La vie des poulets ne va guère s’améliorer !

lundi 1er octobre 2007
popularité : 1%

Après des années de tergiversations, les 27 pays de l’UE se sont finalement entendu sur un texte encadrant la production industrielle de poulets.
Hélas, la Directive européenne qui devrait être prochainement publiée au Journal Officiel de l’Union n’améliorera guère les conditions de vie des volailles élevées intensivement.

En effet, du fait des vives réticences manifestées par certains pays dont la France, premier producteur européen de poulets de chair, c’est un compromis à minima qui a été adopté.

La Directive, qui entrera en vigueur en 2010, prévoit des niveaux de densités limités à 33 kg/m2, avec des tolérances allant jusqu’à 39kg/m2 pour les élevages dont les bâtiments sont ventilés, et 42 kg/m2 pour ceux qui pourront en outre se prévaloir de faibles taux de mortalités (- de 4%). En d’autres termes, les éleveurs pourront continuer à entasser plus ou moins 20 poulets par mètres carrés.

La PMAF regrette vivement que la Directive ne s’attaque pas au problème de la vitesse de croissance des poulets. Les souches de poulets élevés intensivement ont été sélectionnés pour atteindre leur âge d’abattage en seulement 42 jours. Pour comparaison, les poulets Label Rouge, élevés en plein air, sont abattus à 81 jours au moins. Du fait de cette croissance accélérée, leurs pattes ne grandissent pas aussi vite que leur corps énorme et chaque année des millions de poulets souffrent de douloureux maux aux pattes. De même, les muscles se développent rapidement, mais le coeur et les poumons ne se développent pas au même rythme. Ainsi, de nombreux poulets meurent d’insuffisance cardiaque alors qu’ils n’ont même pas atteint l’âge adulte.

La Commission européenne doit toutefois publier un rapport, au plus tard en 2010, notamment sur la question de la sélection génétique des poulets. Son contenu pourra conduire à une révision de la directive afin que leurs souffrances soient mieux prises en compte.

La PMAF appelle une nouvelle fois les consommateurs à refuser l’achat de poulets issus des élevages intensifs et à donner leur préférence aux poulets fermiers élevés en liberté Label Rouge ou AB.

Interdisons l’élevage intensif des poulets de chair

Il y a quarante ans, le poulet était un mets réservé aux dimanches et aux grandes occasions. Au fil du temps, son prix a connu une chute vertigineuse, tandis que la consommation grimpait en flèche. Le poulet est devenu un plat ordinaire, à bas prix. Les animaux, eux, le payent au prix fort….

830 millions de poulets de chair sont élevés chaque année en France. Environ 80 % sont élevés intensivement, dans des hangars où peuvent être entassés de 10 000 à 100 000 animaux. On compte 15 à 24 poulets par m2. Les poulets sont abattus à environ 40 jours, c’est-à-dire deux fois plus jeunes qu’il y a 30 ans. Les animaux n’ont jamais accès à un parcours extérieur. La litière devient vite exécrable, saturée d’excréments et dégage une forte odeur d’ammoniac.

Dans les élevages intensifs, on utilise des souches de poulets à croissance rapide. Leurs muscles se développent rapidement, mais le coeur, les poumons et les os ne suivent pas leur évolution. De ce fait, des millions de poulets souffrent de douloureuses déformations des pattes ou de paralysies. Beaucoup de poulets souffrent également d’insuffisance cardiaque, d’ampoules sur la poitrine, de dermites... En outre, ils ont beaucoup de mal à dormir car ils sont constamment dérangés par leurs congénères.

En signant ce manifeste, nous montrerons que les animaux d’élevage ne sont pas des machines mais des êtres sensibles et que la conscience de nos responsabilités envers eux progresse.

Ce manifeste est une initiative de la PMAF (Protection mondiale des animaux de ferme). Vous pouvez retrouver le site de l’association sur http://www.pmaf.org

http://www.poulets.fr

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant