la planète.
Brochure (...)

lire la suite de l'article
lundi 24 décembre 2007
Record de consommation d’électricité
Malgré la nécessité d’économiser l’énergie, la France vient une nouvelle fois de battre son record de consommation d’électricité avec une puissance appelée de 88,9 GW à 19h, lundi 17 décembre et de 88,2 GW, mardi 18 décembre à 19h. Pourtant, si les températures sont fraîches, elles ne sont pas extrêmes. Alors comment expliquer une telle consommation qui contraint la France à importer de l’électricité ?
Cette situation est la conséquence directe du « tout nucléaire » imposé en France depuis trente ans : pour légitimer la construction de 58 réacteurs, EDF et l’Etat ont mis en place le plus grand parc de chauffage (...)

lire la suite de l'article
dimanche 9 décembre 2007
Une commune doublement menacée par la radioactivité
Reçu de Cardabelle
De Réseau sortir du nucléaire
HUELVA, Espagne :
Radioactivité naturelle, avec l’industrie des phosphates et du titane
Radioactivité artificielle, avec des cendres issues de l’incinération accidentelle d’une source de césium 137.
Madrid, 4 décembre 2007.
Conférence de presse organisée par Greenpeace Espagne.
Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la CRIIRAD, a participé à la conférence et présenté le résultat des contrôles radiologiques conduits en octobre 2007 sur la commune de Huelva, dans le sud de l’Espagne.
Commanditée et financée par Greenpeace Espagne, l’étude a révélé deux problèmes de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 1er novembre 2007
Vanunu risque de nouveau la prison
de Manon
par Christiane Gillmann
Mordechai Vanunu, le célèbre militant antinucléaire israélien, aura pu goûter seulement pendant deux ans et demi à la liberté, après 18 ans d’incarcération particulièrement sévère à la prison d’Ashkelon. Il est menacé d’y retourner.
C’est ce 2 juillet 2007 que les juges israéliens devant lesquels Mordechai Vanunu était poursuivi depuis un an ont rendu leur sentence : six mois de prison et, en plus, six mois avec sursis, pour s’être rendu coupable, après sa sortie de la prison d’Ashkelon, le 21 avril 2004, de parler à des étrangers, notamment à des journalistes et à des diplomates. « (...)

lire la suite de l'article
vendredi 28 septembre 2007
Maladies non diagnostiquées et guerre radiologique
par Asaf Durakovic
L’expérimentation et l’usage de la bombe atomique, puis des munitions et blindages à l’uranium appauvri, ont irradié les lieux d’expérimentation et les théâtres d’opération. Des maladies nouvelles ont atteint aussi bien les soldats de l’Alliance atlantique qui maniaient ces armes, que leurs ennemis, ou que les populations civiles. Longtemps après le retour de la paix, les radiations continuent à contaminer ceux qui y sont exposés. Bien que les gouvernements « occidentaux » aient volontairement entravé le plus longtemps possible la recherche médicale en cette matière, une abondante (...)

lire la suite de l'article
samedi 22 septembre 2007
Sarcophage de Tchernobyl
de Manon
par Skapad
Nouveau sarcophage de Tchernobyl :
questions sur Vinci et Bouygues
Vinci et Bouygues comparaissent en justice demain 18 septembre suite à un décès et de graves fautes sur un autre chantier nucléaire
Les travailleurs ukrainiens du chantier auront-ils droit à de la nourriture saine ou sera-t-elle réservée aux Français ?
Lundi 17 septembre 2007, Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé des Entreprises et du Commerce extérieur, se rend à Tchernobyl (Ukraine) à l’occasion de la signature du contrat remporté par Vinci et Bouygues pour la construction d’un second sarcophage au dessus de celui qui (...)

lire la suite de l'article
mardi 18 septembre 2007
Grand rendez-vous à Marseille contre ITER
le 10 novembre prochain
grand rassemblement à Marseille
pour dire non au projet ITER
de réacteur à fusion nucléaire
Afin d’être le plus nombreux possible, merci de vous mobiliser en informant autour de vous et en organisant des départs groupés (co-voiturage, train, vélo, marche, car, etc.).
Les départs seront annoncés à nos sympathisants locaux et des possibilités d’hébergement vous seront proposées.
Merci de me faire savoir dès à présent si vous souhaitez organiser un départ groupé de votre ville.
En attendant de vous savoir à nos côtés, je me tiens à votre disposition pour toute question d’organisation (...)

lire la suite de l'article
vendredi 3 août 2007
1977-2007... Malville, SuperPhénix : 30 ans de défaite + ITER
L’air silencieux est saturé de poussière et rien ne bouge au soleil, devant la centrale, ni dans les villages autour, trop propres, pimpants et peuplés de maisons neuves, de style lotissement. L’argent d’EDF se voit dans le paysage. La poussière vole de la cimenterie voisine, du va-et-vient des camions aux heures ouvrables et du sol desséché ce midi de juillet. Mais le plus funèbre reste cette "jachère fleurie, initiative des chasseurs et des agriculteurs", au pied de l’énorme cloche de béton, toujours effroyable dans cette verdure qu’elle écrase de sa masse.
Aux amnésiques et aux nés d’hier on (...)

lire la suite de l'article
dimanche 22 juillet 2007
Séismes et centrales nucléaires
Réseau Sortir du nucléaire
Communiqué de presse du jeudi 19 juillet 2007
EXCLUSIF : le Réseau "Sortir du nucléaire" publie sur son site web www.sortirdunucleaire.fr des documents confidentiels issus d’EDF
Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie sur son site web des documents exclusifs, dont une figure confidentielle estampillée " A ne transmettre à l’extérieur d’EDF sous aucun prétexte ". Il s’agit de données sismiques concernant toutes les centrales nucléaires françaises, données jamais publiées par EDF qui a donc des choses à cacher aux citoyens.
Le Réseau "Sortir du nucléaire" considère que chacun doit pouvoir prendre (...)

lire la suite de l'article
jeudi 28 juin 2007
La CRIIRAD contre l’État français
Communiqué CRIIRAD du 25 juin 2007
Recours devant le Conseil d’Etat suite à la nomination illégale d’un des membres de l’Autorité de Sûreté Nucléaire
L’article 10 de la loi du 13 juin 2006 exige que chacun des 5 membres de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) soit compétent en sûreté nucléaire et radioprotection. Or, tel n’est pas le cas de M. Marc SANSON nommé à ce poste par décret du Président de la République en date du 8 novembre 2006. La CRIIRAD a dénoncé l’illégalité de cette nomination et adressé, début janvier 2007, un recours en ce sens au Conseil d’État.
Le Premier ministre et le ministre de l’Économie, (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 juin 2007
Succès du Réseau Sortir du nucléaire à Brennilis
Réseau Sortir du nucléaire
Communiqué de presse
Centrale nucléaire de Brennilis (Bretagne) : Un huissier mandaté par le Réseau "Sortir du nucléaire" a signifié à EDF l’obligation d’arrêter les travaux
Une visite de la centrale aura lieu mardi 19 juin après-midi
Mercredi 6 juin 2007, saisi par le Réseau "Sortir du nucléaire", le Conseil d’État a annulé le décret du 9 février 2006 autorisant le démantèlement complet de la centrale nucléaire de Brennilis. Ce succès du mouvement antinucléaire pourrait avoir des conséquences insoupçonnées. En effet, qu’il s’agisse du dossier du démantèlement des installations nucléaires ou de celui de la (...)

lire la suite de l'article
jeudi 7 juin 2007
EPR : France Nature Environnement dépose un recours en annulation devant le Conseil d’Etat
reçu de Daniel Deriot
Communiqué de Presse du mardi 5 juin 2007
France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement, regrette que, par décret du 10 avril 2007, le Premier ministre ait autorisé la création d’un réacteur nucléaire de type EPR sur le site de Flamanville, dans la Manche.
Il convient de rappeler que cette autorisation a été donnée après un débat public puis une enquête publique tous deux intervenus alors que la décision de construire ce réacteur avait d’ores et déjà été prise. Force est de constater que le débat public et les associations qui y ont (...)

lire la suite de l'article
vendredi 25 mai 2007
Action importante à l’adresse de BNP Paribas
reçu de Daniel Deriot
La Banque BNP Paribas s’apprête à financer une première tranche de la construction d’une centrale nucléaire en Bulgarie. Les campagnes précédentes menées par des ONGs européennes ont amené la plupart des grandes banques à se désister... excepté la BNP-Paribas. Pire, celle-ci ne s’est même jamais donné la peine de répondre à aucun courrier émanant des ONGs. Faisons-leur savoir, NOMBREUX, que nous existons et que nous voulons un monde vivable et sain. En écrivant ceci, je pense entre autre à Albena, une amie Bulgare qui fait du vin bio près de la construction prévue et qui est très très en colère...
Nous (...)

lire la suite de l'article
jeudi 24 mai 2007
Grenelle de l’environnement : MM. Sarkozy et Juppé veulent empêcher le débat sur le nucléaire
Réseau Sortir du nucléaire
Dès ses premières interviews après sa prise de fonctions de Ministre de l’écologie, Alain Juppé a clairement exclu toute remise en cause des projets de l’industrie nucléaire en précisant simplement qu’il faudra “l’expliquer aux Français”. Nicolas Sarkozy a, pour sa part, clairement affirmé, lors de sa campagne électorale qu’il est pour l’EPR et la relance du nucléaire qu’il juge comme étant “l’énergie du futur”.
Cette façon de faire est inacceptable, et cela d’autant plus que le nouveau gouvernement annonce vouloir renouveler les pratiques politiques. Il apparaît clairement que ce n’est pas le cas.
Le Réseau (...)

lire la suite de l'article
lundi 7 mai 2007
par cardabelle
Greenpeace conteste la propagande d’Areva dans les journaux français.
Paris, France — Le 05/05/07 - Après « Le Monde », c’est au tour du journal « Le Parisien » de faire la propagande de l’EPR finlandais dans ses colonnes. Dans Le Monde daté du samedi 5 mai, un papier intitulé : « Areva joue sa crédibilité sur le réacteur finlandais » vante les mérites de l’industrie nucléaire française Areva. Ce matin, même ton dans le Parisien avec un article intitulé : « Pourquoi la Finlande a choisi l’EPR ».
Tout comme Jean-Michel Bezat, le journaliste du Parisien, Marc Lomazzi, a été spécialement envoyé en Finlande, miraculeusement au moment où le nucléaire, sujet très controversé, fait enfin (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 avril 2007
Nuage de Tchernobyl : Sarkozy doit s’expliquer
Réseau Sortir du nucléaire
A deux jours de la date anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986), le Réseau "Sortir du nucléaire" demande à Nicolas Sarkozy de s’expliquer sur son (in)action à propos des conséquences du passage du nuage de Tchernobyl sur la France et sur sa part de responsabilité dans le mensonge d’Etat qui a été mis en oeuvre à cette occasion et par la suite
En effet, en 1987, quelques mois à peine après la catastrophe de Tchernobyl et la contamination de la France par le nuage radioactif, M. Sarkozy était Chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques au ministère de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 avril 2007
Action internationale anniversaire Tchernobyl
reçu de Romain Chazel
■ 21ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl ■
mobilisation internationale contre l’accord OMS – AIEA (à ce jour, 30 associations partenaires)
« Autorité directrice et coordonnatrice dans le domaine de la Santé », l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) devrait jouer un rôle décisif et moteur pour assurer la protection des populations et des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants. Or, depuis 21 ans que la CRIIRAD travaille sur les questions de pollutions radioactives et de radioprotection, elle n’a pu que constater la démission de l’OMS sur l’ensemble de ces sujets. (...)

lire la suite de l'article
vendredi 20 avril 2007
Présidentielle - Appel à ne pas voter pour 5 candidats pro-EPR
reçu de sortir du nucléaire
Le Réseau Sortir du nucléaire appelle à ne pas voter pour cinq candidats favorables au réacteur nucléaire EPR. F. Bayrou et S. Royal doivent quant à eux prendre l‘engagement d’abroger le décret de construction de l’EPR et d’arrêter tous les travaux en cours.
Pour dire NON à la construction prochaine du réacteur nucléaire EPR à Flamanville en Normandie et parce qu’ils refusent la relance du nucléaire en France :
600 000 personnes ont participé à la campagne nationale STOP EPR en envoyant une carte pétition “Soleil” aux candidats à la présidentielle,
62 000 personnes ont manifesté le 17 mars 2007 à Rennes, (...)

lire la suite de l'article
vendredi 13 avril 2007
EPR : le nucléaire se moque du suffrage universel
reçu de Daniel Deriot
Après l’article envoyé par Daniel, je publie également la réaction du Réseau Sortir du Nucléaire
JD
Communiqué de Presse de la Fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement
mercredi 11 avril 2007
Le Gouvernement a publié ce matin le décret d’autorisation de création du réacteur nucléaire EPR à Flamanville.
France Nature Environnement entend dénoncer ce nouveau déni de démocratie : alors qu’un débat s’est engagé pendant la campagne présidentielle sur l’hypothèse d’un moratoire, EDF est parvenu à obtenir son autorisation quelques jours avant le scrutin, de manière à (...)

lire la suite de l'article
jeudi 12 avril 2007
Nucléaire : que s’est-il réellement passé cette nuit à la centrale de Dampierre ?
Réseau Sortir du nucléaire
Communiqués de presse du 10/04/2007
Le Réseau "Sortir du nucléaire" attire l’attention sur l’évènement qui s’est produit dans la nuit du 9 au 10 avril à la centrale nucléaire de Dampierre (Loiret). Le réacteur n°3 de la centrale de Dampierre a été arrêté en urgence et est resté toute la nuit alimenté par un générateur de secours.
Présenté par EDF comme un simple incident, largement minimisé par l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) qui délivre le message habituel de langue de bois ("Cet incident n’a pas eu de conséquence sur la sûreté nucléaire et la radioprotection"), cet évènement pose au contraire de sérieuses (...)

lire la suite de l'article
mardi 10 avril 2007
Le nucléaire n’est pas la bonne solution pour sauver le climat
Paris, France — Le 03/04/07 - L’Oxford Research Group, un organisme indépendant de réflexion sur les questions de sécurité internationale, estime que la promotion de l’énergie nucléaire comme solution au réchauffement climatique est peu judicieuse et pourrait aboutir à des conséquences extrêmement dangereuses pour la sécurité mondiale.
Source : www.greenpeace.org
http://www.its-not-too-late.com
Dans un rapport intitulé " Energie sûre ? Nucléaire civil, sécurité et réchauffement climatique ", l’Oxford Research Group affirme cependant que l’uranium nécessaire à ce processus n’est pas disponible en quantité (...)

lire la suite de l'article
samedi 7 avril 2007
La CRIIRAD dénonce les conditions d’exploitation de l’uranium par les filiales d’AREVA en Afrique
reçu de Romain Chazel
La CRIIRAD dénonce les conditions d’exploitation de l’uranium par les filiales d’AREVA en Afrique au Niger et au Gabon
AREVA, la contamination durable en France….
L’exploitation des mines d’uranium constitue une des étapes les plus polluantes du cycle du combustible nucléaire non seulement pendant l’exploitation mais également longtemps après la fermeture et le réaménagement des sites. En effet, l’extraction de l’uranium entraine la dispersion dans l’environnement de matières radioactives et la constitution de stocks de déchets à très longue durée de vie.
Les différentes études conduites par le laboratoire (...)

lire la suite de l'article
lundi 2 avril 2007
Danger nucléaire non dit
reçu de Martine
Contamination des sites CEA du Barp et de Saugnac-et-Muret : du nouveau !
Source : TCHERNOBLAYE (Association membre du Réseau "Sortir du nucléaire")
Communiqué du mardi 27 mars 2007
Nucléaire "hors la loi" en Gironde : l’autre affaire Contamination des sites CEA du Barp et de Saugnac-et-Muret : du nouveau !
De même que le Parquet de Bordeaux couvre depuis 3 ans les graves infractions de la centrale nucléaire du Blayais, la Préfecture de la Gironde empêche depuis 2 ans la mise en oeuvre d’une expertise indépendante pour faire la vérité sur les contaminations des sites du CEA du Barp (Gironde) et de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 28 mars 2007
Qui connait MORONVILLIERS, à 20 km de Reims (Champagne-Ardenne) ?
reçu de Romain Chazel
Qui sait ce que cache ce nom ?
Ce vendredi 23 mars en soirée, le village de Pontfaverger accueillait une réunion publique destinée à libérer la parole sur le très discret "polygone d’expérimentation" de Moronvilliers, situé à un jet d’explosif
Première surprise : cette réunion d’information a été mise sur pied par un simple citoyen, enfant du cru Damien GIRARD- dont il faut ici saluer la ténacité et le courage.
C’est de manière fort pudique que le quadragénaire expliqua son désir de savoir, à la suite du décès de son beau-père, ayant travaillé plus de 20 ans sur le site du CEA, puis le décès de son (...)

lire la suite de l'article
samedi 17 mars 2007
MOBILISATION HISTORIQUE CONTRE LE NUCLEAIRE
reçu du Réseau "Sortir du nucléaire"
Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 765 associations Contact presse : 06 64 100 333 ou 04 78 28 29 22 www.sortirdunucleaire.org
Communiqué de presse du samedi 17 mars 2007
Mobilisation historique contre le nucléaire : 62 000 manifestants à travers toute la France
Avec 40 000 manifestants à Rennes, 8 000 à Lyon, 5 000 à Toulouse, 5 000 à Strasbourg et 4 000 à Lille, ce sont au total 62 000 personnes qui ont manifesté ce samedi 17 mars à travers toute la France contre le réacteur EPR et pour des alternatives au nucléaire.
Un succès incontestable digne des plus grands rassemblements des années (...)

lire la suite de l'article
vendredi 16 mars 2007
ECLAIRES UN JOUR, IRRADIES TOUJOURS
reçu de Gwel@n
Communiqué du 14 mars 2007 LES ALTERNATIFS www.alternatifs.org
5 manifestations organisées le samedi 17 mars par le Réseau Sortir du Nucléaire.
pour l’abandon du réacteur nucléaire EPR
contre la relance du nucléaire en France
Rennes ­ Place de la Gare Lille ­ Place de la République Strasbourg ­ Place de la Bourse Lyon ­ Place Bellecour Toulouse ­ Prairie des Filtres
UN CHOIX ECOLOGIQUEMENT INACCEPTABLE
Pour enrayer le réchauffement climatique qui constitue la plus grave menace qui pèse sur la planète, certains proposent la relance du nucléaire qui serait une alternative au pétrole et garantirait (...)

lire la suite de l'article
dimanche 4 mars 2007
Nucléaire : lettre ouverte aux candidats
Reçu de Maritza
FRANCE, élection présidentielle LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et du PC Jupiter
Mesdames, Messieurs les candidats,
Vous qui souhaitez occuper l’Elysée, n’oubliez pas le bunker enfoui sous ce Palais. C’est dans ce Poste de Commandement baptisé Jupiter, que vous devrez, sauf lors d’un déplacement, vous abriter en cas de crise grave et peut-être ordonner que nos missiles atomiques foudroient à des milliers de kilomètres la population d’un Etat devenu ennemi. Alors vous entrerez dans l’histoire comme son plus grand meurtrier. Serait-ce exagéré ? Hélas, non.
« (...)

lire la suite de l'article
samedi 24 février 2007
EPR : le réacteur le plus dangereux du monde
Reçu de Daniel Deriot
PRÉSIDENTIELLES ET NUCLÉAIRE : Le dossier lié au nucléaire et plus spécifiquement aux centrales nucléaires continue de diviser la gauche. En Bourgogne, ce sujet est l’objet de dissensions au Conseil Régional au sein même de la majorité, élus socialistes et verts sont divisés à propos du Pôle Nucléaire bourguignon. En ALSACE, le maire socialiste de MULHOUSE, Jean Marie BOCKEL "aurait pris une colère contre la candidate Mme ROYAL après lecture d’un courrier adressée à une association anti-nucléaire du secteur à propos de la fermeture de la centrale nucléaire de FESSENHEIM"... Enfin, dernièrement, à l’issue (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 février 2007
Ségolène Royal et la construction de l’EPR !
Reçu de Daniel Deriot
Alors que le Parti Socialiste s’est déclaré contre la construction du réacteur nucléaire EPR, le décrivant comme un « projet inutile et dangereux », notamment devant le Parlement en 2004, et à plusieurs reprises depuis lors par l’entremise de son porte parole Julien Dray, nous apprenons que le parti Socialiste aurait brutalement changé d’avis.
En effet, selon une déclaration d’Arnaud Montebourg faite ces tous derniers jours sur Europe 1, « les socialistes maintiendraient probablement le projet de réacteur nucléaire EPR » en cas de victoire à la présidentielle. Le Réseau « Sortir du nucléaire » émet de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 1er février 2007
Désinformation nucléaire
Reçu de Maritza
Le nucléaire est marginal et déclinant Il n’y a pas de "grand retour" du nucléaire
En réponse à un article de Paul Burel paru dans Ouest-France du 10/01/07, Alain Rivat et Stéphane Lhomme, porte-paroles du réseau "Sortir du nucléaire", ont envoyé au journal ce "droit de réponse citoyen", que nous publions ici car il vaut pour l’ensemble des journaux et des medias français ayant relayé la désinformation du lobby nucléaire... Et de la Commission européenne.
Comme un certain nombre de ses collègues journalistes, M. Burel a pris pour argent comptant les effets d’annonce des industriels du nucléaire, relayés (...)

lire la suite de l'article
lundi 30 octobre 2006
par Jean-Marie Muller
Éthique et dissuasion nucléaire : Intervention de Jean-Marie Muller
COLLOQUE ORGANISÉ PAR PAX CHRISTI,
JUSTICE ET PAIX ET LE CENTRE DE RECHERCHE DE LA PAIX
ÉTHIQUE ET DISSASION NUCLÉAIRE
21 octobre 2006
Institut Catholique de Paris
INTERVENTION DE JEAN-MARIE MULLER
Je remercie mes amis de Pax Christi d’avoir pris le risque de m’inviter...
Je dois dire qu’au moment de prendre la parole devant vous je me demande si je n’ai pas pris moi-même un risque en acceptant votre invitation...
Comment l’ami de la non-violence que je suis qui est invité à s’exprimer sur l’éthique de la dissuasion nucléaire pourrait-il vous surprendre, vous étonner, voire vous intéresser ?.... À (...)

lire la suite de l'article
dimanche 22 octobre 2006
Nucléaire et santé & Action de Genève
Rappel historique :
La dernière publication de l’OMS mettant en garde contre le choix du développement de l’industrie atomique fut publiée par de brillants experts réunis à Genève en 1956. J.M. Muller, Prix Nobel, figurait parmi eux.
Reçu de Jean-Marie
"Le patrimoine génétique est le bien le plus précieux de l’être humain. Il détermine la vie de notre descendance, le développement sain et harmonieux des générations futures. En tant qu’experts, nous affirmons que la santé des générations futures est menacée par le développement croissant de l’industrie atomique et des sources de rayonnements. ... Nous (...)

lire la suite de l'article
vendredi 6 octobre 2006
Tchernobyl : les recherches qui dérangent
La Criirad lance un appel international pour qu’une contre-expertise du bilan officiel de la catastrophe de Tchernobyl soit réalisée. Car les chiffres offciels du bilan de la catastrophe restent sujets à caution.
Reçu de Romain Chazel
La Criirad, organisme indépendant de recherche sur la radioactivité, a décidé de lancer un appel international pour qu’une contre-expertise du bilan officiel de la catastrophe de Tchernobyl soit réalisée. Cet appel, sous forme de pétition, sera adressé à Kofi-Annan, secrétaire général des Nations-unies.
Si la Criirad - grâce à laquelle nous avons su que le nuage ne (...)

lire la suite de l'article
lundi 28 août 2006
Contre « la guerre préventive » à l’arme nucléaire...
... arrêtons le missile M-51 !
C’est désormais officiel :
la France fabrique un super-missile, le M51, qui sera équipé de mini-têtes nucléaires d’attaque : après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, elle rompt avec la traditionnelle doctrine de la dissuasion pour adopter LA GUERRE PREVENTIVE A L’ARME NUCLEAIRE. Le lieu du crime ?
Le Centre d’Essais des Landes, près de Biscarosse, à 50 km de Bordeaux, où sera testé cette année le missile M51. Avec une portée de 10 000 km et une précision jamais égalée, il menacera la planète entière de ses mini-têtes nucléaires d’attaque : en faisant un peu moins (...)

lire la suite de l'article
jeudi 24 août 2006
Action en justice contre l’EPR
Le Réseau " Sortir du nucléaire " et le Crilan attaquent en justice le permis de construire de l’EPR
Réseau " Sortir du nucléaire "
Fédération de 756 associations
&
C.R.I.L.A.N.
Association loi 1901 du département de la Manche
Communiqué de presse
Par requête qui sera déposée au Tribunal administratif de Caen le mardi 22 août 2006, le CRILAN et le Réseau Sortir du Nucléaire vont déférer le permis de construire délivré à EDF par le préfet de Manche le 4 août relatif aux travaux préparatoires de l’EPR, à Flamanville (Manche). Les associations contestent les conditions d’implantation du nouveau réacteur (...)

lire la suite de l'article
samedi 5 août 2006
Suède : Au bord de l’accident majeur nucléaire
Il y a une semaine, on est passé très près de la catastrophe nucléaire dans le réacteur de la centrale de Forsmark I en Suède. Suite à un court-circuit plusieurs systèmes de sécurité ont été défaillants. Un expert dans la construction de ce type de réacteur affirme que le hasard a évité la fusion du cœur.
L’Europe est vraisemblablement passée à deux doigts d’un nouveau Tchernobyl. Le réacteur numéro 1 de la centrale suédoise de Forsmark, située au nord de Stockholm, est devenu pratiquement incontrôlable à la suite d’un court-circuit suivi d’une perte de réseau électrique. Dans le même temps, plusieurs (...)

lire la suite de l'article
mardi 1er août 2006
Impact radiologique des anciennes mines d’uranium de COGEMA-AREVA en Limousin
Beaucoup de gens en Limousin croient que les problèmes liés à l’impact radiologique de plus de 50 ans d’exploitation de l’uranium par le CEA, puis la COGEMA, appartiennent au passé. Il n’en est rien. L’exploitation minière est terminée mais les pollutions radioactives et les déchets persistent.
LA CRIIRAD INVITE LES ASSOCIATIONS ET LES ELUS LOCAUX A DEMANDER PLUS DE GARANTIES _
La CRIIRAD travaille depuis 1990 sur la question de l’exploitation minière en Limousin et des pollutions et déchets radioactifs qui en sont issus. Depuis lors, elle est intervenue régulièrement pour obtenir la (...)

lire la suite de l'article
mercredi 28 juin 2006
Communiqué CRIIRAD - Appel aux ONG françaises
La CRIIRAD apporte son soutien au président de l’ONG Nigérienne AGHIRIN’MAN qui fait l’objet de pressions de son employeur la SOMA ?R
Un article paru dans le journal « Aïr actualités » du 15 mai au 15 juin 2006 met en cause les conditions d’exploitation de l’uranium, au Niger, par les sociétés SOMAÏR et COMINAK, filiales de COGEMA-AREVA NC.
Cet article pose les problèmes de l’accès aux soins et à l’école, des conditions d’entreposage des résidus radioactifs à l’air libre, de la gestion des déchets et ferrailles, de la pollution des eaux souterraines et des risques liés à la radioactivité. Cet article (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 juin 2006
TCHERNOBYL MON AMOUR
TCHERNOBYL, VINGT ANS DÉJÀ ! Selon Le Monde (25 et 26 avril), la catastrophe aurait coûté 500 milliards de dollars, causé la mort de 16 000 personnes et provoqué entre 30 000 et 60 000 cancers dans le monde. Notre confrère rappelle la déclaration d’un membre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui osait dire le 28 août 1986 : « Même s’il y avait un accident de ce type tous les ans, je considérerais le nucléaire comme une source d’énergie intéressante. » Surtout pour apprendre le calcul aux enfants ! Deux jours après les rappels et célébrations diverses et variées, l’explosion de Tchernobyl (...)

lire la suite de l'article
mardi 20 juin 2006
Les alternatives à l’EPR
Les alternatives au réacteur nucléaire EPR : 2 fois plus d’électricité, 15 fois plus d’emplois.
Découvrez l’étude “Un courant alternatif pour le Grand Ouest ?.
L’année 2006 est une période importante de choix pour la France en matière de politique énergétique. La construction d’un prototype de réacteur nucléaire "EPR" à Flamanville, en Normandie a été décidée, et devrait débuter en 2007.
La France, avec 58 réacteurs nucléaires en service, est largement suréquipée. Le réacteur de type EPR, qui n’apporte aucune amélioration notable quant au risque d’accident ou à la gestion des déchets nucléaires, est pourtant (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 juin 2006
Communiqué CRIIRAD
Aréva veut déverser les sédiments contaminés dans l’ancienne mine d’uranium de Bellezane.
Déchets radioactifs
Mise en garde de la CRIIRAD
Curage du lac de Saint-Pardoux, en Haute-Vienne
Les sédiments de plusieurs plans d’eau situés en Haute Vienne, au nord de Limoges, sont contaminés par les mines d’uranium implantées en amont et exploitées dans le passé par la Cogéma (devenue aujourd’hui Aréva NC).
La CRIIRAD travaille depuis 1990 sur la question de l’exploitation minière en Limousin et des pollutions et déchets radioactifs qu’elle a générés. Depuis lors, elle est intervenue régulièrement pour (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 juin 2006
La CRIIRAD fête ses 20 ans !
Samedi 10 juin au Théâtre Le Rhône (Bourg-lès-Valence)
De 11h à 21 h : ateliers scientifiques, animations, stands, musique, restauration bio...
Débats et table ronde animée par Ruth Stégassy (France culture)
à 20h30 : concert exceptionnel avec les groupes 90 C et Chanson Plus bifluorée
Reçu de Romain Chazel
Naissance de la CRIIRAD : quelques rappels 26 avril 1986 : le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose. Avril - mai 1986 : la désinformation officielle
En France, les services officiels (SCPRI) affirment qu’il n’y a pas de réel danger à plus de 10 km de la centrale et (...)

lire la suite de l'article
mercredi 7 juin 2006
Insécurité nucléaire : la preuve est faite !
Suite au vol d’un pagojet ce matin dans la zone aérienne interdite de la centrale de Flamanville, les porte-paroles de Greenpeace France et Greenpeace International sont convoqués demain matin à 8h30 à la Gendarmerie de Cherbourg. Ils se rendront à cette convocation pour rendre-compte des insuffisances patentes de la sécurité de cette centrale nucléaire.
Reçu de Cardabelle
Paris, France - 01/06/2006
Un pagojet (aile volante motorisée) de Greenpeace a réussi à survoler ce matin la centrale nucléaire de Flamanville, franchissant sans aucune difficulté la zone interdite aérienne. Le pilote s’est (...)

lire la suite de l'article
samedi 8 avril 2006
Loi sur les Déchets Nucléaires : Le gouvernement enterre le débat
Communiqué France Nature Environnement
Le 6 avril 2006 débutera à l’Assemblée Nationale la discussion du projet de loi relatif à la gestion des matières et des déchets radioactifs. Présenté en conseil des ministres le 22 mars 2006, ce texte fondamental sera débattu en urgence, moins d’une semaine après avoir été inscrit à l’ordre du jour des séances de l’Assemblée nationale début avril.
Nos parlementaires enchaînent ainsi le vote de lois fondamentales pour l’avenir de notre pays à un rythme effréné (OGM, Transparence et sécurité nucléaire, déchets radioactifs, parcs nationaux, eau...). Comment assurer (...)

lire la suite de l'article
vendredi 7 avril 2006
CRIIRAD : TCHERNOBYL, 20 ans après, les services officiels français persistent...
Réaction de la CRIIRAD suite à la publication de l’avis du Conseil scientifique de l’IRSN
Reçu de Romain Chazel
Jeudi 2 avril 2006
TCHERNOBYL : 20 ans après, les services officiels français persistent dans la censure et la désinformation.
La CRIIRAD - Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité - est une association à but non lucratif qui s’est créée en mai 1986, au lendemain de Tchernobyl et s’est dotée d’un laboratoire spécialisé dans les analyses de radioactivité afin d’apporter aux populations une information alternative à celle des exploitants du nucléaire et (...)

lire la suite de l'article
jeudi 26 janvier 2006
Impact des essais nucléaires en Polynésie française
Reçu de Romain Chazel
COMMUNIQUE CRIIRAD
Mercredi 25 janvier 2006
Mission préliminaire CRIIRAD d’octobre 2005 en Polynésie
L’Assemblée de Polynésie Française a mis en place une Commission d’Enquête sur les conséquences des essais nucléaires aériens entre 1966 et 1974. Pendant cette période en effet, 41 essais nucléaires aériens ont été effectués sur les sites d’essai de Moruroa et Fangataufa.
1. Objectif de la mission CRIIRAD
La Commission d’enquête a demandé au laboratoire de la CRIIRAD d’effectuer des contrôles radiamétriques (mesure du rayonnement gamma) et des prélèvements d’échantillons à (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 décembre 2005
Communiqué CRIIRAD : TCHERNOBYL Plainte contre X
Reçu de Romain Chazel
CRIIRAD
471 avenue Victor HUGO
26000 VALENCE Renseignements
Roland Desbordes 04 75 05 32 59
CRIIRAD 04 75 41 82 50
jeudi 15 décembre 2005
Les conclusions de l’expertise confirment les accusations portées par la CRIIRAD
Le 1er mars 2001, une plainte contre X était déposée par la CRIIRAD, l’AFMT et 200 plaignants individuels présentant une pathologie de la thyroïde susceptible d’être imputée à leur exposition aux retombées radioactives de Tchernobyl. La plainte est instruite par Mme Marie-Odile Bertella-Geffroy qui a confié aux professeurs Genty et Mouthon une mission (...)

lire la suite de l'article
dimanche 27 novembre 2005
Laboratoire CRIIRAD & Bandazhevsky : Le travail scientifique a débuté.
Du 4 au 8 novembre 2005, j’ai rendu visite à Minsk au Professeur Youri Bandazhevsky et au Docteur Galina Bandazhevskaya. Cette première visite scientifique a été très fructueuse sur le plan professionnel.
Reçu de Romain Chazel
La CRIIRAD, le Professeur Youri Bandazhevsky et le Docteur Galina Bandazhevskaya établissent aujourd’hui les bases d’un laboratoire de recherche bio-médicale au Bélarus dans le but de permettre la continuation des travaux sur les effets des incorporations chroniques de radioéléments. Cette visite du mois de novembre avait pour objectif de définir plus précisément les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 novembre 2005
Nucléaire et malades de la Thyroïde
Au moment où le gouvernement, soit volontairement, soit sous la pression du groupe Areva, veut imposer à la France les nouvelles centrales EPR, où ce même gouvernement fait une campagne ubuesque sur la merveille que serait l’ITER, il n’est pas inutile de constater ce que produit "la merveille" qu’est le nucléaire une fois qu’il échappe à "la surveillance" humaine.
Il est nécessaire aussi, indispensable même, de rappeler que "le risque zéro" est un fantasme qu’Areva et ses complices ont tout avantage à propager en sous-entendant que Tchernobyl étant en ex-URSS, l’accident était logique mais que cela (...)

lire la suite de l'article
vendredi 14 octobre 2005
La Cogéma relaxée par le Tribunal correctionnel de Limoges
Pollution radioactive en Haute-Vienne
La CRIIRAD se déclare déçue... mais pas étonnée
Reçu de Romain Chazel
(un communiqué complémentaire sera publié dès lors que les attendus du jugement seront disponibles)
Déçue
car le renvoi de la Cogéma devant le Tribunal correctionnel avait constitué un acte sans précédent laissant espérer une modification en profondeur du rapport de force établi jusqu’alors au profit de l’exploitant nucléaire. La décision de renvoi était en outre assise sur deux textes sans concession et particulièrement explicites, l’ordonnance de renvoi du Juge d’instruction et l’arrêt de la (...)

lire la suite de l'article
mercredi 21 septembre 2005
par Romain Chazel
Mise en place du laboratoire de recherche CRIIRAD & BANDAJEVSKY
Compte rendu au 20/09/05 - Paiement de l’amende
Du mardi 30 août 2005 au vendredi 2 septembre, un représentant de la CRIIRAD s’est rendu au Bélarus afin de régler la question de l’amende de 13 800 euros dont le Professeur BANDAJEVSKY devait s’acquitter auprès de la Cour Suprême du Bélarus, sous peine d’être privé de sortie du territoire et de voir ses futurs revenus et ceux de son épouse saisis en partie par les autorités (du fait de la durée de sa détention et des saisies de 1999, il n’a en effet aucune réserve financière).
La CRIIRAD a procédé au versement de la somme dans les délais, dès le 2 septembre (...)

lire la suite de l'article