Surveillance des citoyens


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 12 janvier 2011

GSM : Un système d’écoute illégal à moins de 50 euros

Par Napakatbra
Le 28 décembre 2010, deux chercheurs bien inspirés, l’un allemand, l’autre belge, ont démontré que quatre téléphones mobiles ordinaires couplés à un ordinateur portable et quelques logiciels open source suffisaient pour sniffer le réseau GSM... Intercepter les communications et pirater (...)

vendredi 16 juillet 2010

Comment votre iPhone vous espionne...

Par Napakatbra
Au mieux, Apple éprouve les pires difficultés à sécuriser ses logiciels. Au pire, la firme laisse volontairement trainer des failles de sécurité. Dans un cas comme dans l’autre, les fondus de l’iPhone ont du souci à se faire... Le ver est dans la pomme.
Pour pirater de façon (...)

mardi 13 juillet 2010

Big Bruxelles vous regarde

Par Tom Heremans
L’Union européenne se veut à l’avant-garde en ce qui concerne la surveillance de nos faits et gestes au nom de la sécurité. Pour certains, les nouvelles technologies nous protègent. Pour d’autres, comme le juriste Raf Jespers, elles violent le droit fondamental à la vie privée.
"Le (...)

mardi 11 mai 2010

La vidéosurveillance coûte cher pour un résultat très limité

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, la vidéosurveillance est devenue le principal instrument de lutte contre l’insécurité. Les évaluations scientifiques démontrent pourtant que, dans les espaces publics, son impact, tant préventif que répressif, est très limité. Il devient même dérisoire si on (...)

jeudi 4 mars 2010

États-Unis : le fichage ADN généralisé s’installe...

Par Napakatbra
Bon nombre d’États américains prélèvent, analysent et stockent ad vitam aeternam l’ADN de leurs nouveau-nés, sans même en informer les parents. Bienvenue à Gattaca, USA.
Imaginez qu’un mois après la naissance de votre enfant, son pédiatre vous appelle pour vous annoncer qu’il est porteur (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Nouvelle convocation José Bové au tribunal d’instance

samedi 8 décembre 2007

Reçu du "Collectif des faucheurs Volontaires Rhône-Loire"

José se retrouve à nouveau devant la JAP lundi 10 décembre au matin, il faut à nouveau tous être présents pour soutenir la fin de toutes les condamnations contre les militants anti-OGM.

RAPPEL :

Lundi 12 novembre, José Bové est ressorti libre du bureau de la juge d’application des peines du tribunal de Millau. La magistrate et le porte-parole des Faucheurs volontaires ont discuté de la façon dont celui-ci pourrait accomplir la peine que lui a infligée la cour d’appel de Toulouse le 15 novembre 2005 : quatre mois de prison ferme, en tant que récidiviste, pour avoir participé au fauchage d’un champ de maïs transgénique le 25 juillet 2004 à Menville (Haute-Garonne).

En droit, la juge pouvait placer M. Bové sous bracelet électronique, mesure que le leader paysan avait par avance rejetée. Ce refus aurait pu justifier sa mise en détention immédiate. Selon son avocat, Me François Roux, José Bové a indiqué qu’il acceptait un aménagement de sa peine, qui pourrait prendre la forme de "jours amendes". La juge l’a convoqué le 10 décembre, pour un débat contradictoire avec le procureur.

cactus pubis

samedi 24 novembre 2007

Au poil !

Un cactus sur lequel poussent des poils pubiens ?

Voilà qui ne manque pas de piquant. Cette œuvre conçue par Laura Cinti est l’une des pièces phares du Festival international des sciences d’Edimbourg, en Ecosse. Pour réaliser The Cactus Project, l’artiste “transgénique” dit avoir introduit du matériel génétique humain dans le génome d’une cactée.

En 2000, l’artiste brésilien Eduardo Kac avait déjà exposé un lapin transgénique vert fluorescent, doté d’un gène de méduse. Si le directeur du Scottish Arts Council – l’ancien évêque d’Edimbourg – a quelques réserves en ce qui concerne la manipulation d’animaux, l’œuvre de Laura Cinti ne lui pose pas de problème éthique. “Faire pousser des poils pubiens sur un cactus ne fait de mal à personne”, estime-t-il.

courrierinternational