Vers une renaissance de la deuxième gauche...

vendredi 31 août 2007
popularité : 3%

À l’heure, ou certains socialistes étaient rassemblés sur une pelouse du stade municipal du village bressan de Frangy en Bresse pour écouter ceux qui se nomment "la jeune garde", d’autres "phosphoraient" à l’invitation "des gracques" au Théatre de la Villette à PARIS pour leur première université d’été.

La défaite de la candidate socialiste ne cessera dans les jours qui viennent d’étre à nouveau passée au peigne fin lors des universités d’été du P.S mais aussi d’autres composantes de l’ex-gauche plurielle et bien sûr de bien d’autres chapelles de la mouvance de gauche.

Du côté de Paris, c’était donc ce dimanche une composante de l’ex"deuxiéme gauche" qui a passé au crible les dernières élections présidentielles et législatives. Sans concessions, certains d’entre-eux, une majorité de hauts fonctionnaires engagés ou non avaient pris leur distance avec la candidate socialiste... Certains semblaient pencher pour François Bayrou, ce qui en partie explique l’excellent score du député du Béarn dont le mouvement appelé modem semble revenu à l’étiage du centre droit (soit près de 8% ) aux dernières élections législatives.
Le contenu, mais aussi le leader...

Pour l’instant, l’heure est donc à l’introspection, aux débats et aux échanges. Ils furent nombreux en ce dernier dimanche d’Août à écouter tour à tour Antony Giddens, professeur émerite à la London School, membre de la Chambre des Lords et l’un des penseurs du parti de Tony Blair... L’historien alain Bergounioux, le professeur Olivier Duhamel, Hervé Le Bras, mais aussi Julie Coudry ( de la confédéreation Étudiante), le directeur de Charlie-Hebdo, Philippe VAL... Également Michel Rocard et François Chereque... un aréopage à l’heure européenne, quasi social-démocrate avec le Maire de Rome, Walter Veltroni et Peter Mandelson, Commissaire Européen...

Certes, tout cela penche donc plutôt au centre-gauche... qu’à gauche toute... Dans le contexte actuel et au delà des futures échéanches, ces contributions constituent un éclairage qui sera (sans doute, du moins en partie) repris par le Parti Socialiste.

Un Parti socialiste qui reste dominant au sein de la gauche française, "puissant mais solitaire"...
Viendra le temps des alliances : "de l’extrême gauche à l’extrême centre" comme semble le souhaiter le sénateur Henri Weber ou alors "des verts au centre" comme le prônait il n’ y a pas si longtemps l’un des leaders des écologistes européens !

En attendant, demeure une gauche non sans histoire(s) mais sans projet et sans leader...


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011