Poster un commentaire à la suite de l'article...

lundi 21 janvier 2008

Angleterre : Les prisonniers vont « être pucés... Comme des chiens ! » . . .

Source originale : news.independent.co.uk
Avertissement de la rédaction de Next-up : Cet article transcrit en caractères noirs en date du 13 janvier 2008 du THE INDEPENDENT est une traduction, l’original est disponible en lien et en PDF. . Cet article possède en analyse des commentaires en (...)

En réponse à...

Logo de michel80
lundi 21 janvier 2008 à 14h44 - par  michel80

Bonjour,

Félicitation pour cet article.

Je constate que personne n’a compris l’importance de votre intervention. Personne ne mesure la mise sous camisole de la population civile et de ceux qui se montreront les moins dociles. Nous en sommes toujours aux constats et aux constatations, aux aspirants d’espoir d’un monde meilleur et d’une prise de conscience de la majorité. Même les plus lucides en sont là à espérer que les gens vont réagir parce qu’autour deux le monde devient un enfer sécuritaire et qu’ils s’acheminent à devenir du bétail avant d’être sacrifiés pour l’abattoir sur l’autel du libéralisme le plus barbare qui n’ait jamais exsité, puisqu’il va toucher à notre intégrité la plus personnelle, à l’essence même de notre existence.

Non, personne ne va réagir. Il n’y a que ceux qui quittent le navire et ceux qui l’on déjà fuient qui ont le recul necessaire pour prendre l’ampleur du conditionnement et du servage dans
lesquels l’être humain est tombé, au point qu’il est incapable de réagir.

C’est en ce sens que j’ai initialisé une série d’articles sur l’urgence d’un monde parallèle et que j’ai bien spécifié dans le titre : si nous refusons la fin de la vie. Ce n’est pas anodin, car une fois l’homme réduit à l’état de "zombie" pucé ou autres atteintes à son individualité, il ne faudra pas très longtemps pour instaurer la programmation de tous ceux qui seront inutiles, dangereux pour le pouvoir en place, les gêneurs et les libre penseurs et d’une manière générale tous les humains qui montreront trop d’humanité dans le monde que les "décideurs" les plus fanatiques nous construisent sous des apparences de moins en moins trompeuses ( pour quelques uns qui savent voir au delà de la réalité de surface).

Très peu vont quitter la nef des fous, le bateau ivre de la folie d’une minorité qui grâce à la complicité de savants sans conscience, va faire des hommes des "choses" sans vie propre. Il suffira de nous parquer comme des poules pondeuses dans des élevages industriels pour la production et nous serviront aussi pour la consommation de notre propre espèce. Voilà le futur qui nous attend et je préfère m’éloigner rapidement de cette monstruosité pendant que j’ai encore mon libre arbitre. Quitte à mourir, autant que je sois conscient... et libre de mon esprit.

Michel

PS lire la suite de mon article : si nous refusons la fin de la vie. Merci

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?