Partageons !

samedi 10 septembre 2011
popularité : 1%

Par Yves Paccalet

« Le temps s’en va, le temps s’en va, madame !
Las ! Le temps, non. Mais nous nous en allons… »

(Pierre de Ronsard)

Plus d’un mois sans article, autant dire : une indignité ! Trop de boulot, trop de voyages, trop de divertissement pascalien… Je viens de traverser l’une de mes (courtes) périodes positives, au long de cette pathologie bipolaire qui me conduit à alterner les livres « optimistes » et les « pessimistes ». Ce petit dernier prend la forme d’entretiens avec Gilles Vanderpooten. Il paraît dans la même collection, et juste après celui de Stéphane Hessel, Engagez-vous ! Il me réconciliera avec les lecteurs qui ont trouvé beaucoup trop « dures » ou « inhumaines » mes Deux mamelles du bonheur. Je l’ai appelé Partageons !, et sous-titré L’utopie ou la guerre. Je vous en livre en avant-première la conclusion. En librairie le 8 septembre.

Vive l’avenir, oui ! De toute façon, notre bref passage sur la planète n’a aucune importance – qu’il s’agisse de notre destin individuel ou collectif. Nous finirons en molécules éparpillées puis recyclées dans la terre, l’air, l’eau, les microbes, les végétaux ou les autres animaux. J’ose ajouter que je me réjouis du fait que nous n’ayons pas d’âme ! Connaissant notre agressivité, le Jugement dernier se conclurait en guerre civile au Paradis, avec le Père Éternel, Yahvé, Allah, Manitou et Brahma pour compter les points. À moins que les Seuls Vrais Dieux ne s’étripent déjà dans la stratosphère.

Plus sérieusement, je suis persuadé que l’avenir gît dans le développement de notre « âme » collective, de notre composante altruiste, de cette partie de nous-mêmes qui œuvre spontanément vers l’association, le partage, la compassion, la générosité ; avec la claire conscience que l’autre est nécessaire. Il nous faut lancer à nouveau le slogan visionnaire que formulait René Dumont, il y presque quarante ans : « L’Utopie ou la mort ! » L’humanité est négligeable, mais elle a la chance d’être née et de pouvoir choisir son destin.

Nous n’incarnons qu’une petite feuille ou une modeste fleur dans le grand arbre de la vie. Tâchons de vivre le moins mal possible sur notre branche. Frémissons au vent. Exhalons nos parfums les plus subtils. Bâtissons notre utopie !

yves-paccalet.fr


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois