Ségolène Royal : Vers l’heure de vérité du 11 Février.

mardi 6 février 2007
par  Algarath
popularité : 3%

Compte tenu de l’environnement mouvant et de la nature de la fonction présidentielle, c’est plus la qualité d’un candidat, sa capacité à réagir, à transformer une situation difficile en succès et son à-propos qui compte que son programme. Disons qu’il est sage de juger un candidat sur ces deux critères : Sa personnalité et son programme. La pauvre Ségolène Royal ne passe manifestement pas le test pour le premier critère. Reste son programme. On va bientôt savoir.

Par ALGARATH

Madame Royal, dans sa grande soif de se distinguer à tout prix et trancher avec le passé, son parti et ses alliés, a choisi de concocter un programme à partir des conclusions à tirer de ses fameux « débats participatifs ». Ce faisant, elle partait battue d’avance pour une simple raison, qui démontre justement son incapacité à la réflexion stratégique. En effet, si les « débats participatifs » mènent à des propositions de programme proches de celles du PS, on conclura qu’ils n’ont servi à rien. Par contre, si ces « débats participatifs » mènent vers des conclusions éloignées de celles du PS, le programme sera à la fois critiqué et rejeté par le parti, donc scié d’avance. Il faut donc en conclure que Royal a eu tort de choisir cette méthode aussi innovante que controversée.

Les Français, qui ont vu depuis des années des générations de politiciens fantaisistes, menteurs et prometteurs, sont beaucoup plus aptes à juger si quelqu’un veut leur faire prendre des vessies pour des lanternes. Et Madame Royal perdrait beaucoup s’il advenait ces prochains jours que les électeurs considèrent finalement que trop peu de leurs suggestions ont été retenues dans la mouture qui leur est présentée. Si ce qui est accouché à partir des « débats participatifs » ne reflète pas suffisamment les préoccupations confiées à la candidate ou si la présentation qui en est faite n’est pas claire, Ségolène Royal aura déjà perdu ses chances d’être finalement élue.

C’est donc maintenant l’épreuve de vérité pour celle qui, partie en fusée le jour de son investiture, pourrait faire long feu et retomber lamentablement faute de substance, trahie par le peu de consistance de ses propositions. Cette incapacité, si cela arrive, à démontrer le bien-fondé de ses propositions, aggravé par les tares (le mot n’est peut-être pas trop fort) qu’elle a montrées depuis plusieurs semaines, disqualifierait définitivement la candidate.

Avant même qu’elle soit élue comme candidate, Ségolène Royal avait elle-même mis en garde contre un possible retour de flamme, montrant par là, il faut lui reconnaître cette lueur de lucidité, qu’elle savait le risque qu’elle prenait. Elle l’exprimait alors en disant : "Les citoyens sont très exigeants et si on les trompe après avoir avancé des propositions sur la démocratie participative, le boomerang risque d’être extrêmement douloureux", avait-elle prévenu fin octobre.

Y aura-t-il un retour du boomerang, et Ségolène sera-t-elle frappée et mise KO ? On le saura à partir de dimanche. Comptons sur l’équipe Sarkozy pour dénigrer les propositions de son adversaire, et comptons surtout sur notre bon sens et notre impartialité pour trier le grain de l’ivraie.

Quoi qu’il en soit, on ne gouverne pas tout seul et Madame Royal s’est aliéné les meilleurs talents du PS, brisant les élans et castrant les initiatives. Avec qui donc gouvernerait-elle ? Ce n’est pas une bonne question, çà ? Bien sûr il y aurait Jack Lang... Ségolène Royal ferait bien de se souvenir du dicton : « Protégez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge ». Avec Jack Lang comme « conseiller spécial », sa cote de crédibilité en prend un fameux coup. Car pour être spécial, Jack Lang l’est, assurément. Il est même trop spécial, cet olibrius. La légèreté de Royal n’est égalée que par celle de ce ludion de Lang, qu’on aurait mieux vu jouant la comédie dans un mauvais théâtre de boulevard que contribuer à solidement établir la maigre consistance de ce que le PS a cru bon d’élire pour représenter ses chances à la présidentielle de 2007. Décidemment, cette candidate est bien légère...

Algarath


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011