Chantal Jouanno en service sur le front de la bidoche

lundi 2 août 2010
popularité : 3%

Par Fabrice Nicolino

J’ai évoqué il y a quelques jours les belles déclarations de notre sous-ministre à l’Écologie à propos de l’ours. Chantal Jouanno est réellement au service de son maître bien-aimé, et mène une véritable offensive politique, à l’échelle lilliputienne qui est la sienne. Après avoir condamné l’ours des Pyrénées à ne jamais repeupler le si vaste massif qui est le sien, la voilà qui caresse les tenants de l’élevage industriel. Vous le savez, un débat existe désormais sur la consommation même de viande. Je ne suis pas peu satisfait d’avoir joué mon rôle dans l’histoire en publiant en octobre passé mon livre Bidoche.

Chez Sarkozy, l’heure est aux élections. Tandis qu’il nous déshonore en menaçant de retirer la nationalité française à des délinquants - cela, c’est directement Pétain -, ses sous-fifres sont visiblement sommés de lancer des messages ciblés à toutes les catégories qu’il s’agit de réunir pour le grand rendez-vous de 2012. Jouanno s’exécute, comme les autres. Après l’ours, la bidoche. Je vous livre, brut de décoffrage, ce morceau de bravoure qui nous vient du site Agra Presse Hebdo :

Chantal Jouanno récuse les critiques sur la viande

    À l’occasion d’une visite auprès des éleveurs de bovins le 23 juillet, à l’invitation de la Fédération nationale bovine, la secrétaire d’État à l’écologie Chantal Jouanno a récusé l’idée que pour mieux protéger l’écologie il faille cesser de manger de la viande. « La nature nous a faits omnivore, nous ne pouvons pas nous passer de protéines animales. Il est nécessaire de consommer de la viande rouge française » a-t-elle expliqué, selon des propos cités par la FNB. Accompagnée par Alain Marleix, secrétaire d’État aux collectivités territoriales, Chantal Jouanno a également passé un moment en estive dans le Cantal. Selon Pierre Chevalier, le président de la FNB, il a également été question des négociations de la Pac d’après 2013. « Il faut cesser d’opposer les politiques environnementales et les politiques agricoles », explique-t-il. Après avoir montré un exemple d’élevage extensif à Chantal Jouanno, Pierre Chevalier n’exclut pas de lui faire visiter un élevage plus intensif. « Nous avons convenu de nous revoir », affirme en tout cas Pierre Chevalier.

Je ne résiste pas, malgré tout, à reprendre ceci : « Il est nécessaire de consommer de la viande rouge française ». Française.

fabrice-nicolino.com


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant