Notre-Dame-des Landes : des stratégies de division

jeudi 3 mai 2018
popularité : 2%

Ces entretiens ont été réalisés lors de la « trêve » annoncée par le gouvernement, à la ZAD de NDDL. Les témoins racontent et analysent les stratégies mises en œuvre pour tenter de détruire la ZAD, de l’intérieur.

Dévaster en feignant de protéger : les dégâts de l’opération policière sur le bocage de NDDL

Alors que le gouvernement se targue de vouloir protéger la vocation agricole du bocage de Notre-Dame-des-Landes, une enquête filmée avec un Naturaliste en Lutte démontre à quel point l’opération militaire des deux dernières semaines s’est avérée dévastatrice sur le plan écologique. Non seulement des habitats, des ateliers, des jardins ont été détruits mais le passage répété de blindés, d’engins de démolition et de déblaiement, ainsi que le déferlement de grenades lacrymogènes et assourdissantes ont détruit les talus et les haies, ravagé les champs et prairies (ornières, cratères, etc.), et empoisonné la terre. Par ailleurs, la présence constante des forces de l’ordre, et la menace permanente de nouvelles attaques empêchent la mise en place de travaux agricoles primordiaux à cette saison, les champs étant ravagés et inaccessibles. Les agriculteurs historiques ne peuvent ni épandre le fumier, ni récolter l’herbe nécessaire à l’alimentation du bétail. Les semis indispensables au démarrage des plantations potagères sont pratiquement impossibles. Les plus persévérants se sont vus obligés d’arroser les jardins en portant un masque à gaz à cause des gaz lacrymogènes, ou de passer de multiples barrages policiers avec des brouettes emplies de fumier pour les potagers.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois