Ségolène, ou l’amateurisme pathétique.

dimanche 18 février 2007
par  Algarath
popularité : 2%

Rien dans l’univers ne saurait résister à l’ardeur convergente d’un nombre suffisamment grand d’intelligences groupées et organisées. Cette phrase de Teilhard de Chardin résume admirablement l’efficacité de la centrale d’énergie humaine, celle qui renverse les montagnes et permet tous les rêves.

Par ALGARATH

On est loin de cette centrale d’énergie à laquelle rien ne résiste quand on assiste au spectacle de l’activité incohérente de la campagne de Ségolène Royal. Elle a tout faux par rapport à la recette de Teilhard : Pas d’ardeur, aucune convergence mais au contraire des divergences à tous niveaux, entre PS et équipe de campagne, entre concubins, pas suffisamment d’intelligences et en aucun cas groupées ou organisées. En d’autres termes, la recette Royal c’est la recette idéale pour l’échec, à pi sur deux de ce qu’il faudrait faire (180 degrés pour les non matheux).

La bécassine du Poitou présente son projet à Villepinte. Dans les heures qui suivent, celui qui a concocté le chiffrage se barre honteusement et quitte le navire. Suit un « pissing contest » lamentable sur les raisons de sa désaffection. C’est-y qu’il préfère jeter l’éponge plutôt que de cautionner les énormités du « programme » dont il est l’auteur, ou c’est-y qu’il s’engueule trop avec le concubin-prince consort-qui s’y voit déjà ? Dur à dire, mais ça la fout mal et ça donne du grain à moudre à l’équipe Sarko qui a pondu un projet économique aussi nul et aussi irréaliste, mais qui sait afficher sa cohésion.

L’important, selon Royal, c’est que les Français soient unis. Le PS, on s’en fout. Ah bon ? Alors pour que des chiens de berger qui gardent un grand troupeau, c’est pas grave s’ils sont nuls, pourvu que le troupeau soit auto discipliné. Drôle de conception du rôle que doit jouer une équipe pour diriger la France. D’équipe, point ! Mais des « couacs secondaires » suivant la formule du pauvre Jack Lang, il y en a à foison. Une ribambelle de couacs secondaires, ça fait un flop majeur, un monstrueux raté, un échec monumental. Et c’est tant mieux si c’est avant les élections, et pas après que ces zozos soient élus. Légèreté, amateurisme, prétention, inconscience, et médiocrité. Voilà la teinte de la campagne, et Royal apparaît chaque jour un peu plus ou un peu moins. Ou plutôt beaucoup plus et beaucoup moins. Elle lâche, excédée "mais qui connait monsieur Besson" ?, méprisant celui qui a chiffré ses propositions fantaisistes. Assez prétentieux, ça, Ségolène... Et méprisant.

Parlons un peu de la convergence, ingrédient essentiel au succès. Entre l’équipe de Royal du Boulevard Saint Germain, celle du PS de la rue de Solférino et l’équipe de "riposte" des députés PS, règne la plus grande confusion. Trois équipes, c’est deux de trop si les actions ne sont pas harmonisées. Si bien que "personne ne sait pas ce qu’il doit faire" selon les confidences recueillies auprès des intéressés, inhibés par cette organisation matricielle désordonnée. Pas très efficace pour qui brigue le pouvoir et aspire à diriger la France. L’amateurisme de Ségolène prend ici tout son sens.

Les mêmes mots reviennent encore et encore dans la bouche de la candidate : « Discipline », « ordre juste », des associations de mots incongrues, suspectes, mal ficelées, qui n’évoquent en rien des concepts crédibles. Indifférente à la puissance du PS qui pourrait faire bien mieux que la prestation médiocre qu’elle met en scène naïvement, Royal s’entête. C’est qu’elle a une légitimité, celle d’avoir été adoubée par une soixantaine de pourcent de votants socialistes, dans un moment d’égarement collectif.

La reine du code couleur, la femme qui croit que le Marketing gagne en politique contre l’expérience et les méthodes éprouvées, celle qui veut vaincre seule et imposer ses points de vue aussi innovants qu’éculés va à sa perte. Ou elle y court, en fait. Son amateurisme pathétique et entêté n’aura raison que d’elle. Alors qu’autour d’elle ses conseillers et bon nombre de poids lourds du parti la préviennent d’une défaite probable, elle s’en contrefout, s’y voit déjà, et se la joue. Amateurisme, quand tu nous tiens !

Algarath


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011